IMC : comment calculer son indice de masse corporelle ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


L’Indice de Masse Corporelle ou IMC est un indicateur qui a été inventé en 1840.

Il est utilisé pour mesurer l’embonpoint d’une personne.

Les médecins et les nutritionnistes l’utilisent pour apprécier l’état nutritionnel de leur patient.

IMC : comment calculer son indice de masse corporelle ?

Validé par l’OMS, l’IMC permet d’identifier une obésité, un surpoids, une dénutrition ou une maigreur chez une personne.

Comment peut-on alors calculer son indice de masse corporelle ?

Pourquoi calculer son IMC ?

De nos jours, le stress du quotidien constitue un des facteurs de prise de poids.

Les personnes obèses ou en surpoids sont de plus en plus exposées aux maladies cardiovasculaires.

Il est donc important de contrôler régulièrement son poids.

L’IMC est un indicateur qui permet d’apprécier la masse corporelle en fonction de la taille.

Il vous permettra alors de surveiller votre poids santé.

Le calcul de l’IMC étant assez simple, vous pourrez le faire chez vous et contrôler fréquemment votre poids.

Comment calculer son IMC ?

Pour calculer votre IMC, vous aurez besoin de deux mesures anthropométriques.

Il s’agit de votre poids et de votre taille.

La formule de calcul est très simple.

Il suffit de diviser votre poids par le carré de votre taille (IMC = poids en kg/taille² en m).

Le résultat obtenu devra être interprété pour vous donner une idée de votre état nutritionnel.

Toutefois, il est important que vous sachiez que seul un médecin ou un nutritionniste est apte à vous prodiguer des conseils par rapport à votre poids.

Interprétation de l’indice de masse corporelle

À partir des résultats obtenus après calcul de l’indice de masse corporelle, on distingue quatre formes d’état nutritionnel.

Nous avons :

  • l’insuffisance pondérale
  • le poids normal
  • le surpoids
  • l’obésité.

Insuffisance pondérale ou maigreur (IMC < 18,5 kg/m²)

L’insuffisance pondérale traduit le fait que votre poids est trop faible relativement à votre taille.

Cet indice de masse corporelle peut être l’incidence d’une maladie.

De plus, l’insuffisance pondérale peut compromettre votre santé en vous exposant à d’autres pathologies potentielles.

On vous conseille donc d'informer votre médecin de votre état nutritionnel.

Ce dernier pourra identifier les causes de votre état et vous prescrire un traitement adéquat.

Poids normal (18,5 < IMC < 24,9)

Un IMC compris entre 18,5 et 24,9 indique votre poids est conforme à votre taille.

Cela traduit également que vous êtes en parfait état de santé (ou du moins, vous avez un poids parfait).

Pour maintenir cet indice, vous devez avoir de bonnes habitudes alimentaires.

Concrètement, vous devez manger sain et équilibré, tout en évitant les excès d'alcool et de tabac. 

À cela, vous devez ajouter la pratique régulière d'une activité physique.

Ce faisant, vous conserverez un poids optimal.

Surpoids (25 < IMC < 29,9)

Un indice de masse corporelle compris entre 18,5 et 24,9 indique votre poids devient plus élevé relativement à votre taille.

Un IMC élevé à des incidences néfastes sur la santé à long terme.

Il favorise l’apparition des maladies articulaires, cardiaques, métaboliques ou encore l'apparition d'un cancer.

Il est donc conseillé de suivre un régime pour maigrir.

Mais il est important d’être suivi par un nutritionniste ou un médecin.

Obésité (IMC > 30)

L’obésité indique votre poids est très élevé par rapport à votre taille.

Selon les médecins, c'est un surplus de masse grasse qui a de graves effets sur la santé.

Une personne obèse est sujette aux maladies cardiaques, respiratoires, etc.

Le stress ainsi que d’autres facteurs peuvent être l’origine de votre prise de poids.

Il est donc nécessaire de se faire suivre par un médecin qui recommandera une hygiène de vie adaptée.

Par ailleurs, l’indice de masse corporelle peut également indiquer le niveau de gravité de l’obésité.

Pour un IMC compris entre 30 et 34,9, le niveau de l’obésité est dit modéré.

L’obésité est sévère pour un IMC compris entre 35 et 39,9 et massive pour un IMC supérieur à 40.

Homme et femme : le calcul de l’IMC est-il différent ?

Le calcul de l’indice de masse corporelle est identique pour les femmes et pour les hommes.

Aussi, l’IMC ne considère pas la masse osseuse, ni le poids des divers liquides de l’organisme, ni la masse musculaire.

Même la répartition des graisses dans le corps de l’individu n’est pas prise en compte par l’IMC.

Vous pouvez observer deux femmes avec le même indice de masse corporelle, mais de silhouettes différentes.

Vous pourrez également voir deux hommes ayant le même IMC, mais avec des corpulences différentes.

L’un peut être musclé et l’autre obèse.

À titre illustratif, les sportifs ayant une masse musculaire bien développée auront un indice de masse corporelle élevé.

Pourtant, ils ne sont pas obèses.

Limites du calcul de l’IMC

Malgré son importance, l’indice de masse corporelle est un indicateur dont l’utilisation présente quelques limites.

Pour commencer, l’IMC n’est pas adapté à tout le monde.

Cet indicateur ne convient pas aux femmes enceintes ni aux personnes âgées.

De même, l’IMC des enfants ne se repose pas sur les mêmes principes que celui des adultes.

Il ne nous renseigne pas non plus sur la localisation de la masse grasse.

Or, c'est cet emplacement qui peut nuire à la santé des individus.

Aussi, bien qu’elle n’ait pas de surplus de graisses, une personne musclée peut indiquer un IMC très élevé.

Selon certains scientifiques, l’indice de masse corporelle est moins fonctionnel que le tour de taille, surtout dans la prédiction d’un potentiel problème de santé lié à un excès de graisse.

En effet, le surplus de graisse qui se loge au niveau du ventre présente un risque élevé de maladies cardiovasculaires et de diabète.

L’IMC à lui seul ne peut donner une telle précision.

Il serait plus avantageux de le combiner à la mesure du tour de la taille.

Par ailleurs, un IMC qui ne se situe pas dans les normes doit conduire à un contrôle plus détaillé de l’état nutritionnel d’une personne.

L’état de santé ainsi que l’état physiologique sont aussi des facteurs à prendre en compte pour évaluer l’état nutritionnel d’un individu.

En clair, l’IMC est un indicateur très utile pour évaluer l’état nutritionnel d’une personne.

Son calcul étant très simple, tout le monde peut suivre l’évolution de son poids sans se rendre dans un centre de santé.

Cependant, le résultat de l’IMC à lui seul ne peut définir l’état de santé d'une personne.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Régime végan : véritable danger pour santé ?

Quelle est la meilleure position pour satisfaire une femme ?

Catégorie : Maigrir