Proche en fin de vie : comment l’accompagner et lui dire au revoir ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La fin de vie est le moment où une personne n’est plus réactive aux soins médicaux qui lui sont apportés.

Elle entre ainsi dans une période où elle a besoin du soutien de ses proches avant de faire le grand saut.

Proche en fin de vie : comment l’accompagner et lui dire au revoir

La solution envisagée en fin de vie est palliative afin d’abréger les souffrances du patient.

Après avoir vécu des mois ou des années avec une personne, le moment de lui dire au revoir à sa fin de vie est très difficile et angoissant.

L’on cherche les mots justes sans les trouver.

Pour beaucoup, sinon tous, accompagner le proche en ce moment n'est pas toujours évident.

Comment donc y arriver ?

La communication, élément essentiel dans l'accompagnement du proche

On se demande souvent quoi dire à un proche en fin de vie, comment le dire, quand le dire, pour ne pas le bousculer.

La discussion peut paraître difficile et les sujets peuvent ne pas venir à profusion à l’esprit.

Cependant, il est important de converser avec le proche afin de lui montrer que vous êtes là, avec lui.

Être soi-même et sincère est nécessaire dans le processus de conversation.

Il ne faut pas faire semblant mais dire ce que l’on pense et ce que l’on ressent.

Si vous avez peur, l’exprimer permet au concerné de ne pas se sentir seul dans la crainte et vous permet aussi d’être plus serein.

C’est aussi le moment demander pardon pour des évènements passés qui auraient pu le blesser et de lui pardonner en retour.

Il doit se sentir léger et libéré de tout poids intérieur l’opprimant.

Cela vous réconforte également et vous décharge les épaules et le cœur.

Le proche a besoin de se changer les idées, de se faire de nouveaux et derniers souvenirs.

Vous pouvez lui raconter ce qui se passe dans votre vie et qu’il a eu à rater.

La communication peut être non verbale.

Prendre la main de votre proche en fin de vie, lui caresser le visage, les épaules, les cheveux, lui permet de s’apaiser et de se relaxer.

Dans tous les cas, le sujet de discussion doit lui convenir afin de ne pas créer des tensions.

Rassurer le proche en fin de vie

La personne qui sait que sa vie prendra bientôt fin sait également qu’elle laissera derrière elle des êtres aimés.

Son mari, sa femme, ses enfants, ses parents, ses amis, tous constituent un ensemble dont elle ne voudrait pas se séparer.

L’angoisse peut prendre le dessus et la tristesse se peindre sur son visage.

Il est alors indispensable de la rassurer, de lui montrer que tout ira bien.

Vous devez lui dire que son absence créera certes un vide, mais que vous pouvez vous en sortir.

Dites-lui que ses enfants iront bien, que vous vous occuperez bien d’eux.

Vous pouvez la rassurer sur le fait qu’elle restera toujours dans votre cœur et que vous pouvez prendre soin de vous et des autres membres de la famille.

Dire merci à votre proche le réconforte sur l’impact positif qu’il a eu dans votre vie.

C’est important, car cela lui permet d’être serein et de rehausser sa dignité en ce moment difficile.

Vous devez lui montrer qu’il peut partir le cœur tranquille et l’esprit apaisé d’avoir fait ce qu’il fallait pour son entourage.

Témoigner son amour

Savoir que l'on est aimé par sa famille et ses amis lorsqu'on se rapproche de ses derniers instants est extrêmement réconfortant.

C'est un détail que vous ne devez absolument pas négliger.

Quand bien même vous vous dites qu'il le sait déjà, il est important de le lui rappeler.

Cependant, comment montrer à un proche en fin de vie que vous l'aimez ?

Il faut le lui dire avec des mots tout simplement.

Cela paraît évident et peut être même trop facile, mais c'est une attention particulière qui échappe assez souvent.

N'hésitez donc pas à lui dire que vous l'aimez et, pourquoi pas, à dire ce que vous aimez en lui.

Vous pouvez, au-delà des mots, lui montrer votre amour à travers ces derniers moments que vous passez ensemble.

Rendez-le aussi joyeux que vous le pouvez en vous remémorant, par exemple, les moments heureux, gais et festifs que vous avez partagés ensemble.

Respecter ses dernières volontés

Au soir de son existence, il importe pour toute personne de savoir qu’il est resté maître de sa vie et même de sa mort à travers ses dernières volontés.

Pour cela, il est nécessaire que vous puissiez le lui rappeler avec la plus grande délicatesse et le rassurer quant au respect de ses vœux.

Qu’ils vous plaisent ou non, consignés ou pas, les choix du mourant concernant les instructions médicales doivent être respectés.

En effet, certaines personnes préfèrent, au lieu d’agoniser lentement dans un lit d’hôpital, une solution plus rapide et radicale.

D’autres peuvent vouloir faire don de leurs organes après leur mort.

Vous devez aussi veiller à noter ses volontés par rapport au sort réservé à sa dépouille, que ce soit à la morgue ou à l’occasion de l’enterrement.

En outre, les décisions du malade en rapport avec la répartition et la gestion de ses biens doivent être acceptées par tous ses proches pour lui permettre de partir sans crainte et en paix.

Faire ses adieux avant son dernier soupir

Bien qu’étant apparemment simple à faire, dire adieu à un proche en phase terminale est une responsabilité lourde qui demande, de ce fait, du courage.

Incontestablement, qu’il s’agisse d’un ami, d’un allié ou d’un parent, se résigner à ne plus pouvoir rien faire pour l’empêcher de s’en aller est une décision forte.

La difficulté des adieux ne devrait pas être un obstacle au fait que vous puissiez lui faire un au revoir digne et mérité avant qu’il ne quitte cette terre.

Vous pouvez donc le lui dire et y ajouter toutes les marques d’attention qui lui sont dues.

En plus de lui procurer une certaine paix de l’âme, cette subtilité allège sa culpabilité quant au chagrin que sa disparition vous causerait.

Les échanges en fin de vie sont d’une importance capitale pour tout individu.

Ils permettent, à travers des paroles, de faire un feedback sur son vécu, sur son parcours, et de repréciser certaines attentions avant de s’éteindre.

Tant pour le mourant que pour les proches qui l’accompagnent, ces instants offrent une satisfaction sans égale et ne doivent pas être négligés.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Pourquoi le stress donne des cheveux blancs ?

Procrastination : comment arrêter de tout remettre au lendemain ?

Catégorie : Spiritualité