Alzheimer ou le diabète de type 3 : dernières nouvelles ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La maladie d'Alzheimer est une maladie dégénérative qui touche les neurones et les jonctions neuronales du cerveau entraînant leur destruction.

Elle résulte d'un dysfonctionnement dans le processus normal de vieillissement.

Alzheimer ou le diabète de type 3

C'est une maladie qui se caractérise par la perte de fonctions mentales dont notamment la mémoire.

Cependant, cette maladie n'est pas une fatalité, bien qu'il n'existe pas encore de traitement curatif.

Il y a tout de même quelques médicaments et dispositions pour empêcher que la maladie ne prenne trop d'ampleur.

Comment se manifeste la maladie d'Alzheimer ?

La maladie d'Alzheimer se manifeste principalement par la perte de mémoire mais il existe une multitude d'autres symptômes indicateurs de la maladie sur différents plans.
Sur le plan cognitif :

  • Difficultés de compréhension et de réflexion
  • Difficultés à se concentrer
  • Des phases de délire
  • Une confusion mentale
  • La désorientation
  • Incapacité à créer des souvenirs, à reconnaître des objets du quotidien et à effectuer des calculs de base
  • Un étourdissement général qui se traduit par une difficulté plus ou moins prononcée à se mouvoir

Sur le plan comportemental :

  • Irritabilité et agressivité
  • Égarement et errance
  • Manque de retenue et agitation
  • Paroles incohérentes
  • Perte d'appétit
  • Modification de la personnalité

Sur le plan psychologique et thymique :

  • Des hallucinations
  • De la paranoïa
  • La dépression
  • Saute d'humeur et mécontentement général
  • Crise de colère
  • Apathie et solitude

L'origine de ces symptômes se trouve dans la dégénérescence des neurones due aux différents facteurs responsables de la maladie d'Alzheimer.

Quels sont les facteurs responsables de la maladie d'Alzheimer ?

Bien qu'on ne sache pas exactement ce qui déclenche la maladie d'Alzheimer, certaines pistes sont néanmoins avérées.

  • Le dysfonctionnement chimique

On constate que dans le processus normal de vieillissement, les neurones sont affectés par deux types de lésions (Les plaques amyloïdes que l'on rencontre entre les neurones et la dégénérescence neurofibrilaire qui touche l'intérieur du neurone).

Ces lésions correspondent à une agglutination de protéines.

Mais dans le cas de personnes atteintes par la maladie, ces protéines sont en excès causant ainsi un problème au niveau de la transmission nerveuse entraînant la maladie.

  • Facteurs humains

Ceci étant, l'âge reste le facteur le plus important de déclenchement de la maladie.

Mais à lui viennent s'ajouter le stress, la dépression, des traumatismes crâniens et les troubles du sommeil à répétition.

  • Le glucose

Il existe dans le cerveau une quantité importante de récepteurs gluconiques.

Le diabète peut être une cause de la maladie d'Alzheimer dans la mesure où il entraîne un dysfonctionnement de la régulation du sucre dans le corps.

Celui-ci s'accumule dans le sang, ce qui entraîne la mort des cellules.

D'où le second nom de la maladie "Diabète de type 3".

  • Facteur génétique

Le facteur génétique peut être également responsable de la maladie d'Alzheimer bien que les cas de maladies héréditaires ne représentent que 5 % des cas d'Alzheimer recensés.

Quelles solutions médicales pour la maladie d'Alzheimer ?

Il n'existe pas encore à ce jour de traitements capable de garantir la guérison de la maladie d'Alzheimer.

D’autant plus que ces médicaments ont une efficacité limitée et que leurs interactions médicamenteuses limitent encore plus leur usage.

Cependant, il existe tout de même des médicaments qui ont pour rôle de ralentir les effets de la maladie comme :

  • Les inhibiteurs de la cholinestérase

Ils sont utilisés dans les formes légères ou modérément sévères de la maladie.

Ils ont pour but de restaurer une concentration normale d'acétylcholine (Un messager chimique dans le cerveau).

Ils sont généralement prescrits à doses croissantes.

Dans cette catégorie, les plus courants sont : Aricept, Donépézil, Exelon, Rivastigmine et la Galantamine.

  • La mémantine

Elle est prescrite pour les formes modérées à sévères de la maladie.

Elle a pour rôle de protéger les neurones d'un surplus de Glutamate (Qui est un messager chimique dans le cerveau qui peut endommager les cellules nerveuses s'il est en trop grande quantité alors que la maladie crée une surproduction de cette substance).

Ses formes les plus courantes sont : Ebixa et ses dérivés, mémantine EG, mémantine Almus et mémantine Evolugen.

  • Les neuroleptiques

Pour les patients qui présentent des comportements violents, il n'est pas rare que des antipsychotiques soient prescrits.

Le plus courant est Risperdal.
Le fait qu'il n'existe pas encore de traitement curatif à la maladie d'Alzheimer n'est pas une fatalité.

Une fois diagnostiquée, pour ne pas qu'elle ait une trop grande influence sur le quotidien, des dispositions doivent être prises.

Quelles dispositions prendre face à l'Alzheimer ?

La plupart des gens qui sont touchés par la maladie d'Alzheimer sont pris en charge par la famille jusqu'à ce que les soins ne puissent être prodigués que dans des structures spécialisées.

Cependant, ces soins demandent beaucoup de temps (Environ 6 heures par jour) ce qui n'est pas évident pour les personnes qui ont une vie professionnelle active.

Pour éviter donc d'avoir à réaménager la vie professionnelle, il existe des structures et des personnes spécialisées qui sont aptes à s'occuper des malades.

  • Les aides à domicile

Des personnes formées et spécialistes dans le domaine de la santé et au bien-être peuvent être assignées en passant par certaines agences comme "France Alzheimer" pour prendre soin des malades.

Ces aides sont attribuées en fonction de l'âge, de l'avancée de la maladie, des besoins du malade, du régime de retraite et des ressources financières.

  • Les centres spécialisés

Ce sont des structures spécialement adaptées pour la prise en charge de personnes atteintes d'Alzheimer ou de maladies connexes.
Dans le cas où les soins doivent être faits à la maison, des mesures sont à prendre comme :

  • L'aménagement de la maison

Dès le début de la maladie, il est important de créer un cadre de vie agréable pour le malade.

De sorte à ce qu'il puisse prendre des repères.

Pour se faire, il est possible d'utiliser un système d'étiquettes pour identifier les objets du quotidien et leur usage.

La mise en place d'un cahier de liaison où sera noté tout ce qui ne doit pas être oublié.

La prise de précautions pour éviter les mauvaises chutes et les blessures.

Poser des verrous aux portes pour empêcher les fugues dues à la désorientation.

  • Créer un planning fixe

Les personnes atteintes d'Alzheimer sont très sensibles au changement.

La moindre modification dans le quotidien ou dans l'environnement peut entraîner des crises d'angoisse, de colère ou encore une dépression nerveuse.

De ce fait, il est primordial de mettre en place une routine qui sera scrupuleusement respectée chaque jour.

Par exemple : Réveil à une heure fixe, toilettes, petit-déjeuner, promenade sur un chemin invariable (Jardins ou Parc), déjeuner… Le tout doit être fait régulièrement.
La maladie d'Alzheimer, bien qu'incurable pour le moment n'est pas une fin en soi.

Elle nécessite cependant que des dispositions soient prises et que les traitements soient respectés à la lettre.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Addiction aux écrans : quelles solutions pour s’en sortir ?

Angoisse existentielle : comment s’en sortir ?

Catégorie : Santé