Education positive : comment pour punir ou dire non ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Aussi appelée éducation bienveillante, l’éducation positive est une nouvelle manière d’éduquer qui semble de plus en plus plaire aux parents.

En effet, que ce soient sur des forums, sur des blogs ou encore dans la rue, il ne se passe plus un instant sans qu’une personne n’en fasse mention.

Education positive
Un sujet qui en 2016 a même été abordé par le Ministère de la Famille dans son œuvre écrite "Le livret des parents".

De quoi s’agit-il vraiment ? L’éducation positive, est-elle vraiment efficace ? Peut-on réellement punir sans violence ? Comment alors y parvenir ? Éléments de réponses !

Quels sont les principes d’une éducation positive ?

L’éducation bienveillante ou positive est une forme d’éducation qui est basée sur le respect de l’enfant.

Il s’agit pour ce que l’on sait, d’une méthode éducative sans violence qui obligerait les parents à être doux et protecteur vis-à-vis de leur progéniture.

Pour sa mise en œuvre vous aurez besoin de respecter certains principes.

Au nombre de ces derniers, vous avez l’écoute, la confrontation positive, la reconnaissance de l’intégrité de l’enfant et son autonomisation progressive.

L’écoute

Un parent qui souhaite bien éduquer son enfant doit avant toute chose être capable de l’écouter.

C’est grâce à cette communication qu’il sera en effet en mesure de déceler les raisons qui ont poussé son bout de chou à agir de la sorte.

Une fois que ce dernier l’aurait écouté, il pourra alors être capable de trouver la meilleure façon pour faire comprendre à son enfant que l’acte qui vient de poser est mauvais.

La confrontation positive

L’éducation bienveillante est une technique qui incite les parents et les enfants à des confrontations d’idées.

Il s’agit en réalité, d’une discussion qui offre la possibilité aux parents de prouver à leurs enfants qu’ils ont franchi la limite.

En gros, l’éducateur (parent) doit être capable d’amener l’enfant à reconnaître ses propres erreurs.

La reconnaissance de l’intégrité de l’enfant

C’est l’un des principes fondamentaux d’une éducation positive.

C’est elle en effet qui proscrit tout acte de violence.

D’après cette dernière, tout parent qui souhaite inculquer des valeurs morales de vie à son enfant, ne doit aucun cas le frapper.

Il doit plutôt apprendre à reconnaître que cet enfant auquel il a donné vie, est une personne à part entière et qu’elle a aussi droit au respect.

L’autonomisation progressive de l’enfant

Amener son enfant à faire les bons choix est un principe tout aussi important que tout le reste.

À travers ce dernier, le parent apprend ainsi à son enfant à être responsable de ses actes.

Prendre ses responsabilités et se servir des erreurs passées pour éviter d’en commettre de nouvelles sont en effet les signes d’une éducation positive réussie.

Comment appliquer de tels principes au quotidien ?

Lorsqu’on lit les principes ci-dessus, on a l’impression qu’une éducation positive est une astuce inventée pour que les parents évitent les conflits avec leurs enfants.

Un raisonnement qui est totalement erroné.
En effet, avec l’éducation positive, la punition vient toujours après écoute et analyse minutieuse des explications données par l’enfant.

Pour y arriver, vous devrez donc prendre le temps de l’écouter et ensuite si punition il y a, de la trouver ensemble.
Cela semble absurde pour certaines personnes, car comment punir un enfant si ce dernier sait déjà de quoi il lui en coûte ? Cela pourrait sembler vrai, sauf que des études ont prouvé que grâce à cette façon de punir, l’enfant comprend mieux ses erreurs et se reprend plus vite en main.
Par exemple, après une bêtise, le fait de rester calme permet à l’enfant de mieux s’exprimer.

À l’inverse, si vous le frappez ce dernier encaissera tous vos coups et la probabilité qu’il refasse la même erreur est très grande, car il n’aura pas vraiment compris en quoi il est fautif.
Aussi, une fois que vous aurez trouvé la sanction adéquate pour ce dernier, n’hésitez pas à rappeler devant ce dernier toutes les règles de la maison.

De cette façon, votre enfant fautif pourra une nouvelle fois les assimiler et essayer de toujours les respecter.

Comment punir l’enfant en cas de bêtise ?

L’un des principes fondamentaux de cette forme d’éducation est de savoir distinguer, l’enfant de ses actes.

On comprend alors que l’enfant en lui-même n’est pas mauvais, mais ce sont les actes qu’il pose qui le sont.
En faisant cela, on amène l’enfant à prendre conscience de ses actes et à lui offrir l’opportunité de se racheter.

De plus, dans cette forme d’éducation on essaye au maximum d’éviter les sanctions et on privilégie la conversation et les explications.
À titre illustratif, lorsqu’un de vos enfants brisera votre verre, votre première réaction ne devrait pas être de lui frapper.

Non, vous devez plutôt, lui demander de vous expliquer ce qui s’est réellement passé.

C’est après cette conversation qui se déroulera dans un calme absolu, que vous saurez si ce dernier doit être puni ou non.
Si tel est le cas, vous pouvez par exemple lui faire payer 10 % du prix d’achat d’un autre verre que vous serez d’acheter pour remplacer celui qu’il a brisé.
À ce moment, votre enfant comprendra ce qu’il aura fait et il évitera au futur tout incident qui l’incitera à nouveau à se retrouver dans une telle situation.

L’éducation positive est-elle vraiment efficace ?

Lors de son apparition il y a quelques années, certaines personnes ont laissé croire qu’elle était une méthode laxiste.

Une position qui a été très vite corrigée à la vue des nombreux résultats positifs que cette dernière a pu produire.
En effet, l’éducation positive n’a rien de laxiste, elle est tout simplement une autre manière d’accompagner l’enfant dans son développement personnel.

Grâce à cette dernière, chacun de ces êtres humains en pleine croissance, aura le privilège d’être une personne plus autonome, réfléchi et surtout partisan de la non-violence. Des atouts qui permettront d’avoir certainement un monde bien meilleur que celui qu’on a actuellement.
En définitive, loin d’être inadaptée, l’éducation positive est très efficace.

Avec cette dernière, vous pourrez clairement amener l’enfant à reconnaître ses erreurs sans exercer aucune forme de violence sur sa personne.

La préservation de son intégrité humaine, le respect de sa vie privée ainsi que de ses émotions, doivent donc être des acquis.

À travers cette éducation, vous aurez ainsi la possibilité de façonner un enfant sans toutefois bousculer ses habitudes.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Difficulté à respirer par le nez : que faire ?

Epuisement maternel et allaitement : quelles solutions ?

Catégorie : Grossesse