Comment soulager une allergie pour arrêter d’éternuer ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Si l’éternuement est considéré comme un réflexe normal, il peut parfois être le signe d’une allergie.

En effet, il consiste en une expulsion d’air logé dans les poumons à travers la bouche et le nez, et ce, à la suite d’une irritation de la muqueuse nasale généralement.

Allergie : comment soulager pour arrêter d’éternuer ?

Heureusement, il existe diverses solutions efficaces qui peuvent vous aider à arrêter ce mal pouvant s’avérer parfois assez gênant.

Focus !

Pourquoi l’allergie peut être une cause d'éternuement ?

Sans aucun doute, l’allergie est l’une des causes évidentes des vagues d’éternuements.

En réalité, l’apparition d’un allergène dans l’organisme comme les poils d’animaux, ou encore le pollen, crée une irritation du tissu nasal et votre corps fera de son mieux pour s’en débarrasser.

C'est cette irritation du tissu nasal qui stimulera aussi une envie d’éternuer.

Au cas où vous constaterez la présence de symptômes comme un écoulement nasal, des yeux irrités et larmoyants, ou encore une congestion lorsque vous vous retrouvez à l’extérieur, l’idéal est de consulter un médecin dans de brefs délais.

Il est à noter que plusieurs autres facteurs peuvent être à base de l’éternuement.

Il peut s'agir de l’exposition à la lumière du soleil ou celle vive, du fait d'avoir l'estomac très rempli, d'une lésion de l’artère cérébelleuse postéro-inférieure, de l’épilepsie, etc.

Les conséquences de l’éternuement

En général, l’éternuement n’engendre pas d'effets secondaires.

Cependant, certains sujets présentant de forts symptômes d’allergie subissent des conséquences plus ou moins graves telles que :

  • des blessures causées par la violence de l’éternuement ;
  • une fracture de la côte ;
  • le pincement d’un nerf sciatique ;
  • le déclenchement d’un infarctus du myocarde.

Ces dégâts apparaissent souvent chez les individus dont les éternuements s’enchaînent fortement.

Des solutions pour arrêter l'éternuement

Pour soulager l'éternuement, plusieurs solutions peuvent être adoptées.

Elles sont pour la plupart simples à appliquer et ne nécessitent pas l'intervention d'un médecin.

De l’eau chaude et du sel pour arrêter l’éternuement

Dans le cas d’une irritation nasale, les dosettes de sérum physiologique constituent une solution pour humidifier les muqueuses.

Vous avez également la possibilité d’opter pour une solution saline faite maison.

Pour ce faire, réaliser la dissolution d’une demi-cuillerée à café de sel dans 250 ml d’eau que vous aurez préalablement bouillie.

Ensuite, injectez le mélange obtenu dans chaque narine à l’aide d’une poire en caoutchouc ou d’une seringue.

Vous apaiserez ainsi votre allergie et les éternuements à longueur de journée.

L’estragon sur le pain : une solution contre l’éternuement

Si l’estragon est couramment utilisé pour le soulagement des rages de dents ou pour combattre les insomnies, il reste également un véritable anti-allergène.

Pour profiter pleinement de ses vertus, plusieurs choix s’offrent à vous.

Si certains préfèrent mettre quelques gouttes d’huiles essentielles sur un mouchoir qu’ils respirent 3 fois par jour, d’autres essaient de mâcher simplement les feuilles.

Par ailleurs, une autre pratique de ce remède consiste à les prendre sur un morceau de pain, et ce, le matin et le soir.

Des tisanes d’ortie contre les éternuements

Si l’ortie semble être une plante irritante, elle demeure l’une des solutions les plus efficaces contre les congestions nasales.

En intervenant comme un antihistaminique, l’ortie permet de soulager principalement les symptômes du rhume des foins comme l’éternuement.

Vous pouvez en concocter une tisane vous-même.

Pour préparer votre tisane, il suffira de porter à ébullition, 150 ml d’eau, et d’y verser une 2 cuillères à café d’ortie.

Accordez une dizaine de minutes d’infusion au mélange que vous consommerez 3 fois par jour.

Arrêter la consommation de l’alcool

Dans certains cas d’allergie, il est fortement déconseillé de consommer l’alcool.

Selon une étude danoise, à chaque consommation d’un verre d’alcool, l’Homme augmente ses risques d’apparition de symptômes allergiques de 3 %.

Cela s’explique par le fait que les bactéries et la levure contenues dans certaines boissons produisent l’histamine qui est à la base des symptômes allergiques (l’écoulement du nez, les yeux qui pourraient gratter…).

Il est donc conseillé d’arrêter absolument de prendre de l’alcool lorsque vous entrez dans une phase où les symptômes paraissent assez considérables.

S’éloigner des orchidées et autres plantes pour arrêter l’éternuement

Si les orchidées sont des plantes très appréciées, elles pourraient être un véritable problème pour la santé notamment lorsque vous souffrez du rhume des foins.

Selon une étude effectuée en Belgique, la majorité des plantes présente dans les foyers détiennent dans leur sève, des allergènes capables de se diffuser dans l’air.

Une fois emportés par l’air, ces derniers sont alors à l’origine de plusieurs réactions allergiques chez l’Homme.

La gorge qui gratte, les yeux rouges, le nez qui coule, sont plusieurs symptômes qui peuvent être accentués par les orchidées, et qui provoquent l’irritation nasale et l’éternuement.

Il serait donc judicieux de vous débarrasser de ces plantes, mais aussi des petits palmiers ou des ficus.

Éviter la piscine pour lutter contre l’éternuement

Avoir l’habitude de vous rendre à la piscine pourrait conduire à des réactions allergiques et donc à des vagues d’éternuement.

C’est simple ! L’eau de la piscine a besoin du chlore pour être maintenue propre.

Alors que le chlore pourrait être irritant aussi bien pour le système respiratoire que la peau ou les yeux.

Si vous éternuez souvent, l'idéal est d’éviter la piscine ou de vous tourner vers les piscines non couvertes qui favorisent l’évaporation du chlore.

Pincer le nez et se moucher

Lorsque vous éternuez, pincer le nez peut être une solution très efficace pour sortir de cette situation désobligeante.

Pour cela, attrapez et étirez la zone se trouvant au-dessus de la pointe de votre nez jusqu’à ce que vous ayez l’impression qu’elle s’enlèverait de votre visage.

Mais attention, c’est un exercice qui ne devra pas être douloureux.

Le but est d’étirer le cartilage afin de stopper l'éternuement.

Par ailleurs, une alternative que vous pourrez essayer est de faire usage d’un mouchoir lorsque l’envie vous prend.

En effet, chaque fois que vous ressentez le besoin de vous éternuer, mouchez-vous.

Résultat : vous n’éternuerez plus !

Pincer la lèvre supérieure pour arrêter l’éternuement

Avez-vous une forte envie d’éternuer ? Dans ce cas, il suffira de pincer délicatement votre lèvre supérieure tout en la dirigeant vers vos narines à l’aide de l’index et du pouce.

Au cours de l’exercice, n’hésitez pas à relever votre lèvre légèrement.

Cela repoussera votre envie d’éternuer, voire l’éliminera, complètement.

Faire usage de la langue pour soulager l’éternuement

Avant d’éternuer, exercer une pression sur l’arrière de vos deux dents de devant à l’aide de votre langue.

Une autre option est d’appuyer la langue sur la partie de rencontre entre votre palais et vos gencives (crête alvéolaire).

L’appui doit être assez fort pour faire disparaître le chatouillement durant un court temps.

En le répétant chaque fois vous pourrez vous débarrasser définitivement de votre éternuement imminent.

Voilà ! Vous connaissez désormais les différentes solutions qui vous sauveront de vos vagues d’éternuements.

N’hésitez pas à les mettre en pratique pour vous débarrasser définitivement de ce mal assez désagréable.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Mal-être intérieur profond : que faire concrètement ?

Angoisse après le sport et l’effort physique : que faire ?

Catégorie : Santé