Comment reconnaître et gérer une mère toxique ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Véritable poison, le syndrome de la mère toxique pourrait représenter 22 % des mères selon une récente étude australienne.

Faible estime de soi, insatisfaction chronique et dépressions successives, sont autant de conséquences possibles chez leurs enfants devenus adultes.

Comment reconnaître et gérer une mère toxique

Pour se protéger et avancer, nous vous montrons comment identifier et réagir à ce syndrome répandu et souvent dévastateur.

Comment identifier une mère toxique ?

Dans une société qui a tendance à sacraliser la maternité, avoir une mère toxique peut être particulièrement difficile à accepter.

Pourtant, l'acceptation de cette réalité est essentielle pour se reconstruire, retrouver l'estime de soi et éviter de reproduire ce schéma parental.

Encore faut-il savoir reconnaître ce syndrome complexe.

Mère toxique : de quoi parle-t-on ?

De l'insatisfaction générale au sabotage systématique de leurs relations, les enfants de mères toxiques rencontrent de nombreuses difficultés dans leur vie d'adulte.

En effet, ces génitrices particulièrement néfastes ont souvent provoqué des traumatismes émotionnels lourds et difficiles à porter.

Dévouement excessif, jalousie étouffante, dénigrement ou encore intrusion, les formes d'emprises sont très variées.
En n'autorisant pas leur enfant à exister, les mères toxiques altèrent leur estime de soi et provoquent des séquelles parfois définitives.

Ce pouvoir est d'autant plus fort que l'enfant se voit doté d'un devoir d'obéissance et de reconnaissance par la société.

Généralement, le comportement de ces mères s'explique par un manque de confiance en soi, une peur de la solitude ou une blessure de rejet dans l'enfance.

Quoi qu’il en soit, il est important d'identifier cette toxicité afin de pouvoir s'en préserver.

Mères toxiques : un large panel de profils possibles

Conflit direct, harcèlement insidieux, manipulation ou domination, la toxicité peut prendre des formes extrêmement variées selon les cas.

Selon les psychologues, on peut dénombrer pas moins d'une vingtaine de profils de mères toxiques.

Le sujet est d'autant plus complexe que certaines femmes peuvent relever de plusieurs profils à la fois.

Parmi les cas les plus fréquents, on peut notamment évoquer les quatre suivants :

  • Mères surprotectrices : dévalorisent les capacités de leur enfant et l'empêchent de se faire ses propres expériences
  • Mères contrôlantes : empêchent leur enfant de prendre la moindre décision autonome, de la tenue vestimentaire aux choix d'amis
  • Mères manipulatrices émotionnelles : s'appuient sur le chantage affectif, la culpabilisation ou le mensonge
  • Mères narcissiques : renvoient toutes leurs ambitions, aspirations et émotions sur leur enfant et font preuve d'égocentrisme

Apprendre à s'affirmer et confronter la mère toxique

Se libérer de l'emprise d'une mère toxique peut s'avérer extrêmement énergivore et nécessite un important travail d'autoanalyse.

En effet, pour se protéger, les victimes ont bien souvent dû s'effacer et refréner leurs émotions durant toute leur enfance.
Pour se libérer d'une telle emprise, elles devront nécessairement apprendre à exprimer leurs besoins et leurs désaccords.

Ce travail sur soi-même nécessite de pouvoir se défaire de toute culpabilité, l'objectif étant d'assumer pleinement l'idée d'avoir une mère toxique.

Par ailleurs, il faudra apprendre à être soi-même en présence de cette dernière, et accepter de la vexer ou de la décevoir parfois.
En fonction du profil, on pourra mobiliser plusieurs solutions pour rétablir un équilibre et retrouver sa liberté. Aborder les conflits de manière sincère et directe tout en faisant preuve d'écoute constitue un moyen rapide pour se libérer.

Encore faut-il pouvoir accepter de provoquer une réaction qui peut parfois être violente et déstabilisante.
Parmi les méthodes alternatives, la restitution symbolique est une démarche efficace.

L'objectif est de formuler l'ensemble des paroles et actes qui nous ont blessés, et de les renvoyer symboliquement à travers une lettre ou un objet.

On pourra également écrire toutes ces phrases sur des coupons que l'on renverra par la poste, sous la forme d'une boîte.

Peu importe la méthode mobilisée, l'objectif est de mettre un terme à ces violences et de se libérer du poids qu'elles exercent sur nous.
Grâce à cette confrontation, certains parviendront à pardonner à leur mère, tandis que d'autres mettront fin à leur relation.

Dans les deux cas, ils pourront retrouver leur liberté, extérioriser leurs blessures et se donner de meilleures chances d'avancer.

Cette étape constitue un passage incontournable pour retrouver confiance en soi.

S'éloigner physiquement et consulter un spécialiste au besoin

Particulièrement difficile durant l'enfance, le rapport de force avec une mère toxique peut s'inverser naturellement à l'âge adulte.

En effet, l'indépendance financière et la distance géographique peuvent parfois atténuer la toxicité d'une mère sur son enfant.

Par ailleurs, cette distanciation est propice à une réflexion constructive et objective.

Les victimes de cette relation nocive peuvent ainsi retrouver leur indépendance, se construire une vie plus saine et apprendre à mieux s'accepter.

Couper les ponts en dernier recours

Dans les cas les plus graves et notamment en cas de violences, il peut s'avérer vital de couper les ponts.

Qu'elle soit provisoire ou définitive, cette solution radicale relève parfois de sa propre sécurité.

Ainsi, il n'est pas rare de voir certains adolescents quitter le domicile à 16 ans pour échapper à une mère toxique.
Toutefois, il est important de souligner que l'éloignement ne permet pas de supprimer cette emprise en soi.

Ainsi, de nombreuses personnes continuent d'en subir les effets, même à distance.

Pour guérir, ces dernières devront nécessairement faire un travail sur elles-mêmes et se libérer de leurs poids.

Consulter un professionnel

Entre séquelles profondes, sentiment de culpabilité et dépendance émotionnelle, il peut s'avérer très difficile d'être objectif dans son autoanalyse.

Pour retrouver un équilibre familial et des relations saines avec sa mère, il peut être intéressant de s'adresser à un professionnel.

En consultant un psychologue spécialisé, vous pourrez décortiquer votre relation mère-enfant et extérioriser vos émotions. Ces discussions vous permettront de trouver des clés adaptées à votre situation et efficaces pour guérir vos blessures.
Notons que depuis plusieurs années, les thérapies familiales systémiques sont de plus en plus prisées.

Considérant la famille dans son ensemble, elles se basent bien souvent sur des consultations collectives et individuelles destinées à mieux appréhender les relations globales.

Enfin, elles font généralement appel à l'empathie, à la communication et à la compréhension de l'inconfort de l'autre pour résoudre les conflits.
En conclusion, les conséquences psychologiques d'une mère toxique sont multiples et peuvent être dévastatrices sur le long terme.

Pour se réconcilier avec soi-même et se libérer d'une emprise nocive, il faudra d'abord la reconnaître et l'assumer. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra prendre les mesures adaptées à sa situation, de la confrontation directe à l'éloignement.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment reconnaître et gérer une famille toxique ?

Comment reconnaître et gérer un manipulateur ou manipulatrice ?

Catégorie : Psychologie