Chrononutrition : comment calculer son morphotype pour perdre du poids ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Initialement élaboré en 1986 par le Docteur Delabos, le principe de la chrononutrition est basé sur un rééquilibrage alimentaire.

Mieux qu’un régime, elle préconise l’adaptation de certains aliments en fonction des horaires et du morphotype.

Chrononutrition

Ce dernier élément encore appelé somatotype est d’ailleurs l’axe essentiel de ce mode alimentaire.

Il diverge selon les traits physiques de chaque personne.

Il existe dès lors une façon spécifique de calculer son morphotype lorsqu’on désire stratégiquement perdre du poids avec la chrononutrition.

Comprendre les différents morphotypes

En chrononutrition, il existe plusieurs morphotypes.

Le Docteur Delabos en a répertorié 11 précisément.

Chacun d’eux est le révélateur d’excès, d’erreurs alimentaires voire de carences.

  • Galilée

C’est la silhouette idéale.

Ce morphotype détermine une apparence bien harmonieuse.

Pour les hommes, l’ensemble des tours de poitrine, de hanche et de taille est inférieur ou égal à 20 cm.

Quant aux femmes, le tout doit être dans la marge de 30 cm ou en dessous.

  • Cheops

Ce genre de morphotype est essentiellement répandu chez les femmes.

Il se caractérise par une silhouette en forme de pyramide.

Le haut du corps est quelque peu plus fin que le bas.

  • Rubens

Les personnes  ayant ce genre de morphotype possèdent des silhouettes charnues et bien équilibrées dans l’ensemble.

Elles ont communément une poitrine normale avec des bras et des avant-bras un peu en rondeur.

  • Schwartzy

Ce morphotype est caractérisé par un portrait en pyramide inversée ou en forme de V.

C’est le genre de silhouette qu’on retrouve généralement chez les hommes, en l’occurrence ceux qui font de la musculature.

  • Athlétiques

Comme l’indique son nom, ce morphotype caractérise les personnes sportives.

Elles ont un corps assez bien proportionné, mais quelque peu en dessus de la mensuration du morphotype de rêve.

  • Don Camillo

Le morphotype Don Camillo est caractérisé par une apparence gonflée sur le milieu et le haut du corps.

Les personnes de cette catégorie ont le torse exagérément développé avec des bras potelés.

  • Sabliers

Les personnes qui ont ce morphotype, elles affichent des silhouettes plus ou moins féminines.

Avec la poitrine trop forte, elles ont des fesses rebondies ainsi que de fortes hanches.

Par contre, leur taille est un peu fine.

  • Monastiques

Un peu plus grosses, les personnes ayant cette silhouette stockent visiblement tous leurs kilos au niveau du ventre et de taille.

Cependant, malgré leur volume, elles ne sont pas vraiment lourdes en ce qui concerne leur poids.

  • Tronc d’arbre

Ce morphotype se retrouve souvent chez les hommes.

Il est caractérisé par un aspect assez massif dans son ensemble.

Les personnes qui peuvent être classées dans cette catégorie ont un visage rond avec des hanches particulièrement fortes.

  • Ascétique

Généralement, les personnes de cette catégorie de morphotype sont longilignes et très fines.

Elles possèdent très peu de formes.

De plus, elles affichent un aspect trop maigre.

  • Maya

Le morphotype Maya se distingue par une silhouette en forme de pyramide tronquée.

À l’instar des Cheops, les personnes possédant ce type d’aspect sont d’ordinaire plus lourdes au niveau inférieur de leur corps.

Toutefois, la partie supérieure est bien normale.

Utiliser les critères adéquats pour calculer son morphotype

Pour effectuer la détermination de votre morphotype, vous devez procéder à votre évaluation morphologique.

Ce processus vous permet d’identifier votre silhouette actuelle par rapport aux résultats que vous souhaitez obtenir.

L’évaluation morphologique se fait en six points distincts : le poids, le tour de poitrine, le tour de taille, le tour de hanches, la largeur du poignet et la hauteur.
Pour obtenir efficacement ces différentes mesures, vous devez simplement vous munir d’un bon mètre ruban.

Pour chaque mensuration, l’instrument doit être bien positionné horizontalement afin d’obtenir des résultats optimaux.

Le tour de poitrine se mesure en passant le mètre ruban juste sur la pointe des seins.

S’agissant du tour de taille, sa mesure s’effectue à la partie la plus fine de votre taille.
Il est inutile de placer le mètre aux alentours du nombril.

Cela fausserait la mesure et par conséquent le calcul.

Le tour de hanches s’obtient en passant le mètre par la pointe des fesses.

Pour ce qui est de la largeur de poignet, il faut la mesurer sur l’extrémité du radius et du cubitus.

Il s’agit des deux os qui ressortent à l’extérieur et à l’intérieur du poignet.

Quant au poids, il faudra idéalement faire la pesée au réveil et sans vêtements.

Vous devez bien sûr soin d’uriner au préalable.
Une fois toutes ces mesures effectuées, vous pouvez maintenant définir votre morphotype actuel, ainsi que votre silhouette souhaitable.

Pour ce faire, il vous faudra procéder en deux étapes.

La première consistera à définir votre silhouette et votre poids en fonction de votre hauteur et de celui du sujet type qui servira de base pour le calcul.

De façon générale, les mesures utilisées sont celles du morphotype Galilée étant donné que c’est la silhouette idéale.
Les résultats obtenus lors de cette première étape seront vos variables de calcul.

Ensuite, la deuxième étape consiste à utiliser ces données pour définir vos valeurs souhaitables.

Il faut noter que la largeur du poignet et la hauteur d’une personne permettent de calculer son poids.

Ces informations permettent de définir ainsi les valeurs de son morphotype idéal ou le morphotype calculé.

Pour cela, il vous suffira de comparer votre morphotype mesuré avec celui dit idéal qui a été calculé.

Si vous n’êtes pas trop doué pour les mathématiques et que tout ceci vous paraît compliquer, il vous suffira de faire usage d’un outil de calcul de morphotype disponible sur Internet.

Vous obtiendrez les résultats qu’il faut pour déterminer aisément votre morphotype.

Vous pouvez toutefois requérir les conseils d’un spécialiste afin d’obtenir de l’aide.

Prendre en compte les mesures alimentaires préconisées après le calcul du morphotype

Une fois votre morphotype identifié, il vous sera conseillé de privilégier certains aliments plutôt que d’autres.

Il n’y a pas vraiment de mesure standard.

La nature des aliments prioritaires diverge selon chaque morphotype.

Ainsi, pour une silhouette en tronc d’arbre par exemple, il est généralement préconisé de manger moins de sucre, de faire des dîners plus légers et de consommer moins de féculents.
Dans le même temps, pour une personne possédant un morphotype Cheops, il est souvent conseillé de manger plus de protéines, de viande et de sucre.

Le potage, les yaourts, le lait et les céréales sont aussi recommandés.

Par ailleurs, le morphotype Galilée étant la silhouette par excellence, il est généralement conseillé de s’adapter à la chrononutrition normale pour atteindre cette perfection.

Conclusion

Lorsque vous souhaitez rééquilibrer votre masse corporelle avec la chrononutrition, il est essentiel de définir au préalable votre morphotype.

Cela vous permet d’identifier les erreurs que vous commettez au niveau de votre alimentation.

Les conseils susmentionnés ne vous dispensent pas de l’avis d’un médecin pour plus de réussite.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Chiropracteur : comment ça marche ?

Comment agrandir son petit pénis ? Les solutions

Catégorie : Alimentation