Mythomane : comment le reconnaître et se soigner ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Un choc émotionnel, sentimental, scolaire ou professionnel peut être à l’origine de la mythomanie.

Si le recours à un spécialiste s’avère nécessaire pour sortir du subconscient les causes, il est important de comprendre ce dont il s’agit.

Mythomane

Mythomane ou pas ? Comment reconnaître la mythomanie ? Comment s’y prendre pour se soigner ?

Comprendre la mythomanie pour mieux la reconnaître

Maladie relevant de la psychiatrie, la mythomanie se définit comme une tendance pathologique qui consiste à avoir recours au mensonge inconsciemment.

Ainsi, le mythomane sans même en avoir besoin, aura un penchant compulsif à se raconter des mensonges et à s’inventer des histoires.

Ce dernier en le faisant, cherche à fuir la réalité en cherchant inconsciemment refuge dans le mensonge.

D’un point de vue étymologique, la mythomanie se décompose en deux mots issus du grec.

D’abord "mythos" qui signifie récit non historique, fable.

Puis "mania" qui signifie "folie".

Reconnaître la mythomanie en l’identifiant du simple mensonge

Le mensonge consiste à donner une fausse information de façon intentionnelle dans un but utile.

Or, dans le cas de la mythomanie, la personne qui en est sujette ne se rend pas compte qu’elle ment.

Dans la mesure où elle n’arrive plus à distinguer les faits réels des faits fictifs.

Situation qui fait qu’il est très difficile de déterminer le degré de lucidité de la personne mythomane qui, vit ses inventions sans aucune limite.

Dans leurs fabulations, les mythomanes ont tendance à s’inventer une vie brillante et à s’imaginer être issue d’une famille riche.

Ils peuvent également s’imaginer avoir une vie passionnante, des activités cool ainsi qu’une carrière de rêve.

Or, comme mentionné, les mythomanes en viennent à confondre la réalité d’avec la fiction, ce qui fait qu’elles peuvent s’imaginer vivre réellement la vie telle qu’elles le pensent.
Ainsi, les contre-vérités dites dans le cas de la mythomanie ne visent pas à tromper ; car le mythomane croit réellement que ce qu’il dit est vrai.

Ces mensonges ont plutôt pour but de permettre au mythomane de faire accepter son imaginaire aux autres.

Ce qui lui permettra de mieux justifier ses fabulations.

Une personne mythomane a besoin que son entourage croie ce qu’il dit, afin d’y croire lui-même.

La personnalité du mythomane est ainsi clivée en ce sens qu’une partie de lui-même sait qu’il ment tandis que l’autre partie cherche à adhérer aux fabulations.

Ce qui le distingue d’une personne ayant recours de façon ponctuelle au mensonge pour obtenir quelque chose ou pour cacher quelque chose.

Reconnaître la mythomanie à travers ces formes

Selon le psychiatre Ernest Dupré, on distingue 4 types de mythomanies.

Il s’agit :

  • La mythomanie vaniteuse

Cette forme de mythomanie se présente sous différents traits.

Ainsi, la personne souffrant de mythomanie va au fil du temps inventer des faits qui valorisent sa personne.

Il peut s’agir par exemple des actes d’héroïsme ou un statut social important.

Aussi, il peut arriver qu’elle s’invente un statut de malade afin de susciter la compassion des autres pour sa personne.

Il n’est pas impossible de voir ces genres de mythomanes se placer en victimes d’accidents ou d’agressions toujours dans le but que les autres puissent les plaindre.

  • La mythomanie errante

Une personne souffrant de ce type de mythomanie a une tendance régulière au changement de milieu de vie.

Ce qui lui permet de recommencer une nouvelle vie dans un endroit où elle n’est pas connue.

Ainsi, elle pourra raconter à nouveau ses mensonges à son nouvel entourage.

  • La mythomanie perverse

Dans le cas d’une mythomanie perverse, le mythomane fait preuve d’escroquerie.

Ce faisant, il construit des mensonges afin d’obtenir de l’argent.

Ces mensonges peuvent également avoir pour but d’obtenir des faveurs sexuelles d’une personne.

  • La mythomanie maligne

Un mythomane souffrant de mythomanie maligne dirigera sa pathologie contre une autre personne.

Ce faisant, il ne se généra pas pour porter des accusations contre cette dernière.

Accusation dont le but sera de dénoncer la personne pour des faits condamnables.

Alors même que cette dernière n’aurait rien fait.
La mythomanie étant une pathologie psychiatrique, il est important de recourir à des traitements afin de soigner la personne qui en souffre.

Comment soigner la mythomanie ?

Dans le cas du traitement de la mythomanie, il est important de solliciter l’intervention d’un spécialiste.

En effet, il n’existe pas de traitement spécifique contre la mythomanie.

Ainsi, en recourant à un psychiatre, ce dernier pourra aider le mythomane en le soumettant à une thérapie psychiatrique.

Cela permettra de ressortir les causes à l’origine de la mythomanie et de trouver par la même occasion les éléments de sortie.
Généralement, la personne souffrant de mythomanie n’est pas celle qui prend l’initiative du traitement.

Ce qui se comprend dans la mesure où, elle croit à ses fabulations.

Pour aider donc cette personne à s’en sortir, il est primordial que l’entourage fasse la démarche vers le traitement.
Ensuite, l’étape après la consultation consiste à encourager le mythomane à parler de sa pathologie.

Cette étape lui permettra de se sentir soutenu et accompagner dans sa démarche de guérison.

Si possible, le mythomane peut également rejoindre des groupes de soutien.
Le développement de la mythomanie vient surtout du fait que la personne a peu d’estime d’elle-même.

Ce qui, la pousse à se construire une autre réalité dans laquelle elle a un beau rôle.

Travailler donc l’estime de soi du mythomane lui permettra de reprendre confiance en lui.

Ce qui aura pour effet, de lui faire accepter la réalité telle qu’elle est, sans chercher à la déformer.

Ce travail passera par la valorisation des qualités de la personne.

Valorisation qui, lui permettra de se rendre compte qu’il est possible pour lui d’être heureux dans la réalité plutôt que dans la fiction.
En outre, pour permettre au mythomane de revenir progressivement à la réalité, il est important de l’aider à raconter des faits réels et non des fictions.

Concrètement, il s’agit de raconter à la suite du mythomane, l’évènement tel qu’il s’est produit.

Ainsi, si après le récit du mythomane, vous vous rendez compte qu’il a déformé la réalité, vous pouvez reprendre le récit.

Toutefois, prenez le soin de lui expliquer votre démarche qui ne vise pas à blesser.

Ce faisant, il prendra progressivement conscience de la différence entre son imaginaire et la réalité.

Ce qui lui permettra à la longue d’apprendre à plus raconter les faits tels qu’ils existent et non tel qu’il se les présente.
En somme, la mythomanie n’est pas un mensonge occasionnel, mais une pathologie.

Si ses causes sont diverses, il convient de faire recours à un psychiatre ou un psychologue.

Ce dernier pourra aider à mettre en place la thérapie en fonction du patient.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Motivation intrinsèque : leviers et piliers pour se motiver ?

Origine et signification de la Main de Fatma ?

Catégorie: Psychologie