Comment arrêter l’alcool seul et définitivement ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Les personnes sujettes aux addictions éprouvent souvent des difficultés à faire un sevrage définitif.

Pourtant, des moyens existent pour s'en sortir.

Comment arrêter l’alcool seul et définitivement ?

Concernant l'alcool, il existe des étapes pour pouvoir arrêter sa consommation de manière définitive.

Si pour certains, le recours aux thérapies de groupe peut être une méthode adéquate, il est toutefois possible de réussir le sevrage seul.

Retrouvez donc dans cet article nos conseils pour arrêter définitivement l’alcool.

Mener une réflexion en amont

C’est assurément la première étape dans ce projet d’abandon définitif de l’alcool.

En effet, il est important en premier lieu, de jauger votre réel degré de motivation.

Pour cela, il est important de se poser une question déterminante : pourquoi je veux arrêter l’alcool ? Les réponses à cette question vous permettront de commencer votre projet.

Toujours dans cette réflexion, il faudra faire une projection dans l’avenir afin de voir les changements indispensables que vous devrez apporter dans votre vie pour réellement arrêter l’alcool.

Il est évident que ce changement ne se fera pas sans remous.

En effet, vous aurez l’impression d’être perdu lors des phases d’arrêt.

Cela va impliquer des bouleversements dans votre mode de vie.

Qu’il s’agisse des lieux où vous avez l’habitude d’aller ou les personnes que vous fréquentez souvent, plusieurs choses peuvent s'arrêter.

La réflexion concernera également la vraie vie que vous souhaitez mener une fois que vous aurez réussi le sevrage.

Faire l’état des lieux

Une fois la réflexion menée, il faudra donc passer à l’acte.

Dans ce cadre, il est indispensable de faire un état des lieux de votre situation.

Cela consiste à mettre sur papier ce que vous buvez.

Prenez donc un bloc-notes ou un carnet et écrivez la quantité d’alcool que vous buvez quotidiennement.

Cette méthode vous permettra d’avoir une vue réelle sur votre situation.

Vous saurez en effet si vous buvez quotidiennement plus de verres que vous ne pensiez.

Par ailleurs, l'état des lieux va consister également à décrire vos sensations avant et après la consommation d’alcool.

Identifier les situations à risque

Ce bilan de vos consommations d’alcool vous aidera à mieux connaître les situations à risque.

Il vous aidera également à connaître les raisons qui vous poussent à consommer de l’alcool.

De façon concrète :

  • Repérez de manière précise dans quelle situation vous buvez : quand vous êtes chez vous ? quand vous êtes au boulot ? quand vous êtes seul ou quand vous êtes en compagnie d’une autre personne ?
  • Ensuite, il faudra remplacer cette habitude précise par une autre.Plusieurs alternatives s’offrent à vous.Vous pouvez aller faire du sport, faire la lecture, prendre une douche juste au retour du travail au lieu d’un apéritif.

    Vous pouvez aussi aller faire des courses quand vous vous ennuyez.

Par ailleurs, les soirées festives constituent à elles seules une situation à risque.

Il est donc conseillé de décider de ce que vous allez consommer avant d'y aller.

Une bonne méthode est d’alterner les boissons alcoolisées et non alcoolisées.

En revanche, si vous vous sentez dans l’incapacité de résister à l’alcool en soirée, le mieux c’est de rentrer.

Remettre en cause certaines idées reçues

Malgré tout ce que l’on pourra dire sur les avantages de l’alcool sur le moral et le bien-être psychologique, une chose est sûre : arrêter de consommer de l’alcool vous permet d’avoir une vie plus heureuse.

Même si la consommation d’alcool peut vous faire ressentir une sensation de bien-être au début, vous risquez de déprimer sur le long terme.

Si on se réfère à une étude réalisée récemment, les anciens alcooliques vivent une meilleure vie une fois qu’ils traversent la période de manque.

Lire les expériences des autres

Le processus de sevrage peut s'avérer pénible si vous le réalisez seul.

Pour cela, vous pouvez vous inspirer des expériences d'anciens alcooliques en lisant leurs histoires.

Il est normal au début d’avoir des doutes sur votre capacité à abandonner l’alcool définitivement.

Cependant, la lecture ou l'écoute du vécu des personnes ayant réussi le sevrage sera sans doute avantageuse pour vous.

C'est d'ailleurs ce que recommande la psychologue Marie de Noailles.

De cette manière, estime-t-elle, vous accumulez assez de courage pour poursuivre votre combat contre l'alcool.

Vous vous sentirez alors moins seul.

Attendre sept minutes avant de craquer

Toujours selon la psychologique Marie de Noailles, le « craving », qui signifie le besoin pressant de consommer de l’alcool, a une durée de 7 minutes sur le plan cérébral.

Si vous réussissez à résister pendant sept minutes, l’envie de boire pourra disparaître.

Pour vous aider à résister, vous pourrez recourir à différentes méthodes : faire une promenade, jouer sur votre smartphone, chanter, bricoler, etc.

Avoir l’audace de refuser

Quand vous décidez d’arrêter l’alcool, il est évident que vous serez confronté à certaines situations tentantes.

Par exemple, une personne peut vous offrir à boire un petit verre de vin alors que vous êtes en plein processus de sevrage.

Dans ce cas, vous devez simplement dire non.

Souriez et dites-lui avec assurance : j’ai définitivement arrêté de boire.

Découvrir d’autres plaisirs

Vous pouvez vous appuyer sur votre imagination pour trouver d’autres occupations qui permettront de passer du bon temps.

Remplacez le plaisir de la boisson par une escapade en bateau, un film au cinéma ou encore, un dîner copieux.

Vous allez très rapidement constater les effets sur votre vie de manière générale.

Se fixer des objectifs atteignables

Le sevrage ne se fera pas du jour au lendemain.

Il est donc essentiel de se fixer des objectifs que vous pourrez atteindre.

En procédant étape par étape, vous allez avoir plus de confiance en vos capacités de réussite.

Vous pouvez par exemple, décider de réduire votre consommation d’alcool au lieu d’arrêter complètement.

D’autres méthodes peuvent aussi être efficaces.

Certaines peuvent sembler amusantes comme adresser une lettre à son addiction.

C’est ce que préconise le Professeur Lejoyeux dans son livre « les 5 clés du comportement ».

Dans cette lettre, il conseille d’écrire tout ce que vous ressentez présentement.

Cela servira selon lui, à lutter contre votre côté irrationnel qui est attiré par l’alcool.

En suivant ces méthodes détaillées dans cet article, vous arriverez à arrêter l'alcool seul et définitivement.

Même si le sevrage ne sera pas simple à réaliser, ayez confiance en vos capacités et vous allez réussir.

Cette addiction ne sera bientôt plus qu’un vieux souvenir.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment arrêter la diarrhée rapidement ?

Comment bien se préparer pour faire un marathon ?

Catégorie : Santé