Comment vaincre la peur des chats et des chiens ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Afin de faire face de façon lucide à un danger qui vous menace, vous devez être en mesure de dompter la peur que celui-ci vous inspire.

Les moyens à employer pour y parvenir dépendront toutefois de la nature de l’objet phobogène.

Comment vaincre la peur des chats et des chiens

Que faut-il par exemple faire lorsqu’on souffre d’une ailourophobie ou d’une cynophobie ?

Rechercher la cause de sa peur

Un proverbe enseigne qu’il n’existe pas de fumée sans feu.

De même, votre peur des chiens ou des chats n’est pas sans antécédent.

Pour réussir à la vaincre efficacement, il vous faudra donc identifier la cause principale.

Celle-ci est dans la plupart des cas, rattachée à une situation traumatisante vécue dans l’enfance, plus précisément avant vos dix ans.

On peut par exemple évoquer la morsure de l’un ou l’autre de ces animaux.

Dans d’autres cas, l’éducation reçue conditionne aussi l’individu à développer ces deux formes de zoophobie.

En effet, un enfant ayant vécu dans une maison où se trouvaient des chiens aura moins tendance à éprouver de la peur face aux congénères de ces derniers.

Si par contre votre crainte n’a aucun fondement rationnel, il conviendra d’employer les grands moyens afin de vous aider à vite guérir.

Les traitements proposés pour vaincre la peur des animaux

Une des solutions les plus pratiques pour lutter contre la peur d’un chat ou d’un chien consiste à suivre une thérapie cognitive et comportementale.

Pour ce fait, il vous faudra vous prendre contact avec un psychologue.

C’est justement ce dernier qui après avoir effectué son diagnostic définira la durée du traitement.

Il se déroule généralement sur un ensemble de dix séances.

À la fin de celles-ci, vous auriez notamment appris à accepter la présence de ces animaux dans votre milieu de vie.
Ces séances permettent aussi de vous convaincre qu’il n’existe aucune raison d’être effrayé par ces compagnons fidèles de l’homme.

Pour ce fait, une exposition progressive à leur présence sera faite.

Le spécialiste utilisera donc des éléments sonores et visuels pour effectuer cette désensibilisation.

La dernière phase du processus consiste en une mise en situation de face-à-face avec l’animal phobogène.

Le médecin pourra alors apprécier votre marge de progression afin de vous prodiguer au besoin des conseils.

Vous pourrez alors sortir dans la rue sans craindre de rencontrer l’un ou l’autre d’entre eux.
Il est utile de préciser qu’il existe aujourd’hui des solutions de traitement intégrant l’emploi des casques de réalité virtuelle.

Ceci pourrait dans une certaine mesure accélérer le processus de rétablissement.

Il convient de préciser que le respect de la règle de gradation est effectif pour ce genre de thérapie également.

Le coût de ces thérapies peut cependant constituer un frein pour le traitement de cette pathologie.

Mais heureusement, vous pouvez y parvenir sans avoir besoin de l’aide d’un professionnel.

Aider son enfant à vaincre sa peur des animaux

Les enfants peuvent sans le vouloir hériter de la peur de leurs proches et grandir avec celle-ci.

Il convient donc de procéder à la prise en charge le plus tôt possible.

S’il s’agit d’un enfant, cette charge pourrait incomber à ses parents.

Ils devront s’assurer avant tout de comprendre les causes de cette peur.

Il faudra ensuite aider l’enfant à remonter progressivement la pente.
Ne brûlez donc pas les étapes, et soyez très patients.

Vous pourrez par la suite opter pour une confrontation avec un chat ou un chien.

Pour cette dernière étape, il est recommandé de choisir un animal assez âgé.

L’agressivité de ce dernier aurait en effet considérablement baissé.

Le risque qu’il puisse effrayer un enfant n’en serait alors que plus faible.

Mais lorsqu’il s’agit d’un adolescent, la pédagogie doit être toute autre.
Le parent devra aider son enfant à analyser le comportement d’un chien ou d’un chat.

Expliquez-lui par exemple quand un chien se met à aboyer ou quand un chat se retrouve obligé de griffer quelqu’un.

Il sera alors à même de définir le meilleur moment pour approcher un animal sans courir aucun danger.

Sa peur pourra alors se dissiper plus rapidement.

Comment un adulte peut-il éviter d’avoir peur des chiens ou des chats ?

Pour les adultes, la démarche n’est pas si différente de celle-ci.

Mais à défaut de compter sur un parent, vous allez devoir apprendre à discipliner vos émotions par vous-même.

Pour ce fait, on recommande de s’informer sur le mode de vie des animaux qui vous font peur.

La lecture de livres sur le sujet, le visionnage de film documentaire et l’observation sont autant de ressources que vous pouvez utiliser à cette fin.
Vous n’aurez d’ailleurs pas de difficulté à y accéder.

Il vous suffit de vous rendre dans une bibliothèque ou une librairie.

Une autre possibilité consiste à se rendre sur internet, pour trouver rapidement ce dont vous avez besoin.

En pénétrant l’univers de ces êtres qui vous effraient, vous réussirez à savoir ce qui leur fait plaisir.

Des informations précieuses donc pour vous aider à les amadouer et en faire de véritables amis.

Attention à toutefois ne pas trop s’en approcher si vous faites une allergie à l’un d’eux.
Une alternative consiste à jouer avec eux.

Il est souhaitable ici d’opter en priorité pour les chiots ou les chatons.

Ils sont en effet, moins effrayants.

En plus, cela vous aidera gagné en confiance.

Pour les animaux pleins de vigueur par contre, il est souhaitable de jouer avec eux quand ils sont en compagnie de leurs maîtres.

Ils ne pourront alors vous faire aucun mal.
Si vous avez des amis qui ont des chiens ou des chats, soyez donc plus fréquent chez eux pour lutter contre votre phobie.

Pour ce qui concerne les chiens, il faudra en plus de toutes ses dispositions attendre qu’il vous renifle avant d’envisager une quelconque approche.

Il faudra surtout éviter de le fixer dans les yeux.

Cela constitue en effet pour lui une agression pure et simple.

Il sera alors contraint de réagir.
En conclusion, il n’y a a priori aucune raison de craindre la présence d’un chat ou d’un chien.

Vous pouvez même facilement les apprivoiser si vous savez reconnaître et satisfaire leurs différents besoins.

Ils ne constitueront donc plus des sources de menace pour vous.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment faire pour devenir minimaliste ?

Comment vaincre la phobie de s’étouffer en mangeant ?

Catégorie: Stress