Motivation intrinsèque : leviers et piliers pour se motiver ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La motivation intrinsèque puise ses sources dans l’intérêt que l’on porte à un domaine donné et le plaisir qu’on éprouve dans la réalisation d’une tâche.

Contrairement à la motivation extrinsèque, elle n’est pas liée au désir d’un bien-être matériel, à une récompense ou encore à une sanction.

Motivation intrinsèque

Elle est beaucoup plus spontanée et est source de fierté pour l’individu.

Elle est très présente dans les domaines religieux et associatif.

Quant au monde éducatif et celui du travail, la motivation intrinsèque prend le contre-pied de la vieille méthode du bâton et de la carotte.

Cette dernière approche a déjà montré ses limites.

Toutefois, elle demeure un grand défi pour les managers.

Quels sont ses leviers et ses piliers ?

L’autonomie comme levier de la motivation intrinsèque

L’autonomie est ce qui détermine l’originalité de la motivation intrinsèque.

Elle n’exclut toutefois pas la présence d’une autorité.

La différence est dans la façon dont celle-ci est exercée.

En réalité, personne n’aime travailler sous pression.

L’individu est beaucoup plus libre dans ses initiatives et est à l’abri des menaces et des représailles.
Ce type d’atmosphère participe à l’épanouissement dans l’action.

Dans le domaine de l’art, elle favorise le plein essor des talents de l’étudiant tandis qu’une présence menaçante étouffe toute créativité.

L’autonomie confère une plus grande liberté d’action et de choix au travailleur.

Toutefois, elle n’est pas facile à mettre en œuvre dans le monde du travail par les managers parce que ceux-ci craignent généralement de perdre le contrôle sur les employés.
Cette peur est en train d’être battue en brèche par des modèles d’initiatives semblables à celle de Google.

En effet, à travers l’Innovation Time Off (ITO) mis en place en 2016, Google permet à ses employés de choisir les tâches à accomplir en projets personnels.

Ceux-ci ont ainsi la flexibilité quant aux horaires à y consacrer en dehors de leurs tâches traditionnelles.

C’est le cas aussi avec la stratégie de management basée sur le Result Only Work Environment (ROWE) co-créée par Jody Thompson et Cali Ressler.

Cette stratégie consiste à permettre aux employés de planifier eux-mêmes leur temps de travail en fonction de leurs objectifs.
Les effets positifs de l’autonomie sont prouvés par plusieurs études.

Elle améliore la performance des travailleurs et contribue à leur bien-être au travail.

La maîtrise comme levier de la motivation intrinsèque

Grâce à la flexibilité que confère l’autonomie, le travailleur à une plus grande possibilité de s’améliorer.

Il accroît ses performances et acquiert une plus grande maîtrise.

Il est suffisamment motivé pour devenir meilleur et plus compétent dans son travail.

Plus sa maîtrise du travail augmente, plus il prend du plaisir à travailler.
La maîtrise s’impose donc comme un levier de motivation intrinsèque parce qu’elle suscite un sentiment de fierté.

Le travailleur apprécie ses propres œuvres et est motivé à fournir le meilleur de lui-même.

Pour encourager la maîtrise dans le monde du travail, les managers doivent travailler à tirer leurs employés vers le haut.

Ils doivent être régulièrement gratifiés des retours sur leur performance et les impacts positifs de celle-ci sur l’entreprise.

Cette mise en valeur les amène à davantage s’engager, à se former et à se surpasser.

Elle crée une compétition saine.

Le lien social comme levier de la motivation intrinsèque

Le lien social est indispensable dans la conservation de la motivation intrinsèque.

Dans le monde de l’entreprise, il consiste à développer chez le travailleur une empathie vis-à-vis de la société.

Il se forme autour de la vision et des missions de l'entreprise.

Le travailleur se sent membre d’une communauté qui porte de nobles idéaux.

Si le lien social est bien établi, il évite au travailleur de verser dans une motivation extrinsèque qui se limite à la récompense.
Pour le mettre en œuvre au sein des entreprises, il faut une bonne communication.

Cette dernière doit tourner autour des valeurs comme la recherche du bien-être des autres, le combat pour la liberté et la justice, etc.

Les employés doivent avoir une idée précise de la portée de leur travail et de la raison pour laquelle ils le font.

S’ils sont convaincus et partagent les mêmes idéaux, ils sont motivés de façon intrinsèque.

Le plaisir comme pilier de la motivation intrinsèque

La motivation intrinsèque repose sur des facteurs très puissants de motivation.

Elle est la forme de motivation la plus pure et la plus efficace.

Elle prend sa source de l’intérieur et peut-être façonnée par la personnalité du sujet.
La motivation intrinsèque repose sur le moteur du plaisir.

Il est suffisamment puissant pour susciter l’action sans l’espérance d’aucune récompense.

Elle permet une créativité sans limite quand elle est bien entretenue dans le monde de l’entreprise.
Les récompenses extrinsèques peuvent même avoir un effet négatif sur une personne qui s’implique dans l’action grâce à une motivation intrinsèque.

C’est ce que le psychologue Richard Griggs appelle l’effet de sur-justification.

Ce dernier détourne la personne bénéficiant déjà d’une motivation intrinsèque vers celle extrinsèque.

Son engagement se trouve émoussé et son implication baisse.

L’intérêt comme pilier de la motivation intrinsèque

En plus du plaisir que l’on éprouve dans l’accomplissement d’une tâche, l’intérêt qu'elle suscite est d'une grande l’importance.

Il est le deuxième pilier de la motivation intrinsèque.

Il vient de nos plus profonds ressentis et prend racine dans les valeurs qui gouvernent notre vision du monde.

Son expression donne un sens à notre existence.

Il n’a ni besoin de reconnaissance externe, ni de récompense pour naître et pour subsister.
Dans le cadre de la motivation intrinsèque, l’intérêt à accomplir une tâche n’est pas guidé par la menace d’un péril.

Il est basé sur l’envie de faire du bien aux autres et de contribuer à leur progrès.

Il est exempt de toute contrainte et s’exprime par un engagement librement consenti.
La liberté dans l’action, la compétence, le lien émotionnel, le sentiment d’appartenance à une communauté de bienfaisance, etc.

sont autant de caractéristiques qui définissent la motivation intrinsèque.

Elle s’affaiblit difficilement puisqu’elle repose sur des piliers internes.

Elle participe à l’auto-satisfaction dans le travail et à l’épanouissement profond du sujet.

Cette dernière caractéristique la distingue de la motivation extrinsèque.

Celle-ci est basée sur des facteurs externes comme la recherche d’un statut social, ou la peur des sanctions.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Les meilleurs compléments alimentaires anti-stress ?

Mythomane : comment le reconnaître et se soigner ?

Catégorie : Psychologie