Comment vaincre la peur de la compétition sportive ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La plupart des sportifs rencontrent souvent un problème majeur avant ou pendant une compétition.

Il s’agit de l’anxiété de performance sportive.

Comment vaincre l’anxiété de performance sportive (peur de la compétition)

Elle se manifeste par de la nervosité ou de la peur de l’échec.

Que vous soyez un grand compétiteur, un professionnel ou un amateur et peu importe le sport que vous pratiquez, la majorité des athlètes se heurtent contre cette problématique et cherchent à lutter contre leur stress.

Si avoir de la crainte avant une compétition, ou éprouver de la frousse, c’est tout à fait normal.

Il y a des astuces simples que vous pouvez adopter pour faire disparaître ce problème.

Savoir se confier et se détendre par une sieste ou une pause relaxation

En parlant de vos craintes ou angoisses à vos amis, ou encore à votre famille, cela peut vous procurer un peu de calme dans votre tête et vous revigorer.

Vous avez la perception de ne pas être capable surtout lorsque vous avez de mauvaises notes.

Soyez sans hésitation pour parler de ce que vous vivez à votre entourage.

Ils ignorent sûrement les maux dont vous souffrez dans l’instant.

Le fait de vous extérioriser vous permettra de vous décharger, et ainsi de pousser un grand ouf de soulagement.

Acquérir des appréciations extérieures et des conseils d’autres personnes, vous aidera certainement à prendre un nouvel envol et à enrayer une situation stressante.

La veille avant une compétition est souvent mouvementée et ne permet pas de vite récupérer.

Avant l’heure de la compétition, il serait bénéfique de faire une sieste d’une dizaine de minutes le jour J afin de réaliser le vide en soi.

En outre, vous perfectionnerez votre confiance en faisant le plein d’énergie.

Même si le sommeil ne vient pas, avec une séance simple de relaxation, en fermant les yeux, vous en tirerez profit.

Il faut alors se focaliser en se projetant dans un lieu appétissant.

Le but visé est d’imaginer de la coloration, des parfums et des sonorités ayant rapport à cet environnement, pour se laisser remplir de calme et d’assurance.

Ces différentes méthodes sont aujourd’hui pratiquées par plusieurs athlètes de renommée internationale.

Rester serein quant à votre préparation et bien ajuster son organisation

Il est possible d’être toujours prêt physiquement, mais ce n’est pas souvent le cas.

Cependant, vous devez savoir que vous avez les capacités d’aller jusqu’au bout dans de meilleures conditions ou du moins approuvable.

Cela vous permettra de pressentir la compétition avec beaucoup plus de sérénité et de confiance en soi.

Ces deux données constituent des points primordiaux, dans la diminution de votre stress.

De plus, vous devez bien concevoir votre organisation, surtout en termes d’approvisionnement pour le jour J.

Cette pratique vous permettra de destituer une majeure partie des tensions.

Il n’y a rien d’épouvantable que s’accroître férocement son stress lorsqu’on ne trouve pas son chemin ou le lieu de rencontre, que l’on accuse de retard.

Tout cela à cause d’un départ trop tard, pour se garantir une bonne marge de tranquillité.

En étant prévoyant et très organisé, cela constituerait un avantage pour être plus relax le jour J.

 

Appliquer la respiration profonde et se détendre en écoutant de la musique

Cette technique vient de la sophrologie et est très couramment adoptée par les sportifs de haut niveau.

La respiration profonde met en évidence les poumons, l’abdomen et le diaphragme.

Ce dernier est très fréquemment omis pendant notre respiration « congénital » de chaque jour.

Néanmoins, il représente le seul moyen de fournir de l’oxygène à l’intérieur des poumons pour se débarrasser profitablement d’anxiété et stress.

Pour la pratiquer efficacement, il faut être installé confortablement en étant couché ou assis et en fermant les yeux.

Vous devez mettre vos mains sur le ventre tout en inspirant progressivement par les narines.

Gardez toujours la bouche fermée tout en laissant gonfler le ventre.

Dès que l’inspiration maximale sera obtenue, caler 3 à 4 secondes d’abord, afin d’expirer par la bouche tout doucement en faisant rentrer le ventre.

Répéter 3 ou 4 fois cette action.

De plus, il n’est pas rare de voir certains sportifs de haut niveau avec des écouteurs ou des casques aux oreilles pour écouter de la musique, afin de diminuer considérablement la sensation de stress.

Cette astuce n’est donc pas une affaire de style.

L’écoute de la musique pourrait alors actionner certaines zones du cerveau, pour ainsi constituer un blocage à l’anxiété pour son développement.

 

S’hydrater et fournir des glucides à son organisme

Il est reconnu scientifiquement que le stress fait diminuer le taux de sucre dans le sang.

Comme cela, il a une conséquence sur l’insuline et peut engendrer des hypoglycémies.

Pour remédier à l'extrême fatigue et à la faiblesse des jambes, au préalable même d’entrer en compétition, il sera bénéfique de consommer du sucre.

Il faut le faire déjà dans les 90 minutes avant l’exercice pour garder le taux de sucre à chaud dans le sang.

Il est donc conseillé de prendre une boisson énergétique riche en fructose.

Cette dernière est un sucre lent, qui vous permettra, après la contribution des glucides, de continuer l’hydratation du corps.

Conclusion

De tout ce qui précède, nous pouvons dire que pour vaincre l’anxiété de performance sportive (peur de la compétition) il faut apprendre à disséquer d’où vient le stress, pour la neutraliser avant la compétition par des techniques de relaxation.

Il faut noter également qu’une bonne hygiène de vie réduit le stress.

Une bonne préparation mentale vous aidera à aborder un match de la plus belle des manières.

Comme nous l’avons aussi bien remarqué, l'anxiété n’est pas une calamité, loin de là.

Mais on peut le canaliser.

Le rôle d’un bon préparateur mental alors, est de faire évoluer un sportif sur le plan mental.

Avoir un bon état d’esprit permet d’attaquer en grande pompe une compétition.

Il existe à cet effet, plusieurs méthodes de travail.

Elles s’articulent particulièrement autour de la décontraction et de la psychologie.

Un sportif de haut niveau doit avoir un mental très solide pour réaliser de bonnes performances.

Il doit également faire très attention à tout ce qu’il mange et aussi à sa manière de vivre.

L’hygiène de vie à considérablement une incidence sur le stress d’un compétiteur.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment gérer l’anxiété et l’angoisse post opératoire ?

Comment gérer le stress d’être un futur papa ?

Catégorie: Sport