Comment éviter et soulager les crampes musculaires ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Les crampes sont le résultat de contractions musculaires qui surviennent suite à un effort et parfois même au repos.

Elles touchent les orteils, les pieds, les mollets, ainsi que d’autres parties du corps.

Comment éviter et soulager les crampes musculaires

Au vu de la sensation douloureuse ressentie lorsqu’une contraction brusque se présente, il est préférable de connaître les bonnes pratiques pour éviter et soulager les crampes.

Comment éviter les crampes ?

Les personnes qui ont déjà eu à faire face à une crampe redoutent souvent que ces contractions musculaires se répètent.

D’autant plus qu’il est assez probable que cela arrive si vous n’adoptez pas les bons gestes.

L'hydratation

Pour éviter les crampes, il est important de bien s’hydrater.

La déshydratation reste en effet l’un des facteurs qui conduisent à cet état chez les sportifs.

Les randonneurs et adeptes d’exercices physiques doivent donc boire de l’eau en quantité suffisante pour se prémunir des crampes.

L’apport en sels minéraux

La pratique de certaines activités endurantes est synonyme de transpiration.

Ce qui provoque naturellement la perte de sels minéraux.

Il s’agit d’éléments qui sont nécessaires à une bonne hydratation.

Leur carence dans l’organisme provoque donc des contractions musculaires, même si vous buvez de l’eau.

Le conseil à appliquer dans ce cas est de consommer des aliments salés et mesurer la quantité d’eau ingurgitée pour éviter les troubles hydroélectrolytiques.

L’entraînement

Les crampes sont plus notées chez les sujets dont les muscles ne sont pas entraînés.

Un muscle atteint ses limites moins rapidement lorsqu’il est souvent soumis à un l’effort.

De ce fait, s'exercer fréquemment est l’une des solutions préconisées pour éviter les crampes.

Vous remarquerez que ces désagréments arrivent rarement, une fois que votre corps s’accoutume à l’activité.

Cela ne signifie pas pour autant qu’on est à l’abri des crampes lorsqu’on est entraîné.

Un travail trop poussé peut les occasionner, même si vos muscles se sont déjà adaptés.

L’idéal sera de privilégier l’entraînement, tout en observant des breaks si vous sentez la fatigue s’installer.

Après une période de repos également, la reprise doit se faire de manière progressive.

L’alimentation

Pour s’assurer que votre organisme détient les ressources nécessaires pour éviter les contractions musculaires douloureuses, il est important de bien vous nourrir.

Les aliments qui vous fournissent un apport considérable en sels minéraux, glucides et vitamines sont recommandés.

Ces produits doivent être consommés sans ajouts de préférence.

Lorsqu’ils sont mangés à l’état naturel, l’action des nutriments qu’ils contiennent est plus efficace.

La bonne méthode est de sélectionner différents aliments renfermant ces composés et d’effectuer individuellement des tests, pour déterminer ceux qui s’avèrent plus performants contre les crampes.

L’alcool

Si vous programmez de pratiquer une activité sportive dans la semaine, mieux vaut ne pas boire de l’alcool la veille.

Même si la consommation de cette boisson est modérée, des crampes peuvent rapidement s’installer, suite à un effort physique intense.

D’ailleurs, il est important de noter que les effets de l'alcool sur le métabolisme peuvent nuire à votre bien-être sur le long terme.

Le consommer à faible quantité est ainsi préférable pour éviter de faire souvent face à ce type de déconvenues.

Quelles solutions pour soulager les crampes ?

Même si la douleur ressentie lorsqu’une contraction musculaire involontaire survient ne dure pas, savoir les bons gestes à adopter pour la soulager est toujours bénéfique.

À chaque situation, la solution apaisante qu’il faut appliquer.

L’étirement

Étirer le membre qui fait l’objet d’une crampe peut aider à soulager la douleur.

Le muscle concerné est en effet, affecté par un amas de calcium au niveau de la cellule musculaire.

Ce trouble est accentué par la déshydratation.

Ainsi, une affliction est constatée sur cette zone et il devient difficile de faire fonctionner correctement le membre.

En tirant le muscle, la contracture est rompue et la douleur devient moins intense.

L’efficacité de cette action tient du fait qu’elle s’oppose aux effets mécaniques du spasme.
Application : dès que vous ressentez une crampe, il faudra penser à stopper tout mouvement.

Fléchissez ensuite le membre et étirez les orteils en le soulevant.

Par la suite, un massage devra être fait à l’endroit pour faire disparaître la contracture.

L'utilisation de produits relaxants

Les huiles essentielles et les plantes peuvent servir à soulager les crampes récurrentes.

Toutefois, prenez en compte que ce traitement n’est pas adapté pour les enfants ou les femmes en état de grossesse ou allaitantes.

Certains produits contiennent des actifs qui ont des vertus apaisantes sur les muscles et les tendons.

Pour les végétaux, on distingue notamment : le sceau-De-Salomon, le genévrier, la reine-des-prés et l’harpagophytum.

Si vous préférez l’effet des huiles essentielles, optez pour celles extraites de la menthe poivrée, du romarin, du camphre, de l'épicéa ou encore de la gaulthérie.

L’efficacité de ces remèdes réside dans leurs propriétés anti-inflammatoires, chauffantes, relaxantes et analgésiques.
Application : pour apaiser une crampe à l’aide de plantes ou d’huiles essentielles, procédez au massage de la zone affectée avec le produit.

L'opération doit s’effectuer suivant des gestes circulaires.

Le froid

Si une contraction musculaire involontaire survient au repos, le froid est une excellente solution anesthésique pour lever la contracture.

Il agit, en provoquant une stimulation sur les fibres nerveuses.

De même, la douleur est atténuée grâce à ses vertus antalgiques.

Des atouts qui expliquent son utilisation dans le sport de haut niveau.
Application : il est conseillé d’employer une bombe de froid prioritairement.

Ce produit, commercialisé dans les boutiques de sport, est très efficace contre les crampes.

Vous devez le vaporiser une seule fois à l’endroit.

Au cas où vous souffrez de problèmes de peau, d’artérite ou de troubles infectieux, privilégiez une autre solution.

En alternative, vous pouvez vous servir d’un gel cryothérapie qu’il faut conserver au frais avant utilisation.

Prenez la précaution de protéger votre peau avec une housse avant l'application du gel.

La valériane

Utilisée comme remède calmant, la valériane a une action relaxante sur les muscles.

Cette plante possède des bienfaits qui réduisent l’activité de l’influx nerveux.

De ce fait, un relâchement des muscles est provoqué.

Son utilisation est généralement recommandée pour les individus souffrant de crampes aiguës ou d’hypertonie musculaire.

La Valériane est également destinée aux seniors.

Elle est à éviter chez les tout-petits et les femmes enceintes.
Application : le produit est disponible en phyto-standard pour les spasmes provoqués de manière brusque.

La valériane peut aussi servir de moyen de prévention contre les crampes, lorsqu’elle est proposée en gélules.

Les individus exposés à ce type de désagréments peuvent donc en prendre, suivant la posologie indiquée un professionnel de santé.

Conclusion

La contraction involontaire d’un muscle surgit la plupart du temps durant les activités sportives.

Prendre les précautions nécessaires avant de se lancer peut ainsi vous éviter d’avoir une crampe.

Au cas où ces gestes simples ne sont pas efficaces, parlez-en à votre médecin traitant.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment ne plus faire de malaise vagal ?

Comment éviter la descente d’organes après l’accouchement ?

Catégorie: Sport