Comment devenir un bon coach sportif ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Le coach sportif joue un grand rôle dans la vie du sportif.

En effet, de lui dépendent la motivation et la performance de l’athlète.

Comment faire un bon coach sportif ?

Vu la place importante qu’occupe le coach sportif dans la vie professionnelle de l’athlète, ce dernier préfère trouver un bon professeur pour assurer leur réussite.

Alors, comment faire un bon coach sportif ? Nous vous donnons les conseils pour que vous deveniez le meilleur coach sportif dont rêve tout sportif.

Les compétences nécessaires pour être un bon coach sportif

Pour être un bon coach sportif, vous devez tout d’abord disposer d’une certaine compétence et connaissance dans le domaine sportif.

Vous devez donc remplir des conditions bien précises.

Avoir suivi une solide formation

Pour devenir coach sportif, vous devez forcément suivre une formation.

Vous avez le choix entre deux types de formations principales : la formation du ministère des Sports et la formation universitaire des STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives).

La formation universitaire des STAPS se déroule en un cursus de 3 ans d’études après le Bac.

À l’issue de cette formation, l’étudiant a le choix entre quatre diplômes :

  • une licence « éducation et motricité » pour être un professeur de sports et d’éducation physique ;
  • une licence « Entrainement sportif et performance motrice » pour travailler comme entraîneur au sein d’un club ;
  • une licence « Activité physique adaptée » pour encadrer des personnes à mobilité réduite ;
  • et un master option EPPNM (Entrainement, Préparation Physique, Nutritionnelle et Mentale).

La formation du ministère des Sports est quant à elle un peu plus courte.

Elle dure deux ans.

Cette formation est donnée soit par des organismes privés soit par les CREPS (Centre régional de l’Éducation Populaire et du Sport).

Ce type de formation vous donne droit entre autres au BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) encore appelé Brevet d’État.

Bien connaître sa discipline sportive

Comme vous pouvez vous en douter, on ne peut pas enseigner ce qu’on ne connaît pas.

Pour cette raison, il est impératif que le coach sportif maîtrise le sport qu’il veut enseigner.

Il doit avoir une compréhension approfondie de sa discipline et disposer de connaissances aussi bien sur les fondamentaux et la technique que sur les systèmes avancés.

Un bon entraîneur doit connaître la nature progressive de l’adaptation de l’entraînement.

Il doit en connaître les règles.

Bien choisir son lieu de travail

Le coach sportif a la possibilité de travailler dans plusieurs endroits ou organismes.

On peut le retrouver au sein d’une entreprise, dans un centre de remise en forme, dans un club sportif ou bien à domicile.

Par ailleurs, sa pratique du métier est différente d’un lieu de travail à un autre.

Un coach sportif qui travaille dans un club ou dans un centre de remise en forme est chargé de donner des cours collectifs (cardio-training, musculation, fitness, etc.).

Il peut aussi être amené à s’occuper individuellement de certains membres.

À domicile, le coach est censé apporter le nécessaire à ses clients (tapis de sol, haltères, ballons, etc.).

Il devra aussi prendre le temps de définir les objectifs avec les clients et leur proposer un programme personnalisé en fonction de leurs objectifs et besoins.

Le coach sportif en entreprise se charge de proposer un coaching personnalisé à un petit groupe de personnes avec des cours collectifs sur le lieu de travail.

L’objectif de son intervention est plus tourné vers la réduction du stress au travail, la création du lien social et la détente de l’ambiance au travail.

Il y a aussi des coachs de salle de gym.

Ces derniers ont pour travail de conseiller les clients sur les plateaux de musculation et le choix de l’appareil adéquat pour satisfaire leurs besoins et attentes.

Les qualités indispensables pour faire un bon coach sportif

Hormis les compétences et connaissances, certaines qualités sont indispensables pour faire de vous un bon coach sportif.

Ce sont aussi ces qualités qui différencient les bons coachs des moins bons.

Savoir motiver et inspirer

La capacité à motiver et inspirer est une qualité intrinsèque à la réussite du coach sportif.

L’entraîneur doit faire preuve d’attitude positive et d’enthousiasme.

Il doit être capable d’amener les athlètes à donner le meilleur d’eux-mêmes et à atteindre leurs objectifs.

Un entraîneur motivateur sait générer le désir d’exceller chez ses élèves.

Il met l’accent sur la nécessité d’atteindre des objectifs de performance et non des objectifs de résultats.

Pour faire partie des entraîneurs motivateurs, vous devez montrer l’exemple et respecter les mêmes règles que vous imposez à vos joueurs.

Si vous voulez le respect, soyez aussi respectueux.

Si vous voulez qu’ils restent positifs en toutes circonstances, vous devez le rester aussi.

Si vous voulez qu’ils vous écoutent, écoutez-les également.

Fixez-leur aussi de petits objectifs de sorte qu’ils comprennent quand ils les atteignent qu’ils peuvent encore mieux faire.

Savoir s’adapter à chaque joueur

Le bon coach sportif doit être conscient des différences individuelles chez ses athlètes.

Il doit pouvoir s’adapter à la spécificité de chacun d’eux.

Prendre conscience de ce fait, c’est savoir que les cris, les critiques et autres sortes de manifestations émotionnelles peuvent ne pas fonctionner sur tout le monde.

Ils peuvent au contraire avoir un effet très néfaste.

Il serait donc mieux de plutôt recourir aux encouragements qui ont eux un effet toujours positif sur les personnes à qui ils sont adressés.

Vous pouvez toujours corriger vos athlètes, mais en le faisant, faites attention aux émotions, aux forces et aux faiblesses de chacun.

C’est l’une de vos responsabilités.

Vous devez donc apprendre à connaître chacun de vos athlètes en les observant.

Pourquoi ne pas aller loin en essayant de comprendre leurs difficultés et les causes de celles-ci (des problèmes familiaux, des difficultés financières, de la fatigue, un changement d’humeur, etc.).

Avoir de la discipline

Pour évoluer, un athlète a besoin de se conformer à un ensemble raisonnable de règles aussi bien sur le terrain qu’en dehors de celui-ci.

L’une de vos responsabilités se trouve aussi à ce niveau.

Vous êtes responsable de la discipline.

Vous devez donc énoncer clairement un code de conduite et ne pas y déroger.

Vous devez également prendre des mesures disciplinaires quand des infractions sont commises.

Vous avez aussi l'obligation de faire preuve de ponctualité et d'instaurer des méthodes efficaces de suivi de progrès.

Vous devez être capable de proposer des séances personnalisées pour chacun, si les résultats attendus ne sont pas atteints.

En somme, pour être un bon coach, il faut se faire former et faire preuve de discipline, de compréhension, mais aussi de positivité.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment faire pour vivre et accepter la solitude ?

Comment faire une hydrothérapie du colon ?

Catégorie: Sport