Comment développer son aisance émotionnelle en société ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


L’intelligence émotionnelle est la capacité, le savoir être pour un individu à identifier, atteindre et contrôler ses émotions et celles d’autrui.

Ce savoir être est basé sur la conscience et la maîtrise de soi et des relations humaines, sur la motivation et sur l’empathie.

Comment développer son aisance et intelligence émotionnelle

Elle permet de gérer efficacement les moments de stress et d’écarter les dépressions.

Cette aisance émotionnelle n’est pas un talent inné, toutefois elle peut être entraînée et développée avec le temps.

Nous vous donnons quelques astuces pour développer votre aisance et intelligence émotionnelle.

Les compétences à mettre en valeur pour développer son intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est une faculté que tout le monde peut développer et entraîner.

Ceci passe essentiellement par le développement de certaines compétences émotionnelles.

Ces compétences élémentaires et essentielles constituent en réalité des capacités acquises au fil des temps.

Cependant, il importe de les développer et de les perfectionner afin de produire de meilleures performances individuelles et collectives.

La conscience et l’estime de soi

La conscience de soi n’est rien d’autre que la capacité de reconnaître et de comprendre les émotions personnelles et leur conséquence sur les autres.

Elle dépend en quelque sorte de la capacité de contrôler son état émotionnel, d’identifier et de nommer de façon précise ses émotions.

C’est l’un des piliers incontournables de l’intelligence émotionnelle.
Il existe principalement quatre formes d’émotions à savoir : la joie, la tristesse, la peur et la colère.

Pour nommer correctement chacune de ces émotions, vous devez être conscient et vous auto-évaluez avec réalisme.

La conscience en soi prend en compte l’autoassurance, l’autoévaluation et un sens de l’humour autodérisoire.
En ce qui concerne l’estime de soi, c’est le jugement global qu’une personne peut avoir sur elle-même.

Cela permet surtout d’avoir le courage nécessaire d’exprimer ses émotions à soi-même et à autrui.

C’est une compétence essentielle dans le développement de l’intelligence émotionnelle.

Elle permet de s’extérioriser et de ne plus subir les effets de ses émotions.

La maîtrise de soi et des aptitudes humaines

La maîtrise de soi est la faculté de gérer ses émotions de telle sorte qu’elles se transforment en atout.

C’est également la capacité d’être consciencieux et de savoir différer une récompense dans la poursuite d’un objectif.

Elle permet aussi de vite se débarrasser d’un bouleversement émotionnel.
En développant cette faculté, cela renforce davantage le niveau d’intelligence émotionnelle.

Il en va de même pour les aptitudes humaines.

Celles-ci incitent à avoir une certaine habileté dans la gestion de ses relations avec autrui et dans la construction de réseaux humains.

C’est la capacité de parvenir à trouver des points communs et de bâtir des liens solides.

La motivation

Comme son nom l’indique, la motivation consiste à faire usage de ses envies les plus profondes pour parvenir à ses objectifs.

Elle incite à prendre des initiatives, à devenir plus efficace et à continuer d’aller de l’avant malgré les frustrations.

C’est sans doute l’un des points les plus importants à prendre en considération dans le développement de l’intelligence émotionnelle.

L’empathie

Le développement de l’intelligence émotionnelle n’est pas seulement concentré sur soi-même.

Il implique aussi la nécessité de prendre connaissance et de chercher à gérer efficacement les émotions d’autrui.

C’est ce en quoi consiste l’empathie.

Elle n’est rien d’autre que la faculté d’être à l’unisson des émotions exprimées par autrui.

C’est également la capacité d’adopter le point de vue de son entourage (famille, amis, collègues…) Et d’entretenir des rapports harmonieux avec ceux-ci.
L’empathie se développe essentiellement à travers une écoute attentive des autres.

Ce qui permet de mieux les comprendre, d’anticiper leurs réactions et de mieux améliorer les relations humaines.

L’assertivité

C’est également une compétence très importante à prendre en compte pour faciliter le développement de l’intelligence émotionnelle.

L’assertivité permet à tout individu de posséder la capacité d’affirmation de soi-même ainsi que celle de sa personnalité tout en respectant son entourage.

C’est en quelque sorte la faculté de savoir dire « non » sans se culpabiliser et sans susciter l’hostilité de son environnement.

Les actions à mener pour développer son intelligence émotionnelle

Les compétences émotionnelles détaillées plus haut ne s’acquièrent pas du jour au lentement.

Leur développement nécessite donc de petites actions ou des règles à respecter au quotidien pour y arriver.

Revoir son vocabulaire émotionnel

Dans la majorité des cas, lorsque l'on se retrouve dans une situation embarrassante, l'on ne parvient plus à contrôler toutes les expressions qui sortent de la bouche.

Pourtant, il existe des milliers de mots pour mieux exprimer notre émotion lorsque nous traversons un moment émotionnellement flou.
Dans une situation pareille, au lieu de commencer par exprimer les émotions en ces termes « je vais mal », il est préférable de s’interroger sur son état.

Vous pouvez peut-être commencer par vous demander « suis-je en colère, triste, inquiet, anxieux… ? », « ai-je peur ? ».

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez établir une liste des mots exprimant les ressentis dans chacune des formes d’émotions.

À l’aide d’une feuille blanche, énumérez les situations émotionnelles que vous avez eues à traverser récemment.

Écrivez ensuite vos réactions face à chacune de ces situations et nommez-les à partir des mots listés.
De la même façon, il importe également d’éduquer ses neurones et d’habituer son cerveau à penser toujours positivement.

Débarrassez-vous de toutes les pensées ruminantes et habituez vos neurones à produire des pensées positives.

Observer ses interlocuteurs et faire des compliments

Pour renforcer son intelligence émotionnelle, il est aussi important de se mettre à la place de ses interlocuteurs.

Cela permet notamment de décoder leurs émotions tout en gardant le silence afin de leur fournir des réponses appropriées.
Faire des compliments aux autres pour ce qu’ils ont fait de bon est également nécessaire pour extérioriser ses ressentis.

Les compliments et les remerciements permettent surtout de livrer sa part d’humanité et de nourrir le besoin de reconnaissance d’autrui.

Toutefois, cette faculté de complimenter autrui n’est pas un talent inné, c’est plutôt un état d’esprit qui s’acquiert avec le temps.
Pour y arriver, vous pouvez vous entraîner à donner un compliment ou à remercier une personne par jour en utilisant le pronom « je ».

Vous pouvez aussi créer un cahier de reconnaissance où vous inscrivez tous les évènements pour lesquels vous êtes reconnaissants.

Passer du temps avec soi-même

En fin de journée, il est essentiel d’avoir un moment pour soi-même afin de faire le point sur les émotions de la journée.

Cela vous permet de savoir ce qui n’a pas marché pour le revoir une autre fois.

Vous pouvez aussi écouter de la musique, visualiser des images ou même suivre des épisodes qui vous emportent.
En conclusion, l’intelligence émotionnelle englobe certaines compétences essentielles dans son développement.

Développer cette forme d'intelligence permet également de renforcer sa créativité et connaître la joie de vivre.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment éliminer et éviter d’avoir une odeur corporelle ?

Comment enlever la cellulite naturellement ?

Catégorie : Vie professionnelle