Guérison miraculeuse inexpliquée : comment l’expliquer ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Une maladie est généralement perçue comme un dérèglement du processus normal de fonctionnement de notre organisme.

Il suffirait donc de procéder à un réajustement pour que la personne souffrante retrouve ses moyens.

Guérison miraculeuse inexpliquée

Toutefois, on se rend parfois compte que ce n’est pas toujours comme cela que les choses se passent dans les centres de santé.

Les spécialistes se retrouvent parfois face à certains cas qu’ils ont eux-mêmes du mal à interpréter et donc à traiter.

Cependant, contre toutes attentes, certains de ces malades se retrouvent guéris par la force des choses.

Miracle diront sûrement certains ce qui n’est pas forcément avéré.

Alors, comment reconnait-on une guérison miraculeuse ?

Différence entre guérison naturelle et miraculeuse

Une maladie quelle qu’elle soit a des stades d’avancement que les médecins s’évertuent à identifier.

C’est justement cette démarche qui leur permet le moment venu d’opter pour tel traitement au lieu d’un tel autre.

Ils parviennent de ce fait à accroître les chances de guérison du patient.

Toutefois, malheureusement, la santé humaine ne peut être traitée comme une science exacte à l’instar des mathématiques.

Le professionnel soignant est donc susceptible de se tromper.
Toutefois, est-ce parce qu’il se serait trompé qu’en cas de guérison on parlerait de miracles ? Certainement pas puisqu’un autre professionnel peut réussir à poser un diagnostic tout autre que celui du premier et obtenir des résultats meilleurs.

Ou encore, serait-ce parce qu’une personne après une période relativement longue de maladie récupère qu’on parlerait d’une incapacité à expliquer son cas ? Sur cette question, seuls les professionnels de la santé semblent qualifiés pour donner une réponse satisfaisante.

Mais, eux-mêmes ne le peuvent que dans une moindre mesure.

Pour cause, une guérison miraculeuse est un don de Dieu à quelqu’un.

Ce n’est donc qu’avec les yeux de la foi qu’on peut percevoir un tel mystère.
Il faut cependant éviter d’attribuer le caractère miraculeux à une guérison qui vous semble peu ordinaire.

Pour éviter cela, l’Église catholique dont les fidèles croient en la capacité de l’être suprême à guérir le corps, l’âme et l’esprit a mis sur pied des cellules d’authentification.

Elle fait recours à l’expertise de celles-ci généralement dans le cadre du processus de canonisation d’une personne.

Il existe donc des critères précis sur lesquels on peut se baser pour déterminer si oui ou non, une guérison relève du miracle.

La guérison miraculeuse du point de vue du malade

La Bible et d’autres livres sacrés relatent les récits de guérisons de personnes ayant reçu la grâce au contact d’un envoyé de Dieu.

On remarque aussi dans ces récits que le sujet malade observe juste après une restauration complète de son être.

La première personne en mesure d’affirmer qu’une guérison est miraculeuse, c’est donc le malade lui-même.

Il perçoit généralement les signes psychosomatiques de cette restauration.

La plupart des personnes concernées évoquent le plus souvent la sensation de la chaleur à l’intérieur de leur corps, des frémissements, etc.
D’autres encore évoquent des signes spirituels comme une sensation de paix intérieure ou de joie pour ne citer que ceux-là.

Il y a pour ainsi dire une phase avant et après la guérison que le malade peut apprécier par lui-même.

Toutefois, peut-on se fier seulement aux seules assertions de ce dernier ? La réponse ici semble également être négative, car le faire reviendrait à dénombrer plusieurs milliers de guérisons relevant du mystique.

Pour éviter cela, les cellules de constatations ont établi certains critères leur permettant d’authentifier les cas.
Dans une revue publiée par Aleteia, Patrick Theiler affirme par exemple que la guérison miraculeuse n’est pas un fait impossible qui se réalise.

Il s’agirait selon lui juste d’ "un évènement surprenant qui a un sens spirituel".

Il ajoute aussi que seule l’Église peut attester de la véracité de ces guérisons profondes qui sont avant tout une restauration de l’âme.

D’ailleurs, la foi et la science ne s’opposent pas, puisque la seconde sert à attester de ce que la première a pu remarquer.

C’est justement la raison pour laquelle les spécialistes de la médecine sont contactés pour effectuer des examens cliniques tendant à prouver qu’une guérison est inexpliquée ou non.

Toutefois, quand bien même elle ne le serait pas, il convient de préciser que le témoignage du patient guéri compte pour beaucoup.

D’ailleurs, certaines guérisons même expliquées peuvent être déclarées miraculeuses.

Les conditions d’authentification d’une guérison miraculeuse inexpliquée

Il existe essentiellement deux principes sur la base desquels une guérison inexpliquée peut être déclarée aussi miraculeuse.
La première relève du caractère inhabituel de la guérison observée.

On peut par exemple évoquer le fait qu’un malade en phase terminale d’un cancer retrouve sa santé à la grande surprise de ses médecins traitants.

Ces derniers pourront en effet attester du caractère surprenant et inexpliqué de la guérison en se basant sur des faits objectifs.

Ce qui pourrait engager le patient dans une démarche de conversion ou vers une redynamisation de sa vie spirituelle.

Ainsi voit-on plusieurs personnes s’investir dans divers ministères après avoir été témoins de guérisons miraculeuses inexpliquées.
La seconde condition n’est autre que la conséquence de la première.

La personne guérie doit pouvoir d’elle-même attester de ce qu’elle a vécu.

Si pour lui, elle ne relève d’aucun miracle, il y a peu de chances qu’elle soit déclarée comme telle.

Il peut toutefois prendre conscience chemin faisant de ce fait et alors attester d’une intervention divine.

Mais dans tous les cas, la décision ultime relève de l’autorité de l’Église qui valide les faits en tenant compte de la spécificité de chacun d’eux.

La foi est donc un élément indispensable pour attester de l’existence des miracles même si elle ne les conditionne pas toujours.

Elle peut en effet naître d’une expérience mystique faite par soi-même ou par un proche, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité des choses.

Quoi qu’il en soit, tout le monde pourrait donc vivre une telle expérience.
On parle donc de guérison miraculeuse lorsque la médecine ne peut plus objectivement soigner une personne malade et que celle-ci se retrouve complètement remise.

L’individu concerné fait alors l’expérience du divin qui vient le restaurer dans son être tout entier comme l’aveugle de naissance guéri par Jésus et de bien d’autres encore.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Gingembre : pourquoi et comment l’utiliser ?

Homéopathie : comment ça marche ?

Catégorie : Spiritualité