Comment respirer en Qi Qong et Taichi ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La respiration est une fonction vitale et essentielle pour les organismes vivants.

Vous devez donc accorder de l’importance à cette fonction et la pratiquer dans toutes ses formes pour apporter du tonus à votre organisme.

Comment respirer en Qi Qong et Taichi

Il existe plusieurs disciplines qui permettent de pratiquer idéalement la respiration à l’instar du Qi Qong et du Taïchi.

Pour bénéficier des bienfaits de ces respirations, il faut savoir comment s’y prendre.

Comment respirer en Qi Qong ?

Le Qi Qong est à la fois une science de respiration et une gymnastique traditionnelle pratiquée en Chine.

Cette science de respiration est principalement axée sur la maîtrise et la connaissance du souffle.

À cela sont associés des mouvements lents d’exercices de respiration et une concentration.

Vous devez savoir que pour respirer en Qi Qong, vous pouvez recourir à plusieurs méthodes et choisir celle qui vous convient.

Au nombre de ces méthodes, nous pouvons citer : la respiration naturelle ou abdominale, la respiration inversée, la respiration par les os, la respiration embryonnaire, etc.
La méthode la plus importante et la plus intéressante est la respiration naturelle dite abdominale.

Cette respiration n’est pas facile à réaliser, mais elle n’en est pas difficile à exécuter.

Quand vous commencez, vous devez inspirer par le nez et expirer par la bouche pour que le QI vicié soit évacué afin d’aboutir à une dispersion du Co2.

Ensuite, vous devez inspirer et expirer par le nez en maintenant la bouche fermée pour que le volume d’air soit affiné.
En essayant cela progressivement, vous verrez que votre vitesse de respiration sera ralentie et deviendra longue et profonde.

Découvrez en 8 points importants les différentes caractéristiques pour respirer en Qi Qong par la méthode de respiration abdominale ou naturelle.

  • Le Jing

Cette respiration est silencieuse et calme.

En aucun cas, elle ne devra être bruyante.

Vous devez reposer votre pensée sur la respiration et vous devez être concentré.

Cela détend votre esprit et votre corps.

Dans ce cas-ci, vous devez inspirer et expirer paisiblement de manière à ce que votre inspiration et votre expiration soient imperceptibles.

  • Le Xi

C’est une respiration fine.

Elle ne doit ni sortir ni rentrer avec force.

Vous devez la rendre douce et naturelle.

  • Le Shen

La respiration naturelle est profonde, vous devez inspirer et respirer profondément, de sorte que l’air aille jusqu’au niveau de votre abdomen.

Quand la respiration est profonde, ça abaisse le diaphragme et gonfle le thorax.

Quand elle n’est pas profonde, elle monte le diaphragme.

Vous devez savoir qu’il ne s’agit pas de remplir l’abdomen d’air en inspirant et en expirant à fond.

Ceci est bien différent de respirer profondément puisque vous inspirez et respirer à seulement 70 % de votre capacité maximum.

  • Le Yun

La respiration naturelle doit être uniforme.

Vous devez vous assurer d’avoir un mental au point puisque les émotions influencent la respiration.

Quand votre mental est paisible, la respiration est uniforme, fluide et régulière.

  • Le Chang

La respiration naturelle doit être longue.

Il ne s’agit pas de retenir votre respiration, vous devez prolonger votre inspiration et votre expiration.

Il faut la maintenir douce et fine.

  • Le You

La respiration naturelle est continue.

Vous devez éviter d’accélérer ou de ralentir votre rythme de respiration.

Vous devez maintenir constante votre respiration.

Pour que la respiration soit continue, vos poumons devront être détendus.

Cela ralentit les battements du cœur et votre corps ne manquera pas d’oxygène.

Il maintient alors votre esprit dans un état de méditation.

  • Le Huan

La respiration naturelle doit être relaxée et détendue.

Elle confère une souplesse au thorax et aux muscles du ventre.

Ils seront ainsi relâchés.

  • Le Mian

Vous devez vous assurer que la respiration naturelle soit douce.

Elle doit être facile.

Elle adoucit de ce fait l’esprit.

Comment respirer en Taïchi ?

Vous devez savoir que le Taïchi est un art martial qui emploie la gymnastique pour conférer à son pratiquant une bonne santé.

Son objectif est de travailler l’énergie.

Cette énergie est appelée le chi.

Les pratiquants de cet art martial emploient un type de respiration.

Il est donc important que vous sachez comment respirer en Taïchi pour profiter de ses effets.

C’est une respiration régulière, lente, fine et profonde.

Quand vous pratiquez le Taïchi, vous devez savoir que la respiration est coordonnée aux mouvements exécutés par votre corps.

Vous ne devez donc pas forcer ou brusquer la respiration.

Vous pourrez recourir à plusieurs méthodes pour pratiquer n’importe quelle respiration.

Les mouvements Taïchi et la respiration

Pour respirer en Taïchi, vous devez employer la méthode de la respiration abdominale, naturelle, douce et complète.

Quand vous commencez à pratiquer le Taïchi, vous ne devez pas à vos débuts chercher à respirer en même temps que vous enchaînez les mouvements, puisque cela est quasi impossible et très difficile.

Vous risquez de suffoquer.

Vous devez d’abord apprendre à respirer et quand vous aurez maîtrisé la respiration et atteint la forme exacte du Taïchi, vous pourrez alors faire les deux choses à la fois.
Pour respirer naturellement par le nez et faire en même temps les mouvements de Taïchi, vous devez suivre des principes complexes.

Vous commencez par une inspiration où tous vos mouvements d’élévation seront dirigés vers le haut.

Il s’agit du Yin.

Vous pouvez par exemple soulever votre corps, votre pied et ramener vos bras vers vous.

Après l’étape d’inspiration, vous ferez une expiration en suivant le principe contraire à celui du Yin.

C’est-à-dire que tous vos mouvements d’abaissement seront dirigés vers le bas.

Il s’agit du Yang.

Vous pouvez alors par exemple étendre votre bras, poser vos pieds au sol et descendre votre corps.

La méthode de respiration en Taïchi

En ce qui concerne la respiration en Taïchi, vous devez respirer de façon naturelle.

Vous ne devez pas vous forcer à faire une respiration profonde.

À vos débuts, respirez comme vous pouvez sans exagérer.

Progressivement, quand vous allez atteindre un niveau élevé, vous verrez par vous-même que la respiration deviendra naturellement homogène et régulière.

Quand vous forcez la respiration profonde, vous n’aurez pas à la fin le résultat voulu et au contraire cela peut créer de dommages à votre santé.

Vous ne devez donc pas pratiquer une respiration abdominale inappropriée.
Il faut également éviter de perturber les mouvements ni les lois élémentaires de la respiration abdominale.

Vous devez alors faire très attention et être patient.

Le Taïchi se pratique lentement et de façon régulière.

La respiration associée devra être correspondante et appropriée.

Quand vous êtes nouveaux, évitez d’être pressé sinon, vous risquez d’avoir le vertige ou de souffrir d’autres maux.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Comment reprendre sa vie en main pour avoir confiance en soi ?

Comment respirer pour bien absorber le prana ?

Catégorie : Respiration