Comment s’auto hypnotiser pour arrêter de fumer ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Le tabac figure parmi l’une des premières causes de mortalité en ce XXIe siècle.

Les autorités gouvernementales en accord avec les professionnels de la santé, proposent constamment des mesures pour vaincre le mal et pourtant, il perdure.

Comment s’auto hypnotiser pour arrêter de fumer

Mieux, les bonnes résolutions des personnes souffrant de cette addiction portent généralement de très maigres fruits.

La cause, c’est qu’il faut bien plus que de la simple motivation pour arrêter de fumer.

La technique utilisée occupe une place de choix.

Dans ce cadre, l’autohypnose a amplement prouvé son efficacité.

Comment l’utiliser pour guérir d’une addiction au tabac ? Des réponses ici !

Comprendre l’autohypnose et son intérêt

Si vous n’accordez pas la valeur qu’il faut à la thérapie, elle ne vous sera pas très bénéfique.

De même, votre intérêt pour celle-ci ne peut être réel que si vous parvenez à la comprendre.

En effet, ce qui pousse une personne à l’addiction au tabac dépasse sa simple envie de fumer.

Beaucoup d’autres motivations inconscientes s’y rattachent.

Ce sont d’ailleurs, ces dernières qui causent généralement un frein à l’envie d’arrêter de fumer.

Ces motivations peuvent être conscientes ou non.

Celles qui figurent dans le premier cas peuvent se gérer facilement.

Cependant, lorsqu’elles sont inconscientes, dominer les motivations peut être un vrai défi.

C’est là qu’intervient l’autohypnose.
La thérapie vous permet de toucher du doigt, les éléments intrinsèques enfouis dans votre subconscient et qui vous empêchent de vous séparer du tabac.

Votre objectif étant de provoquer un clivage entre l’addiction et vous, l’autohypnose vous permettra de trouver les bénéfices inconscients et illusoires de la cigarette.

Comprendre sa portée et l’assimiler comme telle est déjà un grand pas vers votre guérison.

Identifier les causes de son addiction

Les raisons d’une addiction au tabac existent à l’infini et elles varient d’un toxicodépendant à un autre.

Entre autres, on retient dans la catégorie des causes inconscientes, le goût de la cigarette et le besoin qu’il semble satisfaire pour le fumeur.

Il peut se dire que fumer l’aide à déstresser, à se sentir moins seul, moins vide ou tout simplement à se détendre pour combler l’ennui.

D’un autre côté, l’addiction au tabac peut aussi naître, d’une volonté à appartenir à un cercle de personnes ou d’un objectif de confort.
Le premier pas à poser pour votre hypnose consistera alors à identifier le comportement qui a déclenché ce vice en vous.

Il sera dès lors, plus facile de lui poser des limites.

Se donner le temps nécessaire

Il n’y a pas un nombre exact de séances à prévoir pour l’autohypnose.

Chaque sujet est libre d’y aller selon le rythme qui lui convient.

D’aucuns pourraient en guérir en une seule séance pendant que d’autres auront besoin de plus de temps pour accéder petitement à la guérison.

Ils pourront commencer par exemple, par la diminution de leur consommation de tabac puis l’arrêter définitivement par la suite.
À cet effet, il importe de rappeler que tous les fumeurs ne fument pas de la même manière.

Ils ne peuvent donc pas guérir de la même manière.
L’autre détail qui peut aussi influer sur le temps de guérison, c’est l’appréhension qu’a le fumeur de son vice.

Par exemple, les personnes qui le conçoivent comme faisant partie intégrante de leur identité auront plus de mal à s’en départir.

La volonté et la fixation d’objectifs précis jouent un rôle décisif dans la réussite de cette thérapie.

Travailler sur soi

Si le fumeur ne se met pas une certaine pression, s’auto-hypnotiser ne lui servirait pas à grande chose.

En effet, il devra consentir des efforts pour accepter et apprendre à vivre autrement.

La thérapie consistera alors à la reprise d’un état naturel.

L’autohypnose établit donc un lien réel entre l’état de conscience et celui de l’inconscience du fumeur.
L’état d’hypnose ne sera donc pas pour vous, un moment de sommeil.

Vous restez en permanence, réceptif à tout mouvement et à toute sensation dans votre corps.

Cet état est propice pour vous permettre d’accéder aux choses qui, d’habitudes vous échappaient dans la vie.

Ne pas croire en une solution miracle

Certes, l’autohypnose porte de bons fruits, mais elle n’est pas une solution miracle.

Si vous n’êtes pas motivée à 100 %, elle ne vous servira à rien.

Débarrassez-vous pour ce faire, de vos incertitudes puisque la thérapie vous permettra simplement d’identifier les solutions nécessaires pour guérir de votre mal.

Sachez donc avec exactitude, vers quoi vous souhaitez vous avancer et l’autohypnose vous servira d’ascenseur pour atteindre vos objectifs.

Choisir la bonne technique et s’appliquer

Commencez par fermer vos yeux.

Imaginez-vous ensuite dans un futur proche sans la cigarette.

Cela peut vous sembler utopique au début puisque votre subconscient a déjà catalogué le tabac comme faisant partie intégrante de votre vie.

Cependant, avec un peu plus d’attention, vous comprendrez que rien dans cette vie n’est statique, tout change et tout évolue.

Par analogie, prenez exemple sur les avancés qui ne cessent de s’intégrer dans l’exécution des tâches courantes (l’agriculture par exemple, avec la mécanisation à l’appui).
En gardant vos yeux toujours fermés, pensez à votre vie sociale, familiale et professionnelle lorsque vous aurez pu dominer le tabac.

L’air pur de la montagne, les odeurs de sapin, la douceur du champignon, tous ces détails vous apparaîtront alors de manière plus significative.

Par suite, respirez profondément cet air de douceur qui s’infiltre peu à peu en vous.

Vous vous sentirez certainement mieux.
Ne vous arrêtez pas à ce stade.

Continuez toujours à respirer à pleins poumons avec plaisir.

Laissez ces odeurs de parfum se mêler à vos cellules pour leur apporter l’oxygène nécessaire à leur régénérescence.

Vous vous sentirez certainement plus propre et plus pur après cette étape.
Si de plus, vous laissez l’attrait du ciel bleu et les odeurs des forêts vous séduire pendant cette thérapie, vous vous sentirez plus léger, votre esprit étant plus libre.

Il existe des séances sur support MP3 qui pourront vous permettre de mieux réussir l’autohypnose.

Vous gagnerez à les écouter deux fois par semaine et ce, pendant 15 jours.

Vous les aurez alors suffisamment assimilées pour vous auto-hypnotiser.

Conclusion

Pour arrêter de fumer, l’autohypnose est une alternative de référence.

Elle pallie les limites connues pour la cigarette électronique et pour le patch qui n’offrent que des satisfactions à court terme.
Toutefois, pour en percevoir les effets réels, vous devez utiliser la bonne méthode pour la mettre en application.

Avec de la volonté, les astuces présentées ici vous permettront de réussir cet exercice.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment s’alimenter sans vésicule biliaire ?

Comment s’auto hypnotiser pour dormir ?

Catégorie : Psychologie