Stratégie d’évitement et gestion des conflits : comment faire ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


EBOOK + ATELIER VIDEO GRATUIT

Découvrez l'incroyable technique de respiration qui élimine tous vos problèmes liés au stress (angoisse, anxiété, asthme, essoufflement, surpoids, etc). Plus de 20 000 personnes l'utilisent au quotidien !

La gestion des conflits et des situations difficiles représente un véritable challenge pour toute entreprise.

Les managers n’hésitent pas à faire usage de la stratégie de l'évitement pour apaiser un conflit latent entre les membres d’un service, passant ainsi de la confrontation à la coopération.

Stratégie d’évitement et gestion des conflits

Dans la gestion d’une équipe, les conflits et désaccords sont inévitables.

Réussir à fédérer les différents caractères et personnalités pour atteindre un objectif commun demande d’être un véritable stratège.

Quelles sont les stratégies pour éviter les conflits et gérer les tensions dans le management d’une équipe ou d’un projet ?

La stratégie de l’évitement

La stratégie de l’évitement peut être utilisée délibérément et temporairement, pour ignorer un problème superficiel qui n’est pas une priorité.

Cette stratégie provisoire peut se justifier si vous souhaitez voir vos collaborateurs se calmer et reprendre leurs esprits dans un premier temps, avant de réagir de façon plus adaptée.

Cela va vous permet faire baisser la tension, de mieux comprendre le problème, l’origine du conflit, et de trancher.

Vous pouvez aussi adopter cette stratégie dans le cas où vous avez besoin de prendre du recul pour arrêter une décision face à un conflit beaucoup plus sérieux qui vous dépasse, et qui ne doit pas être résolu dans la précipitation.

Dans tous les cas, la stratégie de l’évitement, pour être efficace, doit tenir compte du niveau d’urgence du problème.

Avec la stratégie d'évitement, les managers repoussent la date de résolution du conflit.

Point important : vous devez faire attention de ne pas confondre la stratégie de l’évitement temporaire avec la négligence permanente, ou l’ignorance continuelle des conflits au sein de votre équipe.

Sans quoi, vous risquez d’instaurer sans le vouloir un environnement hostile au travail, et propice aux disputes et à l'agressivité entre les membres de votre équipe.

Dites-vous que votre autorité de manager connaîtra une contestation ouverte de la part de vos collaborateurs si vous continuez à demeurer trop silencieux et sans réaction.

Gérer les conflits par la stratégie de l’autorité

Contrairement à la stratégie d’évitement, la stratégie d’autorité vise à faire passer sans débat ni discussion votre volonté, votre vision comme solution unique pour le règlement d’un conflit au sein de votre équipe.

Dans ce cas-ci, c’est l’autorité hiérarchique que vous utilisez légitimement pour vous faire entendre, afin d’éviter que la situation ne s’enlise.

Ce qui vous met en rapport de force direct avec vos collaborateurs.

La stratégie d’autorité s’impose dans les cas de prise de décision immédiate et urgente, pour trancher des problèmes récurrents qui perturbent le travail d’équipe et la production.

Point important : l’adoption d’une posture de non-négociation peut s’avérer utile pour gérer les conflits.

Pour des problèmes de défiance de l’autorité comme les retards fréquents, les manquements aux do’s and dont’s de l’entreprise, certaines mesures doivent être prises rapidement pour arrêter la propagation de l’indiscipline.

En outre, concernant les aspects relevant de l’image de l’entreprise, vous pouvez être très intransigeant.

Vous devez toutefois faire attention de ne pas tomber dans l’autoritarisme, où vous imposez uniquement votre point de vue, vous n’écoutez pas celui des autres, vous n’offrez aucune possibilité à vos collaborateurs de s‘exprimer librement, de partager leurs idées.

Le danger, ici, c’est le risque de contre-productivité de votre équipe.

Ce type de collaboration non-constructive ressemble fort à un paradigme gagnant-perdant, qui conduit inéluctablement à des conflits et ne favorise pas les relations à long terme.

La stratégie du compromis

La stratégie de compromis est le choix de la solution médiane, celle qui consiste à couper la poire en deux.

Elle ne relève ni de l’évitement ni de l’autorité.

En d’autres termes, c’est une stratégie de négociation entre deux parties qui consiste à revoir à la baisse les exigences des uns et des autres.

Cette stratégie du compromis vise à la satisfaction du management d’un côté, et ses collaborateurs de l’autre.

C’est un partenariat gagnant-gagnant, où personne ne perd complètement et ne gagne complètement.

Point important : l’avantage du compromis est de permettre d’éviter les problèmes et les conflits immédiats au sein de votre équipe.

L’adoption de cette stratégie calme les esprits, même si elle n’offre pas la possibilité d’explorer toutes les alternatives.

Cependant, si vous faites également trop de compromis en tant que manager, vous risquez de paraître pour une personne sans poigne, sans caractère.

Vous risquez de subir des chantages et des insubordinations, voire des conflits d’autorité plus virulents.

Une décision de compromis ne doit pas vous desservir et remettre en cause votre autorité et votre leadership.

Gestion de conflit : la stratégie de la collaboration

La stratégie de la collaboration est vue comme l’approche la plus constructive dans la gestion de conflits.

Dans cette méthode, les différents intérêts de chacune des entités sont protégés et préservés.

Les propositions pour la résolution des problèmes rencontrent généralement l’assentiment de tous les protagonistes en conflit.

Ce qui favorise une entente collégiale dans une logique de gagnant-gagnant.

La mise sur pied d’un comité pour veiller à l’application effective des décisions prises crée un mode de gestion collaboratif et très constructif, où la confiance renaît peu à peu après les temps de conflit.

La stratégie de collaboration nécessite la mobilisation de ressources humaines et matérielles pour l’écoute active du personnel et de ses préoccupations.

Cette stratégie prend aussi en compte l’élaboration d’un emploi du temps bipartite de rencontres pour travailler ensemble sur les options les plus constructives pour une meilleure collaboration.

Point important : la stratégie de la collaboration n'est possible que si les membres de l’équipe et les managers ont la même vision pour leur entreprise, s'ils ont une réelle volonté de demeurer unis face aux enjeux futurs.

Le leadership du manager peut favoriser cette mentalité collaborative dans l’esprit et la culture d’entreprise.

Le problème de la stratégie de la collaboration, c’est le fait de vouloir demander l’avis de tous les travailleurs avant de prendre une décision.

Une telle démarche peut s’avérer infructueuse si les réunions remplacent le travail, si les débats s'éternisent et ne sont pas productifs pour l’entreprise.

La collaboration est bonne, mais pour un manager, il est important de prendre vite certaines décisions d’autorité pour résoudre des conflits qui ont trop duré.

Ce qu’il faut retenir pour désamorcer une situation conflictuelle

En définitive, retenez qu’il n’y a pas de solution miracle pour la gestion des conflits.

La diversité des personnalités, des talents et des compétences au sein d’une même organisation sont autant de risques de créer des situations conflictuelles.

Pour veiller à une meilleure cordialité entre les différentes composantes, il serait plus productif de réfléchir à une stratégie en fonction des cas de conflit à gérer, afin de ne pas être figé sur une seule stratégie, qui souvent ne serait pas la mieux adaptée.

En tant que manager, vous devez affirmer votre autorité et soigner votre image de leader.

Évitez donc d’ignorer un problème soi-disant bénin qui risque de vous emporter.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Régime groupe sanguin : les aliments classés par groupe ?

Régime macrobiotique à base de riz complet ?

Catégorie : Vie professionnelle