Lunatique : comment gérer et être moins instable ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Les relations interhumaines sont souvent fragilisées par des facteurs ayant des impacts plus ou moins importants.

Parmi ces facteurs, les troubles psychologiques sont les plus nombreux avec des impacts plus importants.

Lunatique

Les changements d’humeur et d’envie, exacerbés chez une personne lunatique, constituent un véritable frein à une vie de groupe à la fois paisible et productive.

La question se pose donc de savoir comment un lunatique peut gérer ses changements d’humeur et aboutir à une certaine stabilité.

Reconnaître le problème

La gestion des troubles psychologiques commence par la reconnaissance de ceux-ci.

À l'instar de certains problèmes dont on peut souffrir, le comportement lunatique ne se présente pas non plus au prime abord dans sa forme la plus grave.

Cela commence par une légère tendance à changer ses envies, ou une facilité à passer d’une émotion à une autre sans aucune raison apparente.
Au fil du temps, ces petits changements se transforment en une manie et le changement devient incontrôlable ou intempestifs.

La personne passe donc d’un état joyeux à une grande peine ou dans le pire des cas à un comportement agressif.

Des pensées, toutes plus sombres les une que les autres s’installent et lorsque les addictions s’en mêlent, il est souvent trop tard.

Il est souvent compliqué pour les personnes lunatiques d'admettre qu'elles en souffrent.

Du coup, lorsqu'elles finissent par le faire, elles sont souvent à un stade où leurs comportements est mêlés d'agressivité.
La première chose qu’il faille faire pour gérer un comportement lunatique est de le reconnaître.

Pour ce faire, il est conseillé de faire une réflexion sur soi.

Afin de rendre ce travail à la fois objectif et productif, vous pouvez passer des tests de personnalité ou autres tests psychologiques.

Il vous faudra poser réellement les questions relatives aux symptômes du comportement lunatique.

Cela vous permettra de déterminer la présence du trouble et de commencer à le combattre.

Parler du trouble avec un professionnel

La consultation d’un professionnel est une étape importante dans la gestion du comportement lunatique.

En effet, il vous sera difficile de gérer vous-même tous les contours liés à votre incapacité de contrôle émotionnel.

Ainsi, demander l’aide d’un médecin vous permettra de traiter le trouble et de retrouver votre stabilité émotionnelle.
Le travail du professionnel va consister à vous emmener jusqu’à la source de votre comportement lunatique.

En discutant avec lui avec honnêteté, vous parviendrez non seulement à contrôler les diverses phases de changement émotionnel, mais aussi à comprendre la raison de votre trouble.

De plus, les différents exercices que vous retiendrez avec votre thérapeute vous procureront le calme et le contrôle nécessaires à la gestion du comportement lunatique.

Vous trouverez ainsi une source d’apaisement sans avoir à recourir aux anxiolytiques ou à un quelconque type de drogues.

Faire des activités pour se détendre

Le contrôle des émotions est plus aisé lorsque le corps et l’esprit ont un point sur lequel se concentrer.

Dans le processus de gestion d’un comportement lunatique, il est important de trouver une activité qui serve d’exutoire.

Si certains choisissent les comportements autodestructeurs, il faut savoir que de nombreuses techniques existent pour contrôler les changements intempestifs d’humeur et la versatilité.
La première activité conseillée est le sport.

La pratique d’une activité sportive a fait ses preuves dans le traitement des différents troubles dont sont victimes les gens en général.

Cela s’explique par le fait qu’en faisant du sport, la personne arrive à mettre son attention et ses pensées dans son activité en exprimant plus librement ses émotions.

Elles acquièrent donc un certain contrôle, ce qui se révèle bénéfique en cas de comportement lunatique.
Une autre activité est la relaxation.

Faire du Yoga ou une des activités connexes est un excellent moyen de gérer un comportement lunatique.

Grâce à la méditation, vous parviendrez à un meilleur contrôle de vos pensées et surtout de vos émotions.

Que vous soyez seul ou accompagné, faire ces exercices vous aidera à gagner en stabilité émotionnelle.
Dans le même sens, les activités telles que la musique, l’écriture ou la réalisation d’objets d’art sont fortement conseillées.

Ces activités, au même titre que le sport ou la relaxation vous permettent de travailler votre concentration.

Vous aurez donc plus facilement le contrôle sur ce que vous ressentez.

Ainsi, vous pourrez prévenir les changements brusques, afin de les rendre plus supportables pour les autres et pour vous-même.
Il faut aussi noter que la pratique de l’une ou l’autre de ces activités permet de prévenir les pensées dépressives et le besoin d’isolement.

Adopter une bonne hygiène de vie

Les personnes souffrant de comportements lunatiques ont tendance à adopter une hygiène de vie assez mauvaise.

En effet, ayant des difficultés à se concentrer ou une tendance dépressive, elles sautent fréquemment les repas.

Sans parler du fait qu'elles en arrivent souvent à consommer des aliments qui n’ont que des effets négatifs sur leur organisme.

Aussi, la tendance aux dépendances telles que l’alcool ou la drogue fait partie des habitudes remarquables chez les lunatiques.
Ainsi, il faut savoir que pour retrouver la stabilité, il est nécessaire pour un lunatique d’adopter une bonne hygiène de vie.

La première chose à faire est la prise en charge de l’alimentation.

De nombreux aliments sont conseillés par les diététiciens pour soigner le comportement lunatique.

De manière non exhaustive, on peut citer :

  • Les légumes.
  • Le poisson.
  • Les aliments riches en oméga 3.
  • Les avocats.
  • Le chocolat noir.

En dehors du fait de consommer ces aliments, la personne lunatique devrait réduire voire supprimer la consommation d'alcool ou de tabac.

Ce qui lui permettra de ne pas tomber dans l’addiction tout en contrôlant les aspects importants de son environnement.

Contrôle qui aboutira à une certaine stabilité.

Prendre le temps d’analyser et de fuir le stress

Les réactions impulsives sont à éviter lorsque l'on est sujet à un comportement lunatique.

En effet, une petite phrase anodine peut être mal interprétée dans un accès de crise lunatique.

Ce qui pourrait donner lieu à des réactions disproportionnées regrettables par la suite.

Aussi, prendre des décisions de manière impulsive est également déconseillé quand on est lunatique.

De ce fait, il est conseillé de prendre du recul et d’analyser la situation.

En se posant les bonnes questions au bon moment, une personne sur le point de changer brusquement d’humeur peut se raviser et évitant ainsi des déconvenues.
Un dernier conseil pour mieux faire face à un comportement lunatique est le changement d’environnement.

Cela permet de ne pas être confronté aux sources habituelles de stress, causes fréquentes des brusques changements d’humeur.
Il convient de dire pour conclure, que les personnes lunatiques ont besoin d’une attention particulière.

Grâce à un travail sur soi qui passe par des techniques de concentration, il est possible de gérer un comportement lunatique et de redevenir moins instable.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Loi de l’attraction : comment visualiser mentalement ce qu’on veut ?

Gingembre : pourquoi et comment l’utiliser ?

Catégorie: Psychologie