Le fœtus (bébé) ressent-il le stress de sa maman ?


Auteur : Loris Vitry (coach personnel)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


La période de grossesse n’est pas pour les femmes un moment de répit.

Plusieurs d’entre elles traversent des moments de tristesse, d’inquiétude, mais aussi de pression.

Le fœtus (bébé) ressent-il le stress de sa maman

De nombreuses études ont même été réalisées pour démontrer les conséquences de l’anxiété chez une femme enceinte.

Cependant, ce stress peut-il être ressenti par le bébé ? Si c’est le cas, comment se manifeste-t-il ?

Au-delà du stress de sa maman, le bébé perçoit tout

Vivre une période de neuf mois de grossesse n’est pas de tout repos.

Encore moins lorsqu’on doit prendre soin à la fois de son bébé, de son boulot, de sa famille et de sa vie personnelle.

Pourtant, la vie doit suivre son cours normal avec son lot d’émotions positives et négatives.

Pendant ce temps, qu’en est-il de la vie du petit être qui se développe en vous ? Partage-t-il toutes ces émotions avec vous ?

Selon une étude rendue publique par The Conversation, il a été prouvé que le fœtus est en mesure de ressentir toutes les émotions de sa maman.

Lorsqu’elle éprouve du plaisir en effectuant une activité ou lorsqu’elle est heureuse ou malheureuse, elle transmet automatiquement ce ressenti à son enfant qui le partage avec elle.

Il arrive même qu’à force de répéter certains actes ou lorsque des situations surviennent de façon récurrente, le fœtus les mémorise et les reconnaît systématiquement quand elles reviennent.

D’une manière générale, cette étude a prouvé que les bébés sont très sensibles aux comportements, aux habitudes et aux émotions de leurs mamans, et ce, depuis la période fœtale.

Il faut noter que le stress provoque la production de sécrétions hormonales comme l’adrénaline et le cortisol.

Il a été prouvé que ces substances traversent la barrière du placenta pour se retrouver dans le sang du bébé en quantité plus ou moins importante.

Par ailleurs, d’autres études ont aussi démontré que pour protéger le bébé et préparer son corps à supporter ce choc émotionnel, l’utérus produit une substance qui neutralise l’action de ces hormones.

Toutefois, lorsqu’elles sont en trop grandes quantités suite à plusieurs situations stressantes de la maman, elles peuvent présenter des risques pour le bébé.

Il est désormais plus qu’évident que le bébé ressent le stress de sa maman, mais l’autre question est de savoir comment il réagit face à cette émotion ?

Comment réagit le bébé face au stress de sa maman ?

Il est vrai qu’un fœtus ou un bébé est incapable de s’exprimer par la parole, mais il utilise plusieurs autres moyens pour s’extérioriser et se faire entendre de ses parents et de sa maman en particulier.

La nature de la réaction du bébé dépend de son stade de développement et de l’intensité de l’émotion ressentie par la maman.

Lorsque par exemple, le bébé ressent un état dépressif de ses parents, il essaye de tout faire pour les sortir de cette situation.

Il développe aussi de vives émotions en étant très actif.

Il peut arriver qu'il pleure beaucoup ou se lamente comme s’il voulait transmettre un message à son entourage. Il aimerait bien leur demander ce qu’ils ressentent, et par la même occasion, comment il pourrait les aider à sortir de cette situation.

Étant donné qu’il ne peut s’exprimer par la parole, il commence à pleurnicher ou adopter des comportements visant à captiver l’attention de ses parents.

Quand il arrive que sa maman vive un stress chronique, cet état d’âme se transmet directement chez le bébé.

Il s’ensuit alors des troubles de sommeil répétitifs, des pleurs à n’en point finir, des états de fièvre, une perte de l’appétit.

En ce moment-là, c’est plutôt le bébé qui recueille l’attention de ses parents.

Lorsqu’il s’agit d’un fœtus, les réactions sont identiques à la seule différence que plusieurs de ces sentiments ne sont pas perceptibles par la maman.

Pendant ces moments de stress et de dépression, la maman sentira que son bébé bouge beaucoup et effectue de nombreux retournements.

C’est normal puisque le bébé essaie de rentrer en contact avec sa maman pour tenter de l’aider.

Quand il sent qu’il ne peut pas l’aider, il développe lui-même ses propres émotions et cela peut avoir des conséquences sur son développement.

C’est pour cette raison qu’il est important pour les parents en général et pour une femme enceinte en particulier de prendre conscience de cet état de vive émotion et ses conséquences.

Elle pourra ainsi adopter des comportements sains et prendre conseil auprès de spécialistes pour épargner son bébé des retombées néfastes de son stress.

Comment protéger le bébé du stress ?

Pour épargner votre bébé des retombées de votre stress, il est important, dans un premier temps de ne pas vous sentir coupable.

En effet, des études ont démontré que lorsque vous discutez fréquemment avec votre bébé et que vous tenez des paroles positives, vous lui transmettez en ce moment de bonnes vibrations.

Cela apaise alors l’enfant et le rassure du fait que vous allez bien.

Cet acte, quand il est répété, renforce le lien qui existe entre vous et votre bébé.

Même s’il ne comprend pas directement votre langage, il arrive néanmoins à comprendre vos bonnes intentions.

Afin de réduire votre stress, il est important pour vous de pratiquer des séances d’haptonomie.

Cela vous soulagera et apportera aussi beaucoup de bienfaits à votre bébé.

Évitez alors le plus possible de vous mettre dans des situations stressantes, car votre bébé le ressentira systématiquement.

En effet, le lien qui unit une maman et son bébé est tellement fort à tel point que votre état émotionnel se ressentira automatiquement chez lui aussi.

Donnez alors autant d’amour à votre enfant du mieux que vous pouvez.

Cela ne veut pas dire que vous devez épargner l’enfant de tout stress.

Il faut accepter que le stress fasse partie de notre quotidien et que l’on doive apprendre à vivre avec.

L’important est d’apprendre à le canaliser en ayant de bonnes habitudes.

Il arrivera des moments où votre bébé vivra des situations stressantes, et c’est pour cette raison qu’il doit y être préparé.

Inutile alors de paniquer.

À force d’éviter de soumettre votre enfant au stress, vous développerez à son niveau un état de dépendance anti-stress.

Ainsi, lorsque des moments de stress surviendront, l’enfant ne pourra pas y faire face et cela pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur son développement.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Hypertension : comment éviter d’avoir une tension élevée ?

Les 3 phases du mécanisme physiologique du stress ?

Catégorie : Grossesse