Ostéopathie : comment ça marche ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui ne nécessite pas la prise de médicament.

Elle renforce le cadre musculaire squelettique grâce à des manipulations.

Ostéopathie

L’ostéopathe s’affaire généralement autour des articulations, des muscles et de la colonne vertébrale.

Son action vise à améliorer le fonctionnement de différents systèmes (les systèmes nerveux, circulatoire et lymphatique du corps).

En outre, les diagnostics et les traitements sont effectués avec les mains.

Dans la pratique, l'ostéopathie est une thérapie qui vient souvent en complément à d’autres traitements.

Toutefois, comment ça marche ?

Ostéopathe : quand intervient-il ?

L’intervention de l’ostéopathe ne se limite pas seulement aux parties blessées ou affectées.

En effet, cette thérapie intervient dans le traitement :

  • de l’arthrite (douleur au pied, à la cheville, à la hanche, à la main, à l’épaule et au coude),
  • des maux de dos,
  • des maux de tête,
  • de tennis-elbow,
  • des problèmes digestifs,
  • et des problèmes de posture (dus à la grossesse, aux blessures sportives, à la fatigue au volant ou au travail ou aux problèmes digestifs).

En outre, son action améliore les cycles de sommeil.

Aussi, l’ostéopathie traite le système entier du corps, son approche est holistique.

Il essaie d’améliorer la circulation en corrigeant la biomécanique.

Il ne se concentre pas uniquement sur une zone, mais il utilise des techniques manuelles pour assurer un bien-être global.

De ce fait, il agit sur tous les systèmes du corps pour assurer une bonne santé globale.

En plus, l’ostéopathe peut effectuer des consultations en soins primaires.

Il peut intervenir dans les domaines de la médecine familiale, la médecine interne et la pédiatre.

Toutefois, parfois il arrive que le médecin ostéopathe ne puisse pas intervenir sur une certaine pathologie.

Il peut référer dans ce cas ses patients à d’autres spécialistes.

Ostéopathie : quelle approche ?

L’ostéopathe commence par évaluer la santé du patient afin de déterminer le traitement adapté.

Les patients peuvent décider de consulter l’ostéopathe eux-mêmes ou être référés par un médecin de soins primaires.

Dans le premier cas, ils doivent en informer leur médecin pour une meilleure cohérence des soins en cours.

La première consultation de l’ostéopathe consiste à discuter avec le patient de ses problèmes de santé.

Cette session dure en général trois quarts d’heure.

Lors de la première séance, l’ostéopathe effectuera un examen physique du patient.

Cet examen peut durer entre une ou deux heures.

  • L’ostéopathe analyse la faculté physique du patient.
  • Il évalue ses étirements et des mouvements simples.
  • Il analyse la posture et la mobilité du patient.

Grâce à cet examen, il pourra également diagnostiquer la santé des articulations, des ligaments et des tissus du patient.

C’est cette technique de toucher qui est appelée la palpation.

À la fin de cet examen, il sera en mesure de proposer un plan de traitement au patient.

Il déterminera ainsi le nombre de séances nécessaires.
En outre, l’ostéopathe met l’accent sur l’auto-guérison et son intervention peut comprendre également des conseils.

Ils peuvent concerner des changements alimentaires, un programme d’exercices à domicile ou un changement de style de vie.

L’intervention de l’ostéopathe n’est pas douloureuse, mais dans les 48 heures qui suivent la séance, le patient peut ressentir quelques douleurs.

Ostéopathie : quelle finalité ?

L’objectif de l’ostéopathe est d’apporter une harmonie au corps.

Il confère au patient un corps bien équilibré et le plein d’énergie.

L’intervention de l’ostéopathe concerne trois axes : l’ostéopathie structurelle, l’ostéopathie viscérale et l’ostéopathie crânienne.

Ostéopathie structurelle

L’intervention structurelle de l’ostéopathe concerne les articulations, les os, les ligaments et les muscles du corps.

Il tente de rétablir l’équilibre dans ces différents éléments avec une variété de manipulations douces.

Par ailleurs, il peut utiliser la circumduction pour rétablir l’amplitude des mouvements de l’articulation.

Les techniques du tissu conjonctif permettent d’améliorer leur élasticité.

Elle est essentielle à la posture.

Ostéopathie viscérale

L’ostéopathie viscérale concerne les organes de la poitrine et du bassin.

Les viscères sont également contenus dans le cou et le thorax.

L’ostéopathe intervient dans ces différentes parties.

Sa consultation concerne :

  • la poitrine (le cœur et les poumons),
  • l’abdomen (les viscères),
  • le bassin (le colon, la vessie et le système gynécologique).

L’intervention de l’ostéopathe sert à relâcher les tensions dans les intestins.

La lombalgie par exemple est causée par un dysfonctionnement des intestins.

Aussi, certaines douleurs au bas du dos peuvent être causées par des problèmes digestifs.

De la même manière, des douleurs au bas du dos peuvent provoquer des problèmes intestinaux.

L’ostéopathe identifie le point de restriction de la mobilité.

Celui-ci peut être lié à une cicatrice de procédure chirurgicale, une inflammation, une sensibilité alimentaire ou au stress.

En plus, il travaille sur le rééquilibrage et l’amélioration des connexions.

Il favorise aussi le desserrement des ligaments et le traitement des os.

Ostéopathie crânienne/thérapie cranio sacrée

L’ostéopathie crânienne traite du crâne, du système nerveux central et du liquide céphalo-rachidien.

Cet ensemble relie l’esprit et le corps en tant qu’unité.

L’ostéopathe utilise son sens tactile pour ressentir les tissus conjonctifs et les os puis il analyse l’activité et l’élasticité de leur connexion.

De ce fait, il est en mesure de résoudre les tensions dues à des traumatismes passés.

Ainsi, son action permet aux zones défectueuses de fonctionner à nouveau à leur plein potentiel.

L’ostéopathie crânienne peut venir à bout :

  • des maux de tête,
  • des migraines,
  • d’une commotion cérébrale,
  • de maux de la gorge, du nez, de la sinusite,
  • d’un problème dentaire.

L’intervention de l’ostéopathe peut être préventive.

Ostéopathie : quelles techniques ?

Le diagnostic et le traitement des affections par l’ostéopathe se font à l’aide de différentes techniques.

Elles sont appelées : médecine de manipulation ostéopathique (OMM).

Ces techniques consistent en des étirements, de la pression douce et de la résistance.
Le médecin ostéopathe peut aussi prescrire des médicaments sur ordonnance et utiliser des méthodes chirurgicales.

Aussi, le patient peut effectuer une partie du traitement de manière autonome à domicile.

À cet effet, l’ostéopathe peut lui donner des exercices d’étirement, des techniques de levage, des exercices de posture, de respiration et de réduction du stress.
En définitive, l’intervention de l’ostéopathe est relaxante, les patients remarquent une amélioration générale de leur santé et de leur niveau d’énergie.

Le thérapeute manuel ostéopathique utilise différentes approches et techniques pour mieux traiter les problèmes de santé des patients à la racine.

Cependant, il est important d’informer votre médecin avant de consulter ce spécialiste.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Orthorexie : comment arrêter d’être obsédé par la nourriture ?

Peur du rejet : comment guérir du sentiment de rejet ?

Catégorie : Médecines alternatives