Comment éviter d’avoir la bouche sèche la nuit ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


De nombreuses personnes se réveillent la nuit en ayant la bouche complètement asséchée sans en connaître les raisons ou les moyens de l’éviter.

En effet, la sécheresse de la bouche peut être le signe annonciateur d’une pathologie très grave nécessitant des soins de santé adéquats ou pourrait simplement être un mal qu’on peut traiter chez soi.

Comment éviter d’avoir la bouche sèche la nuit

Plusieurs moyens à la portée de tous existent pour prévenir efficacement la bouche sèche de nuit.

Les astuces naturelles pour prévenir ou soigner la sécheresse buccale

La sensation de bouche sèche encore désignée par xérostomie ou syndrome de la sécheresse buccale est caractérisée par une diminution des sécrétions salivaires (hyposialie) voire une absence totale desdites sécrétions (asialie).

Plusieurs astuces permettent de faire partir naturellement ce mal.

  • L’hydratation

La bonne hydratation est le premier remède qui peut être conseillé dans le cadre de la bouche sèche.

Il est vrai que l’eau ne peut totalement remplacer la salive, mais elle peut garder pendant un moment les muqueuses et la cavité buccale assez humides.

Il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau au moins tout au long de la journée.

Il faut le souligner, ce syndrome ne nécessite pas toujours un traitement et disparaît généralement de lui-même avec une bonne hydratation.

  • Susciter la salivation

Il est possible de stimuler la salivation en marchant une gomme sans sucre ou un bonbon acidulé sans sucre aussi.

Toutefois, il ne faut pas mâcher une gomme si l’on est sensible à l’aérophagie ou aux ballonnements.

La salivation peut également être stimulée par les fruits, les légumes frais et croquants.

Ces derniers demandent des mouvements de mastication généralement plus longs et provoquent la production de salive.

  • Arrêter de fumer le tabac et de consommer l’alcool

Le tabac est responsable de plusieurs pathologies d’origine cancéreuse.

En plus de ces affections, il est responsable de la mauvaise haleine qu’on retrouve généralement dans le cadre du syndrome de la sécheresse buccale.

Il est fortement recommandé d’arrêter sa consommation, car les produits chimiques ingérés par le tabac peuvent enflammer les glandes salivaires et créer un dysfonctionnement.

De plus, les drogues comme les méthamphétamines sont à éviter parce qu’elles sont souvent associées à la sensation de bouche sèche.
En outre, l’alcool est identifié comme une cause du syndrome de la sécheresse buccale.

Il est donc recommandé d’arrêter sa consommation.

S’il s’agit d’une addiction, il est conseillé de suivre un programme de sevrage.

  • Contrôler son alimentation

Certains aliments sont qualifiés de déshydratants et favorisent la sécheresse de la bouche.

Il s’agit généralement du café (toutes les boissons gazeuses et énergisantes qui en contiennent incluses).

C’est donc un aliment à éviter ou à consommer en petite quantité.

Les aliments trop sucrés, salés, piquants ou encore acides sont également à éviter.

Il est aussi conseillé de consommer des aliments tièdes pour réduire l’impact de la xérostomie.

  • Le citron

Le citron est un bon fruit pour provoquer les sécrétions salivaires.

Il est recommandé de mettre une petite quantité de citron dans ses verres d’eau.

Cependant, il faut veiller à ne pas trop en prendre afin d’éviter des troubles digestifs.

Sa consommation la nuit peut également provoquer l’insomnie.

  • Lutter contre le stress efficacement

Le stress, l’anxiété et la dépression sont également considérés comme des causes de xérostomie.

Le sport, des exercices de méditation et de relaxation du yoga sont des remèdes efficaces contre le stress.

La musicothérapie constitue également un bon moyen pour lutter contre la dépression et l’anxiété.
Mais le meilleur moyen pour se libérer du stress est de s’éloigner de l’environnement stressant (boulot, salles de cours, etc.) et des situations stressantes.

Il faut se reposer, se distraire, prendre le temps de profiter de la vie.

  • Soigner son hygiène bucco-dentaire

Une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable pendant une sensation de bouche sèche.

C’est un moyen efficace pour éviter les infections et les maladies issues d’une carence en salive comme les caries dentaires et le tartre.

Il est surtout recommandé d’effectuer le brossage des dents après chaque repas.

Il convient d’y veiller aussi avant de se coucher en se servant d’une pâte dentifrice sans laurylsulfate de sodium.
De plus, il faut veiller à assurer le rinçage des dents avec un rince-bouche sans alcool et nettoyer les dents avec la soie dentaire.

Il est également possible de préparer à domicile sa solution de rince-bouche en mélangeant une pincée de sel et de bicarbonate de soude dans un récipient d’eau chaude.

Pour finir, il faut se gargariser la bouche avec le mélange obtenu.

La médication et les vaporisateurs d’eau ou de salive

Pour éviter la bouche sèche, il est possible de recourir à la médication ou à l’humidification artificielle.

Il est disponible dans le marché des lubrifiants et humidifiants à base des esters de glycérol, de la povidone ou de l'acide hyaluronique et de la carboxyméthylcellulose, très efficaces qui favorisent la sécrétion salivaire.
Certains médicaments à base d'anétholtrithione comme la pilocarpine sont recommandés dans le traitement des maladies comme le syndrome de Gougerot-Sjögren ou en cas de radiothérapie de la tête et du cou pour stimuler la production de la salive.

Ces deux éléments sont identifiés comme étant à la base de la xérostomie.

Les traitements médicamenteux ne sont accessibles que sur ordonnance médicale.
Par ailleurs, les vaporisateurs d’eau et de salive artificielle sont aussi recommandés, mais avec une grande prudence.

Ces produits peuvent créer des céphalées, des nausées, des vomissements, des infections respiratoires, la transpiration excessive, etc.

Il faut donc prendre conseil chez son médecin avant tout usage de ces produits.
Outre ces astuces, il est possible de poser dans sa chambre un humidificateur d’air afin de garder dans son environnement un bon taux d’humidité.

Cette astuce permet aussi de faciliter les sécrétions salivaires.

Consulter son médecin

Si le mal persiste malgré toutes les astuces employées, il faut recourir à une consultation médicale.

En consultant le médecin, le patient doit l’informer s’il suit un traitement médicamenteux contre un autre mal.

Les antihistaminiques, antihypertenseurs, antidépresseurs et neuroleptiques, diurétiques, certains antalgiques, anxiolytiques, les médicaments contre la maladie de Parkinson, les antispasmodiques, et les chimiothérapies anticancéreuses sont susceptibles de provoquer des effets secondaires comme la sécheresse buccale.
Dans les cas les plus rares, le médecin pourrait procéder à des examens pour vérifier si le mal vient d’une origine virologique comme le VIH/Sida ou d’autres maladies comme les maladies rénales chroniques, le diabète, maladie d'Alzheimer, les problèmes de thyroïde, les affections auto-immunes à l’exemple du lupus érythémateux disséminé ou la polyarthrite rhumatoïde.

Son diagnostic permettra d’établir assez facilement l’origine du mal et de le soigner convenablement.
La bouche sèche la nuit est une sensation désagréable que l’on peut éviter facilement en suivant les conseils ci-dessus prodigués.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment éveiller ou calmer Kundalini ?

Comment éviter de dormir la bouche ouverte ?

Catégorie: Respiration