Comment se débarrasser des pensées intrusives et indésirables ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Il vous arrive d’avoir des pensées négatives qui défilent incessamment dans votre tête ? Vous voyez des images stressantes et indésirables qui tourmentent votre esprit ? Mieux, craignez-vous de faire quelque chose d’inconvenant à cause de ces pensées intrusives qui vous font perdre la tête ? Ces phobies d’impulsions qui sont source d’angoisse et de stress ne sont rien d’autre que la manifestation d’un trouble obsessionnel compulsif.

Comment se débarrasser des pensées intrusives et indésirables

Elles minent le quotidien de plus d’un et empiètent sur leur qualité de vie.

Toutefois, malgré leur recrudescence, elles peuvent être ôtées si vous savez vous y prendre.

Quelles stratégies adoptées alors pour s’en décharger ?

Pratiquer une activité physique

Les bienfaits du sport pour l’organisme ne sont plus à démontrer.

Au-delà du bien être physique qu’il procure à l’organisme, ce dernier a des effets bénéfiques pour la santé mentale.

En réalité, la pratique rigoureuse d’une activité physique aide à évacuer le stress, à lutter contre l’anxiété et à surmonter la dépression.

De plus, il existe de nombreux exercices physiques auxquels vous pouvez vous adonner.

La marche soutenue

C’est bien connu de tous, la marche est une activité physique très facile à réaliser.

Que vous soyez à la maison ou à l’extérieur, cette activité vous permet de faire le vide et de solliciter l’ensemble de vos muscles.

Ce sport d’endurance vous permet de vous retrouver seul(e), et de vous libérer des pensées effrayantes.

Avec cet exercice, vous n’êtes plus focalisé sur la source de votre angoisse et vous évacuez ainsi le stress.
Si vous avez du mal à enfiler votre jogging, pensez simplement à remplacer votre moyen de transport par la marche.

Bien sûr, il faut que votre destination ne soit pas trop éloignée et évitez d’en faire une compétition.

Pour avoir un résultat épatant, vous pouvez mettre vos écouteurs et savourez quelques musiques relaxantes.

Une pratique régulière combinée à une respiration profonde vous aidera à vous détendre.

La promenade dans la forêt

Pour optimiser les avantages de la marche, il est recommandé de faire votre randonnée dans un environnement naturel exempt de tout bruit.

La forêt apparaît alors comme l’endroit idéal.

De nombreuses études ont révélé que certaines plantes produisent des substances chimiques spécifiques.

Elles ont pour objectif de freiner leur dégénérescence et par la même occasion apaisent l’esprit de ceux qui exercent une activité dans la nature.
Toutefois, il faut d'abord prendre des renseignements sur la forêt ciblée et quérir une carte détaillée de l’endroit choisi.

Ces précautions vont vous permettre de ne pas vous perdre et de choisir un itinéraire qui épouse vos objectifs.

Les sports de groupes

Ces activités sont nombreuses et ont pour but de permettre à ceux qui sont introvertis de communiquer avec leur partenaire de jeu.

Parallèlement, elles permettent de lutter contre l’isolement généré par l’anxiété ou la dépression.

On peut retrouver dans ce lot d’activités : le football, le basket-ball, le tennis de table, etc.

Avec ces disciplines, vous avez un regain d’humeur et vous n’êtes plus focalisé sur ces pensées troublantes.
En somme, grâce à la pratique du sport vous détournez votre attention des pensées intrusives qui vous obnubilent.

Ceci n’est pas le moyen le plus efficace, mais peut vous aider à neutraliser ces pensées.

Évitez surtout d’exercer une activité trop ennuyeuse ou très difficile à suivre de peur de faire ressurgir ces pensées.

Faire recours à la psychothérapie pour se décharger des pensées indésirables

La meilleure manière de venir à bout de ces pensées angoissantes et stressantes est de consulter un professionnel de la santé.

Pour ce faire, il faut s’orienter vers un psychologue ou un psychiatre spécialisé dans les troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

En réalité, il existe un nombre restreint de médecins ou de psychologues qui traitent habituellement les personnes souffrantes d’un TOC.
Pour avoir un traitement digne du nom et un résultat probant, vous gagnerez bien à consulter ces derniers.

Selon leurs spécialités, ils vous offriront peut-être une thérapie cognitive et comportementale. C’est l’un des traitements les plus efficaces qui permettent de réduire de manière significative les pensées obsessionnelles.

Comme son nom l’indique, cette thérapie est composée de la partie cognitive et de la partie comportementale.

La première partie fournit des explications exhaustives par rapport au fonctionnement de ces pensées.

Le tabou ainsi levé, les patients regagnent confiance en eux et se débarrassent de leurs croyances erronées.
La deuxième partie de ce traitement est axée sur l’utilisation de certains outils comme l’EPR pour inhiber ces pensées.

Au cours de l’Exposition avec Prévention de la Réponse (EPR), ils apprennent à arrêter leurs comportements compulsifs.

Vous avez également le choix entre une thérapie comportementale (TC) et une thérapie neurocognitive comportementale (TNC).
Il est formellement défendu de consulter un psychanalyste si vous êtes victimes de ces pensées.

La raison est simple.

La thérapie que prône ce spécialiste cherche à appréhender ces pensées et à trouver leurs causes.

Ce qui n’est en aucun cas bénéfique pour les personnes martyrisées par ces pensées.

Quelques aptitudes à tenir pour enrayer ces idées morbides

En dehors de ces thérapies et des activités sportives, vous pouvez adopter quelques astuces simples et efficaces qui vous seront d’une grande utilité.

N’essayez pas de contrôler ces pensées

Gardez à l’esprit qu’il est inutile de vouloir coûte que coûte chercher à contrôler ces pensées.

Si vous manifestez le désir ardent de vouloir supprimer ces pensées par votre propre conscience alors vous l’encouragez à revenir.

Acceptez de vivre avec ces pensées

Apprenez à coexister avec ces pensées afin qu’elles vous laissent tranquille.

En effet, vous devez prendre conscience de ce qu’elles vous oppressent plus lorsque vous trimez pour qu’elles vous abandonnent.

Elles finiront par vous laisser lorsque vous vous foutrez royalement d’elles.

Déculpabilisez-vous

Il n’y a rien de gratifiant pour vous en vous culpabilisant et en vous renfermant sur vous-même.

Ces pensées qui reviennent et qui vous hantent ne font pas de vous une mauvaise personne.

Plusieurs personnes ont ce type de pensée.

Relaxation par une respiration profonde

Quoi de plus beau que de vous offrir les bénéfices de la méditation et d’une respiration profonde pour votre santé psychique.

Dès que vous sentez que ces pensées vous envahissent, inspirez profondément par la bouche et expirez ensuite par le nez.

Alternez et continuez l’opération de manière à ce que vos muscles se détendent complètement et que votre esprit soit vidé.

Inutile de vous rappeler que vous devriez adopter une posture qui facilite l’opération.
Les pensées intrusives provoquent un inconfort mental et de grandes souffrances sur le plan physique.

Toutefois avec quelques traitements bien spécifiques et quelques astuces, vous pouvez arriver à limiter leurs actions, voire les enrayer totalement.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment scanner son corps (body scan corporel) ?

Comment soulager la dysphonie (perte de voix) ?

Catégorie : Non classé