Stress et protéine C-réactive élevée : quelles solutions ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


EBOOK + ATELIER VIDEO GRATUIT

Découvrez l'incroyable technique de respiration qui élimine tous vos problèmes liés au stress (angoisse, anxiété, asthme, essoufflement, surpoids, etc). Plus de 20 000 personnes l'utilisent au quotidien !

La protéine C-réactive est une substance naturelle produite par le foie.

C’est un marqueur biologique stable pour détecter une inflammation à un stade précoce.

Stress and high reactive c protein

Lorsque l’organisme est touché par une inflammation, son taux de protéine C-réactive augmente rapidement dans les heures qui suivent.

Les niveaux de cette protéine dans l’organisme dépendent des facteurs génétiques, du mode de vie, du régime alimentaire et de l’exposition aux toxines environnementales.

Le stress est lié aux fatigues persistantes qui s’accompagnent de divers troubles comme l’irritation, les troubles de la mémoire et de la concentration, de sommeil, de la digestion (côlon irritable), d’une anxiété généralisée.

Le CRP et le stress sont souvent liés, et pour les réduire, vous devrez prendre en compte autant que possible ces différents éléments.

LA CRP

Le dosage de cette protéine fait partie du bilan biologique de base demandé par le médecin quand on est malade.

Son taux est normalement inférieur à 6 mg/l.

En cas d’infection de maladie inflammatoire ou de cancer, elle augmente vite.

Un taux élevé de CRP dans le sang peut être le signe d’une infection bactérienne, d’un cancer, d’un traumatisme (brûlures, chirurgie), ou d’une maladie inflammatoire.

Le taux de CRP chez l’enfant est d'environ 20 mg/L et chez l’adulte de 50 mg/L.

Les solutions pour réduire le stress inflammatoire du foie

Selon les spécialistes, un régime plus riche en antioxydants (alimentation et compléments alimentaires), un changement de son mode de vie ainsi qu’un bon suivi médical permettrait également de diminuer la CRP.

Changer son régime alimentaire

1 - Augmentez votre consommation de graisses saines en consommant les fruits secs, les noix, les graines et les huiles végétales non traitées.

Mangez du poisson riche en acides gras omégas-3, tels que les sardines, la truite et le saumon.

2 - Mangez plus de fruits et de légumes (mais n'en mangez pas trop) : la majorité des légumes ont une teneur élevée en vitamines et autres nutriments qui ont un effet anti-inflammatoire sur l’organisme.

Les légumes et les fruits contiennent des antioxydants appelés polyphénols qui réduisent le risque de maladie cardiaque.

3- Consommez plus de fibres alimentaires. Ceux qui suivent un régime riche en fibres ont 60 % moins de chances de voir leurs niveaux de CRP augmenter par rapport à ceux qui en prennent de quantités insuffisantes.

4 - Profitez des propriétés anti-inflammatoires des épices. En particulier, il semble que le curcuma et le gingembre soient capables de réduire l’inflammation dans le corps et donc de réguler les niveaux de protéine C-réactive.

Essayez d’utiliser ces deux ingrédients dans vos plats au moins 1 à 2 fois par semaine.

5 - Intégrez des vitamines et d’autres nutriments à votre alimentation. Vous devriez obtenir la plupart des nutriments nécessaires dans votre régime alimentaire actuel.

Mais, si les changements apportés sont insuffisants, vous pouvez utiliser des compléments alimentaires spécifiques pour réguler les niveaux de protéine C-réactive.

La vitamine C est l’une des options les plus utiles.

Une dose de 1 000 mg peut permettre de réduire les niveaux de CPR d’environ 25 %.

6 - Évitez les aliments qui causent une inflammation des intestins et du foie.

Évitez les aliments qui sont riches en farine raffinée (gluten) et en sucres.

Attention, il ne s'agit pas de diminuer le sucre, mais bien d'éliminer votre addiction au sucre.

En outre, vous ne devrez pas utiliser les huiles végétales raffinées comme l’huile de coton, de maïs, de carthame.

Améliorer son mode de vie

1 - Faire régulièrement de l’exercice : La pratique d’une activité physique à intensité modérée comme la marche active peut vous aider à réduire l’inflammation ainsi que les taux de protéines C-réactives.

Cela peut également vous aider à perdre du poids naturellement favorisant ainsi une baisse supplémentaire de la production de CPR.

2 - Perdre du poids : L’obésité ou le surpoids augmente le risque que les niveaux de CPR augmentent et restent élevés.

Vous devez surtout tout faire pour maigrir du ventre, car la graisse viscérale est liée au stress et à un taux de protéine C-réactive trop élevé.

3 - Arrêtez de fumer. Le tabagisme provoque un durcissement des parois artérielles, une condition qui peut aggraver l’inflammation et augmenter les niveaux de CPR.

4 - Beaucoup dormir et vaincre l'insomnie chronique : Le manque de sommeil peut aggraver l’état inflammatoire.

Les experts recommandent donc de dormir 7 à 8 heures par nuit.

5 - Essayez de vous détendre. En cas de stress élevé, les hormones sécrétées peuvent amener l’organisme à libérer une plus grande quantité de substances inflammatoires, ce qui provoque généralement une augmentation du niveau du CPR.

Essayez de trouver le temps pour vous détendre avec la sophrologie ou avec une autre technique de respiration anti-stress afin de réduire la production d’hormones du stress et par la même occasion votre taux de la protéine C-réactive.

Obtenir des traitements médicaux

1 - Vérifiez son niveau de CPR dès le plus jeune âge : Il est préférable de commencer à effectuer les premières vérifications peu après l’âge de 30 ans, surtout si vous avez un risque élevé de développer une maladie cardiaque.

Votre médecin peut vous prescrire des analyses de sang pour vérifier votre niveau de protéine C-réactive.

2 - Voir souvent son médecin afin de vérifier son taux : Si votre taux actuel indique que vous présentez un risque moyen de développer une maladie cardiaque, allez voir votre médecin pour planifier des contrôles réguliers en fonction de votre âge.

Au cas où les changements apportés à votre alimentation et à votre mode de vie ne suffiraient pas pour réduire votre niveau de protéine C-réactive, le praticien peut vous conseiller l’utilisation des statines.

Réduire le stress : la solution

Le stress est un des facteurs susceptibles d’élever les niveaux de la protéine C-réactive dans le sang.

Les soucis commencent quand le niveau de stress est tel qu’il engloutit tout notre quotidien et atteint notre santé.

Voici donc quelques stratégies qui peuvent aider à retrouver la sérénité.

Développer sa créativité

De nombreuses études ont prouvé les bénéfices des activités artistiques variées comme la musique, l’écriture, le dessin, et la danse, qui aident à se détendre et à vaincre le stress.

Il ne reste plus qu’à trouver celle qui vous correspond le mieux.

Faire des pauses

Des travaux scientifiques ont prouvé l’efficacité des pauses lors des moments de stress.

Méditer sur sa respiration est l'arme ultime contre l'anxiété.

Éteindre les infos

Vous avez eu une mauvaise journée ?

Évitez d’allumer la télé sur la chaîne infos, d’écouter la radio ou de lire le journal, au risque de vous stresser d’avantage.

Les médias ne font que véhiculer la peur, le stress et l'anxiété du monde entier.

Sourire

Le sourire, même si vous n’êtes pas heureux, serait capable de relaxer l’esprit.

Le sourire est même ce qui m'a permis de vaincre ma dépression.

Faire une sieste

Le sommeil et les niveaux de stress sont directement liés.

Lorsqu’on est stressé, on dort mal, et on augmente ainsi la dose de stress, c’est un cercle vicieux.

Une des solutions pour résoudre ce problème, est de faire une sieste, même si votre sommeil est superficiel.

Faire du sport

Le pouvoir apaisant du sport ne fait plus aucun doute, du moment qu'il reste doux et dans les limites de vos capacités.

Cette pratique aide à se recentrer et à réguler la perception du stress afin de mieux gérer les moments angoissants du quotidien.

Des examens complémentaires sont toujours nécessaires face à une augmentation du taux de CRP accompagnée de stress ou de fatigue inhabituelle.

Pour plus de conseils, un bilan régulier avec son médecin est important.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Les meilleurs exercices de sophrologie pour se détendre ?

Effets du CO2 sur l’homme : oxygénation, dilatation et sédation

Catégorie : Santé