Scotome : taches blanches lumineuses devant les yeux ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


EBOOK + ATELIER VIDEO GRATUIT

Découvrez l'incroyable technique de respiration qui élimine tous vos problèmes liés au stress (angoisse, anxiété, asthme, essoufflement, surpoids, etc). Plus de 20 000 personnes l'utilisent au quotidien !

Les maux des yeux ou troubles visuels sont une cause fréquente de consultation médicale, notamment pour déterminer l’origine d'une baisse de la vision.

Le scotome apparaît d’ailleurs comme l’une des raisons pour laquelle de nombreuses personnes ont recours à des ophtalmologistes.

Scotome

Il s’agit d’un trouble ophtalmologique qui se caractérise par la présence d’une ou plusieurs taches dans le champ de vision.

Il en existe plusieurs formes, mais l’une des plus courantes est le scotome scintillant.

Ce dernier se traduit par l’apparition des taches blanches lumineuses dans le champ de vision, et peut être durable ou passager.

Quelles en sont les causes, comment se manifeste-t-il, et quelles sont les solutions adéquates pour guérir ce trouble oculaire ?

Qu’est-ce que le scotome ?

Le scotome désigne des troubles de la vision.

Il se caractérise par la présence de taches qui correspondent à une lacune dans le champ visuel, et qui peuvent être plus ou moins graves.

Cela se traduit par une insensibilité des zones de la rétine des suites d’une maladie.

En effet, le scotome peut être la résultante de certaines pathologies.

En ce qui concerne le scotome scintillant, il se caractérise par des taches blanches lumineuses, ou une sorte d’éblouissement.

Généralement, la tache lumineuse persiste durant une trentaine de minutes, peut survenir plusieurs fois par jour et s’accompagner de céphalées.

Dans la plupart des cas, le trouble visuel n’est pas très grave et ne nécessite pas un traitement médical profond.

Toutefois, la décision de prescrire un traitement dépend du médecin, et du diagnostic qu’il aura effectué.

Les causes et symptômes du scotome

Le scotome scintillant provoque généralement des lacunes dans le champ de la vision, de type scintillements.

La plupart du temps, il touche les deux yeux et peut durer une bonne trentaine de minutes.

Les principales causes de ce trouble visuel sont :

  • Le scotome scintillant est généralement associé à la migraine ophtalmique. Cette dernière apparaît brutalement et de manière impressionnante, et peut s’accompagner d’une impression de perte de la vue.
  • La dégénérescence maculaire, qui peut être liée au vieillissement.
  • Un AVC, une tumeur ou encore une hémorragie au cerveau.
  • Une lésion du nerf optique, causée par une maladie inflammatoire ou une infection virale.
  • Le glaucome.
  • La sclérose en plaques.
  • Un décollement vitré qui peut être causé par une intervention chirurgicale, un traumatisme ou l’apparition des corps flottants dans le champ de vision.

En ce qui concerne ses symptômes, le scotome peut se manifester de plusieurs manières, selon son origine.

C’est ainsi que l’on peut observer les symptômes suivants :

  • Des taches dans le champ de vision : il peut s’agir d’une seule ou de plusieurs taches. Elles peuvent être noires (scotome central) ou lumineuses (scotome scintillant).
  • De la migraine ophtalmique : elle est caractéristique du scotome scintillant.
  • Des douleurs oculaires.
  • Une possible baisse de l’acuité visuelle : il peut arriver que la personne qui souffre de scotome ait des difficultés à effectuer des activités qui nécessitent de la concentration.

Scotome : qui et quand consulter ?

En cas de survenue du scotome, il est généralement recommandé de consulter un médecin, plus précisément un spécialiste en ophtalmologie.

En fonction des symptômes que vous ressentez, il pourra pratiquer un bilan complet afin de déterminer la cause du trouble visuel.

Celui-ci passe généralement par la mesure du champ visuel.

Dans certains cas, le scotome peut être sévère, et résulter d’une maladie grave (glaucome, AVC, infection virale, névrite optique, etc.).

C’est pourquoi l'examen ophtalmologique est importante.

Quelles analyses à effectuer en cas de scotome ?

Le diagnostic du scotome est effectué par un ophtalmologue et, en fonction des symptômes que vous ressentez, il réalisera une batterie d’examens, parmi lesquels :

  • La mesure du champ visuel : elle permet de déterminer la nature du scotome, et d’avoir une première orientation sur sa possible cause.
  • Examen du fond de l’œil : le médecin procède ici à une dilation des pupilles par des gouttes. Cela lui permettra d’observer la rétine et le nerf optique pour orienter son diagnostic.
  • La tonométrie : elle consiste à prendre la tension intraoculaire pour rechercher un éventuel glaucome.
  • L’IRM cérébrale : elle permet de déterminer si le scotome résulte d’une cause centrale.

L’angiographie rétinienne, quant à elle, examine l’état des vaisseaux sanguins.

Traitement et prévention du scotome

Le traitement du scotome dépend principalement de sa cause.

En effet, ce trouble visuel n’est pas une pathologie, mais plutôt un symptôme d’une affection précise.

En l’absence de complications ou de gêne, le scotome ne nécessite pas obligatoirement un traitement.

En fonction de la cause, il faudra :

  • Limiter les risques ou les facteurs de risque cardiovasculaire ;
  • Assurer une surveillance en cas de dégénérescence maculaire.

Si le scotome nécessite un traitement, celui-ci repose généralement sur :

  • L’usage d’antiplaquettaires ;
  • La chirurgie au laser ou la cryothérapie ;
  • Des analgésiques ;
  • En cas de migraine causée par le scotome, le repos à l’abri de la lumière et du bruit, ainsi que l’association avec des antalgiques, permettent aussi de soulager les symptômes.

En ce qui concerne la prévention du scotome, dans la plupart des cas, une bonne hygiène de vie permet de limiter les risques d’apparition de ce trouble visuel.

C’est pourquoi, il est généralement recommandé :

  • D’avoir une alimentation équilibrée et saine. La consommation de fruits, légumes et aliments riches en antioxydants permet de protéger ses yeux.
  • Le port de lunettes de soleil avec écran protecteur peut également prévenir le scotome.
  • Il est également important de réaliser des bilans ophtalmologiques de manière régulière.

Une fois les causes du scotome établies, le traitement de ce trouble visuel n’est pas très difficile.

C’est pourquoi, en cas de difficultés visuelles, il est toujours recommandé de consulter votre médecin ou ophtalmologiste.

En fonction des symptômes ressentis, ce dernier saura trouver la cause et le traitement approprié, surtout si le trouble s’accompagne de complications.

En généralement, le traitement se fait à partir des analgésiques, ou de l’intervention chirurgicale si la cause est plus grave.

Quoi qu’il en soit, il est basé sur le diagnostic du médecin et l’interprétation des examens qu'il aura effectué.

Solutions naturelles pour améliorer sa vue ?

Si ces troubles de la vue surviennent à la suite d'un stress ou d'une fatigue oculaire, il conviendra de changer votre style de vie.

Par exemple, il faudra faire des pauses régulières si vous travaillez sur ordinateur.

Il faudra réapprendre à bien respirer pour réduire votre niveau de stress.

Une bonne alimentation sera également un atout pour favoriser l'amélioration naturelle de votre vue.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Stress et difficulté à respirer profondément : quelles solutions ?

Sensation d’étouffement et de stress : que faire ?

Catégorie : Santé