Aphrophobie : comment vaincre sa peur de faire l’amour ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La libido est une impulsion innée qui pousse vers les relations sexuelles.

L’envie de faire l’amour est présente chez tout le monde.

Aphrophobie

Cependant, certaines personnes peuvent présenter des troubles qui les empêchent de se laisser aller à cette pratique.

Ceux-ci peuvent être physiques ou psychologiques.

C’est le cas de l’aphrophobie, qui, elle, est psychologique.
Cette peur morbide et irrationnelle du désir sexuel impacte les couples bien plus qu’il n’y paraît.

Elle présente plusieurs signes avant-coureurs non négligeables mais, n’est pas une fin en soi.

Elle peut être vaincue avec les bons exercices et traitements adéquats.

L’aphrophobie, c’est quoi ?

La peur irraisonnée ressentie à l’égard du plaisir sexuel est appelée aphrophobie.

C’est une crainte pouvant être présente aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Elle est dirigée vers le désir sexuel de soi, mais aussi, dans certains cas plus poussés, l’envie sexuelle que l’autre porte pour soi.
La personne qui présente des signes d’aphrophobie, l’aphrophobe, peut également craindre la sexualité prise dans sa globalité.

Cela revient à avoir une peur bleue des organes génitaux, des objets ou situations relatifs de près ou de loin à la sexualité.
L’aphrophobe fuit tout ce qui peut stimuler son plaisir sexuel à savoir les caresses, les baisers, ou tout simplement une poignée de mains.

Elle refuse tout contact avec l’autre pour ne pas activer son désir.
Cette peur panique peut prendre racine à n’importe quel moment de la vie.

Elle survient généralement suite à un évènement marquant comme un viol ou toute autre situation ayant provoqué un choc émotionnel.

Chez l’enfant, cela peut naître après avoir été témoin d’une scène sexuelle entre des adultes.

La personne l’ayant subi associe alors le désir à ce traumatisme.

Il éprouve ainsi de la gêne extrême rien que de penser à ressentir des envies sexuelles.

Quelles sont les manifestations de cette phobie ?

La phobie du désir sexuel se manifeste le plus souvent par une angoisse démesurée à l’idée de ressentir des envies ou suite au contact avec une autre personne.

L’aphrophobe refuse catégoriquement les actes pouvant réveiller son désir comme les caresses, les baisers, une poignée de main insistante ou des regards aguicheurs
Les différentes sources pouvant attiser le désir provoquent chez lui des effets physiques et psychologiques des plus désagréables.

Suite à la lecture ou la vue de scènes sexuelles, il peut, ainsi, être sujet à des crises d’angoisses, des étourdissements ou avoir les mains moites.

L’aphrophobe peut également avoir des palpitations, des nausées voire des vomissements.
En général, sa vie n’est pas développée sur le plan social et celui sexuel.

Ses contacts avec son entourage sont très limités.

Il a du mal à avoir une vie sexuelle épanouie.

De ce fait, il est à un extrême ou l’autre du chemin de la satisfaction sexuelle : soit il s’adonne aux pratiques sexuelles de couple en supportant tant bien que mal les complications qui y sont liées ou il se satisfait grâce à des activités limitées de masturbation.

Que faire pour vaincre sa phobie de faire l’amour ?

Réussir à affranchir les barrières à nous poser par la peur de faire l’amour est toujours possible, à condition de s’en donner les moyens.

Dans l’absolu, les solutions pour vaincre l’aphrophobie sont multiples.

Leur efficacité dépend pour beaucoup des causes qui sous-tendent cet état de choses chez un individu.

Suivre une thérapie avec un spécialiste

Jouir des recommandations et d’un avis très qualifié pour affronter ses phobies est l’approche la plus indiquée pour en venir à bout.

En effet, le spécialiste arrivera, à travers une méthode très convenable, à vous procurer l’assistance médicale nécessaire.

Elle vous sera utile, non seulement à l’acceptation de cette peur excessive, mais aussi à sa compréhension et à l’annulation des effets qu’elle génère sur vous.
À travers des séances d’échanges avec un thérapeute, il est possible de détecter la cause effective de cet état de peur excessive.

De même, elles réussiront à vous permettre d’identifier les possibilités existantes dans votre environnement pour ne plus en être sous l’emprise.

Vous réussirez, de fait, à être plus épanoui en faisant l’amour et à ressentir tout le plaisir dû à ce moment charnel avec un partenaire.

Communiquer avec votre partenaire ou votre entourage

Dans toute interaction charnelle, la confiance et la communication sont nécessaires.

Il est important pour toutes personnes en couple ayant une forte peur de l'acte sexuel d'en parler avec son partenaire.
D'abord, par cette attention vous renforcez vos liens de confiance avec votre conjoint.

De même cela exprime les causes réelles de votre réticence à avoir des rapports sexuels avec lui.

Autrement, vous risquerez d'accentuer votre peur suite aux pressions grandissantes de votre partenaire.
Ensuite, communiquer au sujet de ce qui vous empêche de vous épanouir sexuellement vous permettra d'entamer le processus de libération des blocages émotionnels qui lui sont liés.

Ainsi, vous pourriez dorénavant maîtriser davantage cette peur qui vous inhibe.
Vous bénéficiez d'un support de poids pour vous aider à traverser cette crise.

De facto, il pourra vous est utile dans votre lutte en vous servant, non seulement de confident, mais aussi, de soutien moral.

Confiance en soi

Dans la plupart des cas, un aphrophobe manque d’estime de soi, qu’il en soit conscient ou pas.

Gagner tant en assurance qu’en confiance en soi est donc un pas important à franchir pour surpasser cette maladie.

Cela permet à l’individu d’être plus serein et confiant concernant la copulation, quelle que soit l’origine de son problème.

Il doit savoir et se convaincre que faire l’amour est un acte naturel et que tous les Hommes y ont droit, quel que soit leur physiologie ou leurs doutes.
De même, il ne doit pas chercher à avoir les meilleures performances ni même à se comparer à quelqu’un d’autre.

Il doit vivre la relation sexuelle dans le moment présent et arrêter de penser au pire.

Cela lui permettra, ainsi, de transformer ses angoisses en énergies sexuelles.
Que ce soit avec l’appui d’un expert ou par vos propres efforts avec les moyens dont vous disposez, vaincre l’aphrophobie reste une épreuve que vous êtes à même d’affronter avec succès.

Le plus important étant d’internaliser qu’on en souffre et d’être résolument engagé à y faire face.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment vaincre la peur de sortir dehors ?

Appendicite : comment soigner et calmer la douleur ?

Catégorie : Phobies