Comment survivre au stress financier (angoisse des dettes) ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)

Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


L’argent est au cœur de toutes les activités quotidiennes de l’homme.

Même si l’adage dit qu’il ne fait pas le bonheur, il est quasiment indispensable pour vivre et assure une certaine tranquillité du corps et de l’esprit.

Comment survivre au stress financier (angoisse des dettes)

Ne pas en avoir assez, venir à en manquer, s’endetter peut devenir dès lors une source de stress permanente.

Et pourtant, plusieurs astuces existent pour vivre sereinement en résistant à l’angoisse des dettes.

Apprendre à planifier

La planification est un important outil de prévision et d’anticipation.

C’est cet instrument qui vous permet de ne pas naviguer à vue et de programmer l’ensemble de vos activités sur une période déterminée.

La planification aide également à identifier les causes, les raisons du stress financier afin d’y palier convenablement.

Un bon processus de planification se fait toujours en suivant une série d’étapes.

La fixation des objectifs

Il est question ici de faire état de vos aspirations, des buts que vous visez.

Cela peut être sur plusieurs plans (familial, social, professionnel, etc.).

Il ne faut surtout pas se limiter dans les réponses et l’idéal serait de matérialiser ses dernières par écrit.

Par ailleurs, il faut éviter de formuler des objectifs vagues et être le plus précis possible.

Pour ce faire, il faut s’assurer que chaque objectif soit SMART :

  • Spécifique (bien précis)
  • Mesurable (il doit pouvoir être évalué à terme)
  • Atteignable et Réaliste (il doit être accessible et faisable)
  • Temporellement défini (réalisable sur une période précise)

Les actions à mener

Une fois que vous avez vos objectifs clairement définis, il convient par la suite de lister les actions à mener pour les atteindre.

Il est conseillé d’assigner à chaque objectif une ou plusieurs activités.

Cette étape, si elle est bien réalisée, permet d’avoir une idée claire de ses besoins.

Autrement dit, après avoir établi la liste des activités, il est préférable de faire état de ce dont on a besoin pour les réaliser.

Les besoins dans ce cas ne sont pas financiers mais beaucoup plus matériels.

L’établissement du chronogramme

Parce que tous les objectifs ne peuvent être atteints simultanément, il est important de les hiérarchiser et de les répartir dans le temps, en fonction de leur importance.

Ainsi, il y aura des objectifs à court, moyen et certainement long terme et la durée de chacun de ces termes dépend de chaque personne et de ses objectifs.

La réalisation de ce calendrier permet également de faire un suivi continu de ses activités et de réagir plus rapidement en cas de situation inattendue.

Faire un budget

Après la réalisation du plan, il faut maintenant budgétiser c’est-à-dire évaluer les coûts de ses besoins.

Faire un budget peut paraître fastidieux et sembler être un exercice inutile.

Et pourtant c’est la seule solution pour ne pas être financièrement vulnérable et faire la politique adaptée à ses moyens.

Pour y arriver, il faut :

  • Faire un calcul réel des revenus afin de connaître exactement votre situation de départ
  • Faire une estimation de vos dépenses, ce, en fonction des besoins qui ont été énumérés plus haut
  • Faire la balance, c’est-à-dire la différence entre les deux éléments précédents afin de connaître votre marge de manœuvre pour ne pas tomber dans les pièges de la société actuelle qui se veut de plus en plus consommatrice.

Avoir le sens de la priorité

L’une des conditions primordiales pour éviter de se retrouver endetté est de savoir faire la différence entre le besoin et le désir.

La différence entre les deux est qu’on peut désirer (vouloir) une chose sans en avoir besoin (on pourrait s’en passer).

Il est donc important de dépenser de manière réfléchie et de savoir s’en tenir au budget élaboré.

Le cas échéant, l’alternative la plus facile est le crédit et ce dernier n’est pas toujours un allié sûr.

Attention à ne pas trop vite s'endetter !

En effet, il faut avoir à l’esprit que le crédit n’est ni une source de revenus encore moins une extension du salaire.

Il est fait pour être remboursé, de surcroît avec des intérêts.

Des professionnels du secteur financier estiment d’ailleurs que la part de revenus allouée au remboursement de crédit ne devrait pas excéder la barre des 5 % voire 10 %.

Il faut donc avoir recours au crédit pour une certaine catégorie de dépenses.

Par exemple, si un crédit est utilisé pour satisfaire une dépense courante comme la restauration, l’habillement, l’achat du carburant, etc.

il est précurseur d’une difficulté financière dans l’avenir.

Ceci d’autant que ces éléments sont des besoins primaires qui ne génèrent aucun retour pour solder le crédit.

L’idéal est donc d’avoir recours à une dette financière si on est convaincu d’un retour sur investissement comme dans les cas d’une création d’entreprise, d’un achat immobilier, etc.

Épargner

En matière de stress financier, l’épargne est la seule issue de secours qui vous éloigne, le plus possible, de la dette.

Épargner permet en effet d’avoir une réserve de liquidité, immédiatement disponible, pour faire face aux éventuelles situations d’imprévus.

L’épargne doit donc être normalement systématique et faire partie intégrante du budget.

Sur le long terme, elle pourrait aussi servir à :

  • Faire des investissements
  • Réaliser des projets
  • Satisfaire ses hobbys.

Consulter un professionnel

Une autre solution pour ne pas succomber à l’angoisse des dettes est le recours à un conseiller afin d’avoir l’avis et les recommandations d’un professionnel du métier.

Ce dernier va procéder à une analyse des revenus nets de son client.

Ensuite, en fonction des dépenses et des charges fixes du client, il lui proposera une répartition de ses revenus et déterminer sa balance nette.

Si, la balance est excédentaire, le client n’aura donc pas de stress financier à avoir.

En revanche, s'il y a un déficit entre les dépenses et les ressources disponibles, il évaluera avec le client, la limite de crédit qu’il lui est possible d’avoir pour être solvable.

Dans tous les cas, il ne faut pas attendre que la situation soit catastrophique avant de recourir à un conseiller.
Enfin, il faut savoir que l’angoisse des dettes peut avoir des conséquences physiques et même psychologiques sur l’individu.

Pour survivre donc au stress financier il est important de bien organiser ses dépenses et les aligner convenablement sur ses ressources.


Testez votre niveau de santé (2 tests alternatifs surprenants)

Des milliers de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi:

Comment surmonter un blocage affectif (amoureux) ?

Comment tomber enceinte rapidement et naturellement ?

Catégorie: Vie professionnelle