Homéopathie : comment ça marche ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La médecine douce est souvent choisie par des personnes qui souhaitent se soigner de différents maux sans passer par une thérapie classique.

C’est une alternative qui comprend énormément de points positifs, de quoi vous amener à l’essayer.

Homéopathie

Avant de vous y lancer, commencez quand même par bien en intégrer le principe.

Définition du terme « homéopathie »

L’homéopathie est un mot né de la fusion entre deux termes grecs, à savoir « homéo » qui signifie « semblable » et « pathos » qui veut dire « souffrance ».

Les deux unis signifient en français « souffrance semblable » ou pour faire davantage sens, « maladie identique ».

Il s’agit donc d’un terme qui désigne le traitement d’un mal par le mal.

Ce que fait le professionnel en homéopathie, c’est considérer non pas les symptômes spécifiques ressentis par le patient, mais plutôt sa globalité pour identifier son profil homéopathique.
C’est à partir de ce profil homéopathique que le traitement idéal pour lui sera déterminé, prescrit et appliqué.

Puisque l’homéopathie souhaite traiter le mal par le mal, le traitement identifié pour le patient contient une substance à la base toxique diluée à l’eau ou à l’alcool pour soulager le patient principalement au niveau des symptômes ressentis.

Les médicaments proposés par l’homéopathie se présentent essentiellement en doses de globules et en tubes granules que le patient est invité à mettre sous la langue en dehors des heures de repas et en plusieurs prises.

Elles peuvent intervenir à plusieurs heures de la journée.

Le principe de fonctionnement du soin par l’homéopathie

De façon basique, l’homéopathie se fonde sur le principe de la similitude.

Ce principe veut que toute substance capable de provoquer des symptômes chez une personne saine puisse guérir lesdits symptômes chez une personne malade.

Selon ce qu’en disent les médecins, la thérapie homéopathique a pour but essentiel de pousser l’organisme du patient à se soigner par lui-même.

Cette branche de la médecine estime en effet que le corps humain est doté de la capacité de trouver lui-même le moyen de se soigner.
C’est ce qui fonde l’homéopathie à se concentrer non pas sur les éventuelles causes d’un mal donné, mais plutôt sur les moyens par lesquelles il est possible de pousser le corps à trouver le soin qu’il lui faut.

Pour obtenir les médicaments homéopathiques, deux principes sont respectés de façon absolue.

Le premier est la dilution. D’après celui-ci, toute substance capable de créer des symptômes doit être diluée au point que sa teneur finale dans le médicament soit moindre et donc sans danger.

Le second principe est celui de la dynamisation.

Il consiste à remuer la substance suffisamment pour que l’alcool et l’eau s’imprègnent au mieux de la substance toxique de base du médicament.
En cela, l’homéopathie s’oppose à l’allopathie qui consiste à soigner un symptôme en utilisant une substance aux effets contraires à celui-ci.

La thérapie allopathique choisira par exemple de combattre une douleur par la prise d’un traitement antalgique.

C’est totalement le contraire de ce que fait l’homéopathie.

Dans quels cas convient-il de consulter en homéopathie ?

Vous pouvez très bien vous adresser à un médecin homéopathe dans la grande majorité des cas.

C’est une option qui permet non seulement de soulager de nombreuses pathologies, mais en plus de les guérir.

Cela dit, il faut savoir que tous les maux ne sont pas guéris par l’homéopathie.

Elle soigne l’insomnie, les problèmes dentaires, les maladies aiguës, les maladies chroniques et même les infections récurrentes.

Il faut savoir que pour chaque patient, le médecin homéopathe prescrit un traitement bien spécifique.
Le traitement n’est pas simplement déterminé en considération du mal dont souffre le patient.

Le médecin prend surtout en compte la personne même du patient, accordant ainsi une attention particulière aux caractéristiques qui lui sont propres.

Quand on le consulte, le médecin homéopathe va jusqu’à interroger le patient sur des aspects de sa vie apparemment anodins.

Tout ceci afin de cerner au mieux le patient pour déterminer le traitement spécifique qu’il lui faudra.

Ne vous étonnez donc pas que deux patients souffrant de la même pathologie se voient prescrire des médicaments différents par l’homéopathe.

Cela arrive assez fréquemment.
Si pour les maladies susmentionnées, l’homéopathie peut faire office de traitement de fond, il n’en est pas de même pour des pathologies graves telles que le cancer.

Elle va plutôt venir en accompagnement des soins reçus par le patient.

Les contre-indications d’un traitement homéopathique

Il n’existe pas de contre-indications à proprement parler dans la prise d’un traitement homéopathique.

D’ailleurs, les médicaments homéopathiques sont disponibles à la vente libre sans présentation d’ordonnance en pharmacie.

Tout le monde peut prendre un traitement homéopathique.

Les bébés et même les femmes enceintes peuvent en prendre.

Par ailleurs, il n’y a pas de risque de surdosage lorsque vous suivez un traitement en thérapeutique homéopathique.

Il s’agit cela dit pour le médecin de déterminer dans quelle mesure le patient a besoin d’un tel traitement.
D’ailleurs, il revient à un médecin d’indiquer le traitement homéopathique idéal pour son patient et s’il le faut, il détermine dans quelle mesure il convient davantage d’opter pour une alternative allopathique pour traiter efficacement le patient.

À noter que dans certains cas, un traitement allopathique peut être pris en même temps qu’un traitement homéopathique.

La thérapeutique homéopathique peut d’ailleurs être employée sur le long terme tant que le patient souffre de son mal.

Toutefois, il doit veiller à stopper le traitement dès que le mal est soigné.
Il faut savoir que tous les médecins ne s’accordent pas sur l’efficacité de l’homéopathie.

En effet, c’est une thérapeutique qui emploie des méthodes assez peu conventionnelles qui s’écartent clairement des méthodes de la médecine classique.

Nombreux sont donc ceux qui demeurent sceptiques et peu convaincus par l’homéopathie.

Pourtant, plusieurs personnes ont déjà obtenu satisfaction avec cette méthode de traitement.
L’homéopathie est une thérapie qui suscite de nombreuses interrogations tant au niveau des patients que des médecins eux-mêmes.

Pourtant, son principe d’action est assez simple à comprendre et il montre une efficacité relative.

En effet, on remarque 30 % d’efficacité de la thérapeutique homéopathique.

Puisque ce pourcentage n’est pas nul, l’homéopathie pourrait constituer dans bien des cas, une solution utile pour les patients.
Il faut donc retenir que dans bien des cas, l'homéopathie peut être la parfaite solution pour un mal dont vous peinez à trouver le remède.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Guérison miraculeuse inexpliquée : comment l’expliquer ?

Hormone du stress : mieux comprendre le cortisol et l’adrénaline ?

Catégorie : Médecines alternatives