Trouble de l’érection : comment vaincre son impuissance ?


Auteur : Loris Vitry (thérapeute holistique)
Supervision : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin pour votre santé.


Comme vous pouvez bien vous en douter, l’harmonie au sein d’un couple dépend en grande partie d’une vie sexuelle épanouie.

Ce qui s’avère évidemment impossible quand l’homme semble souffrir d’un dysfonctionnement érectile.

Trouble de l’érection : comment guérir l’impuissance

Heureusement, un trouble de l’érection, en l’occurrence une impuissance sexuelle, peut se guérir aisément.

Des médicaments aux plantes médicinales en passant par les interventions médicales, les solutions de traitement sont diverses et variées.

Quand parle-t-on de trouble sexuel ?

L’érection constitue tout un processus qu’il faut a priori comprendre pour mieux définir un trouble sexuel.

En effet, lorsqu’un homme se met en érection, son pénis se remplit de sang pour ainsi se durcir.

Cette transformation physiologique est provoquée par les stimulations sexuelles (scènes érotiques, caresses, baisers…) qui vont susciter le relâchement des muscles du pénis.

Une fois les muscles relâchés, ils vont permettre au sang de parvenir aux corps caverneux.

Ce sont ces derniers qui se redressent pour permettre l’érection.

Par conséquent, l’érection peut être défaillante si ce mécanisme est compromis.

Il y a donc troubles d’érection, quand l’homme est incapable d’avoir ou de maintenir une érection suffisante alors que toutes les conditions nécessaires sont réunies.

On parlera d’impuissance lorsque ce dernier n’arrive plus du tout à avoir une érection, aussi faible et brève qu’elle soit.

Seulement, il ne faut pas confondre panne sexuelle passagère et trouble d’érection persistant.

Il arrive en effet un moment où tous les hommes connaissent des pannes sexuelles occasionnelles.

Cela s’explique par le fait qu’ils sont soit fatigués, stressés, etc.

De même, lus on vieillit, plus les troubles d’érection deviennent réguliers.

Il n’y a troubles de l’érection persistant que quand le dysfonctionnement subsiste après 3 mois ou quand il s’observe à chaque rapport sexuel.

Comment guérir l’impuissance en cas de troubles de l’érection ?

Le premier remède consiste avant tout à accepter sa situation pour ensuite s’ouvrir aux solutions proposées.

Toutefois, il ne faut non plus paniquer.

L’état de stress constant comme le manque de confiance sont aussi des causes de dysfonctionnement érectile.

Les remèdes médicamenteux

Les possibilités à traiter l’impuissance sexuelle à base de médicaments ont très évolué.

À ce titre, nous avons les molécules de tadalafil (le Cialis par exemple), de sildénafil (le Viagra), et le vardénafi (Levitra).

Certains de ces médicaments ont un effet de 4 à 5 heures pendant que d’autres en offrent 24 heures.

Pour en profiter, il faut anticiper sur l’acte sexuel à défaut de le programmer, en prenant ces stimuli une demi-heure avant.

Au cas où il s’agirait d’un rapport inattendu face auquel une érection rapide s’impose, le tadalafil est amplement conseillé, puisqu’il agit pendant 24 heures.

Il peut en ce moment se prendre le matin.

L’érection ne sera déclenchée qu’en présence d’excitant ou des préliminaires.

Une prise journalière à effet de 24 heures permet par ricochet de s’affranchir progressivement et définitivement des troubles d’érection.

Le rôle des médicaments utilisés dans ce traitement est de permettre aux corps caverneux de se relâcher, en facilitant l’afflux de sang vers le pénis.

Néanmoins, pour éviter les contre-indications, il est recommandé d’utiliser ces médicaments sous ordonnance d’un médecin.

Le traitement hormonal

La prise en charge de l’impuissance, notamment les troubles d’érection, peut également se faire par traitement hormonal.

Il s’agit d’un traitement à base de testostérone qui est effectué lorsque la défaillance érectile provient de l’organisme.

Ce traitement assure au patient non seulement une libido encore plus saine, mais également une érection plus forte.

Dans la plupart des cas, ce traitement est administré par voie orale ou par injection intracaverneuse, c’est-à-dire directement dans les corps caverneux du pénis.

L’injection s’opère moyennant une aiguille très fine.

Cela permet de dilater au maximum les artères, en procurant le plus rapidement possible une érection vigoureuse au patient.

Le traitement est fait plusieurs fois avant d’être définitivement interrompu avec la réhabilitation des capacités érectiles du patient.

Une fois encore, ce traitement n’est pratiqué que sous ordonnance d’un médecin.

Les coûts du traitement sont de même remboursables par la sécurité sociale lorsque les origines de l’impuissance proviennent d’autres affections telles qu’une sclérose en plaques ou le cancer de la prostate.

La pompe à vide

Dans la mesure où les traitements à base de médicaments ou hormonaux présentent des contre-indications, une pompe à vide (pompe à dépression) est la meilleure des solutions.

Mieux, il épargne le patient de toute intervention chirurgicale.

Une pompe à vide consiste à remplir par aspiration les corps caverneux de sang.

Pour le pratiquer, on retrouve aujourd’hui sur le marché divers appareils adaptés.

Ces appareils sont constitués d’un anneau en caoutchouc, une pompe aspirante et d'un tube en plastique.

Le tube en plastique est apposé sur le sexe.

On l’actionne ensuite pour créer une dépression (vide) autour du pénis.

Le sang est aussitôt aspiré au sein des corps caverneux.

Aussi, l’anneau en caoutchouc doit-il être glissé à la base du pénis en vue de maintenir rigide la verge, en retenant le sang.

L’anneau devra être maintenu durant tout l’acte sexuel, mais pas plus d’une demi-heure.

Les prothèses

Le traitement par implantation de prothèse est en réalité l’ultime recours, quand les précédents semblent inadaptés au patient.

Pratiqué au cours d’une opération chirurgicale, cela consiste à implanter des corps caverneux artificiels (la prothèse).

La prothèse est alors gonflée au moyen d’une pompe de taille réduite disposée dans le scrotum.

Dès que cette pompe de commande est actionnée, une quantité de l’eau contenue dans le réservoir implanté dans le ventre du patient est envoyée vers la prothèse.

L’érection est alors systématique et l’homme peut y mettre un terme en actionnant à nouveau sur la pompe de commande.

Ce faisant, il peut évacuer la prothèse, en renvoyant l’eau dans le réservoir.

Il existe différents types de prothèses, notamment la prothèse semi-rigide et la prothèse gonflable.

Quand bien même cette solution peut paraître risquée, elle se pratique aisément avec les avancées de la médecine.

Les traitements naturels

A priori, il faut préciser que les solutions ici présentées ne sont efficaces qu’à titre préventif.

Elles sont d’autant plus efficaces lorsque le trouble érectile s’observe par intermittence et non en cas d’impuissance totale.

Elles permettent de stimuler la libido et de recouvrer une érection parfaite.

Pour ce faire, une alimentation saine et équilibrée, ainsi qu’une pratique régulière du sport sont recommandées pour réguler les érections.

Des infusions de gingembre, de betterave, de vinaigre de cidre de pomme, ou la consommation de maca bio sont de même réputées pour avoir des résultats très satisfaisants.

D’autres exercices comme celui de Kegel sont aussi des recours efficaces qui permettent de renforcer les muscles du pénis.

A posteriori, le trouble d’érection encore moins l’impuissance n’est pas une fatalité.

Comme vous l’auriez constaté, il existe assez de solutions pour corriger le tir et vivre une vie sexuelle épanouie.


Testez votre niveau de santé (2 tests surprenants)

Des millions de personnes utilisent ces 2 tests de santé alternatifs pour suivre leur niveau de stress au quotidien.


Lire aussi :

Tendinite : comment traiter et calmer la douleur ?

Addiction aux écrans : quelles solutions pour s’en sortir ?

Catégorie : Sexualité