Méditation Respiration: Comment respirer pour bien méditer?

Avertissement: Cette page ne présente qu'un point de vue alternatif. Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Salut. Votre respiration est sans aucun doute le facteur le plus important pour une méditation réussie, c'est à dire pour calmer votre mental.

Dans cette vidéo, vous allez justement découvrir comment bien respirer pour bien méditer.

Car soyez bien sur d'une chose, si vous ne savez comment respirer, vous ne réussirez jamais à méditer profondément, c'est à dire à calmer suffisamment votre mental pour expérimenter un état de conscience paisible sans pensées.



Je suis Loris Vitry, yoga thérapeute et coach en respiration. Je suis le fondateur de la respiration intermittente qui a déjà aidé des milliers de personnes à normaliser leur respiration et indirectement à apaiser leur mental.

Comment méditer efficacement pour calmer son mental ?

En effet, je suis sur que vous l'avez déjà lu ou entendu quelque part, mais un mental calme équivaut à une respiration calme.

Le mental et la respiration sont interconnectés.

Alors justement, d'après vous, par quoi commencer ?

Apaiser son mental pour apaiser sa respiration ?

Ou apaiser sa respiration pour apaiser son mental ?

Des millions de personnes méditent ou croient méditer sans jamais porter attention à leur respiration.

Et pourtant, la respiration est l'outil ultime qui vous permettra d'entrer dans un état méditatif profond.

Dans le yoga, discipline qui a été créé il y a des milliers d'années, la méditation était l'accomplissement ultime.

Le but même du yoga était l'arrêt du mental.

Mais la méditation est la pratique que l'on faisait en dernier, après une longue préparation.

Par exemple, je vais vous expliquer le déroulement d'une séance de yoga pour bien comprendre comment il est possible de développer des états méditatifs vraiment profonds et puissants.

Tout d'abord, le pratiquant commence par un échauffement du corps, on va donc augmenter son métabolisme et sa chaleur corporelle avec quelques exercices physiques.

Après cet échauffement qui a pour but de détendre les muscles et le système nerveux, on va commencer la pratique des asanas, qui sont les postures d'étirement.

En fait, les postures n'ont qu'un seul objectif, assouplir le corps et débloquer les tensions pour préparer la méditation.

L'objectif est d'avoir un corps silencieux, sans douleur ni tension au moment de la méditation.

Respiration et méditation: Comment respirer pour méditer?

Une fois que le corps est assoupli, libéré des tensions, le pratiquant va commencer à manipuler sa respiration.

Cette manipulation de la respiration peut se faire soit en position assise soit dans une posture de yoga différente.

En manipulant sa respiration, l'objectif est évidemment de basculer le corps dans un état de relaxation, avec le système nerveux parasympathique dominant, la branche du système nerveux qui détend et apaise le corps.

Une fois cet état de relaxation installée, le yogi s'installe en assise et va passer de la relaxation et à un état de méditation profonde.

Comment vous pouvez le constater, la méditation ou plutôt l'état méditatif correspond au calme mental se prépare longtemps à l'avance.

Méditation et respiration consciente ?

Aujourd'hui, malheureusement, des milliers d'instructeurs de méditation, disent aux gens de simplement s'asseoir et d'observer leurs pensées, leurs sensations corporelles ou encore leur respiration.

En fait, même l'observation de la respiration ne sert strictement à rien.

Vous pourriez observer votre souffle toute votre vie sans en retirer aucun bénéfice, allez peut-être juste un travail de concentration de l'attention.

Mais même ici, c'est voué à l'échec, car votre état de concentration dépend d'un seul facteur, votre respiration.

Dit autrement, vous devez absolument manipuler votre respiration pour ensuite induire et faciliter votre concentration et votre pouvoir d'attention.

Et c'est vraiment là que les gens sont perdus...

Comment bien respirer en méditation pour calmer ses pensées ?

Comment bien respirer pour entrer dans des états méditatifs profonds ?

Comment manipuler son souffle pour calmer son mental rapidement ?

Certains instructeurs vont perdre encore plus leurs élèves en leur enseignant par exemple la respiration profonde, une des pires erreurs à faire en méditation.

En vérité, quand vous lisez les anciens textes du yoga, on y trouve la réponse écrit noire sur blanc:

le but du yoga est atteint quand le souffle cesse.

Je reformule différemment

le but du yoga, qui est un état de conscience sans fluctuation mental, est atteint quand le souffle cesse, c'est à dire quand la respiration s'arrête.

Alors, évidemment elle ne s'arrête pas complètement, mais elle est si subtile, qu'elle devient imperceptible.

Un grand sage de l'époque, Lao Tzu, disait d'ailleurs: l'homme parfait, homme avec un grand H, c'est à dire les hommes et les femmes,

Donc l'homme parfait respire comme s'il ne respirait pas.

Voila ce qu'est la perfection recherchée par la méditation, la subtilité maximale de la respiration.

En fait, vous le savez déjà ça, car quand on dit, un mental calme équivaut à une respiration calme, vous comprenez bien qu'en calmant de plus en plus votre respiration, en ralentissant votre souffle de plus en plus, vous manipulez votre mental, et vous l'apaisez.

Voila donc comment vous devez manipuler votre respiration pour bien méditer.

Comment respirer calmement pour apaiser son mental?

Vous devez calmer votre respiration, vous devez ralentir votre souffle, en fait, vous devez respirer de moins en moins.

Quand on observe certaines personnes méditer, on voit bien qu'il y a un soucis dans leur respiration.

Par exemple

- il y a les personnes qui vont bailler constamment

- les personnes qui prennent de grandes inspirations profondes

- les gens qui soupirent constamment

- les personnes qui ont le diaphragme bloqué et qui ne peuvent pas tenir l'assise sans avoir très mal au dos

- les personnes qui ont le nez bouché et qui sont obligés de respirer par la bouche, ce qui est terrible

Bref, aussi surprenant que cela vous paraisse, bien respirer, ou plutôt respirer moins, ça s'apprend.

Et je vais vous expliquer exactement pourquoi vous devez vous former pour apprendre à bien respirer.

A ce stade de la vidéo, vous avez compris qu'il fallait calmer votre respiration pour calmer votre mental, donc respirer moins pour entre guillemet penser moins, avoir moins de pensée.

Mais quel est le fonctionnement physiologique qui se cache derrière le simple fait de calmer son souffle ?

Que se passe t-il au niveau de la chimie de votre corps ?

Je vais vous révéler un secret qu'aucun instructeur en méditation ne vous dira, ni même aucun maître en méditation, parce qu'ils ne le savent tout simplement pas, ils ne font que répéter ce que leur propre maître leur a dit, sans avoir compris la physiologie de la méditation.

Concrètement, quand vous respirez moins, il va se passer quelque chose d'incroyable dans votre corps.

Le secret pour calmer son esprit et son stress

Le niveau de CO2, de dioxyde de carbone va augmenter.

Je vous rappelle que la respiration régule en permanence l'équilibre entre l'oxygène et le CO2, vous inspirez de l'oxygène, vous expirez du CO2.

Vous équilibrez ces deux molécules en permanence car en vérité, ces deux molécules permettent de maintenir votre équilibre acido basique, le facteur le plus vitale de votre organisme, le facteur qui garantie la vie de vos milliards de cellules.

C'est votre cerveau reptilien, le cerveau en charge de votre survie qui gère en permanence l'équilibre acido basique de votre corps, donc l'équilibre entre oxygène, qui est la base et le CO2 qui est l'acide.

Oxygène co2 - Acide base

Les deux sont nécessaires à votre survie, à votre vie.

En calmant votre respiration, vous accumulez plus de CO2.

Il ne s'agit pas d'arrêter de respirer, sinon, votre corps aurait trop de CO2.

Il s'agit en fait d'en accumuler un maximum sans créer de stress pour votre corps.

Pourquoi faut-il accumuler du co2 ?

Et bien les amis, le CO2 est la molécule clé de la méditation et plus précisément de l'apaisement de votre corps et de votre esprit.

Le CO2 a trois caractéristiques ultra puissantes.

Oxygénation, dilatation et sédation.

Oxygénation, cela signifie que le CO2 attire à lui de l'oxygène, c'est ce qu'on appelle l'effet Bohr en physiologie, plus un corps est acide, plus il attire à lui de l'oxygène.

Et oui, c'est l'équilibre acido basique, l'acidité attire la base, donc le CO2 attire l'oxygène.

Dilatation, le CO2 a un effet dilatateur sur toutes les cellules, et notamment sur vos alvéoles pulmonaires.

Une bonne concentration en CO2 permet donc une bonne oxygénation pulmonaire, mais seulement si vous respirez calmement.

Si vous respirez trop vite, et bien vous éliminez trop de CO2 et vous commencez à avoir des problèmes de respiration comme l'asthme, où les alvéoles pulmonaires vont se crisper et bloquer l'oxygénation.

Et enfin l'effet le plus intéressant pour nous dans le cadre de la méditation, la sédation.

Le CO2 a un effet sédatif puissant sur toutes les cellules, c'est à dire qu'il calme et apaise les cellules.

Et le plus important est l'apaisement des cellules nerveuses, les cellules du cerveau...

Dit autrement, le CO2 est un gaz qui apaise vos cellules nerveuses et donc qui calme votre mental.

C'est pour cela que l'hyperventilation, qui fait chuter la concentration en CO2, va retirer l'effet sédatif sur les cellules nerveuses et donc agiter le cerveau.

Si vous faites des recherches sur internet, du côté des études scientifiques, vous trouverez des milliers d'études qui font le lien entre l'hyperventilation et donc la chute en CO2 et toutes les maladies mentales, anxiété, les troubles paniques, bref tous les troubles où les pensées sont extrêmement agités et négatives.

Et vous avez compris que le seul facteur en jeu, le facteur physiologique est votre concentration en CO2.

Comment augmenter votre concentration en CO2 pour mieux vous oxygéner, pour mieux vous dilater et pour mieux vous apaiser ?

Calmer votre respiration et plus précisément, respirer moins.

Méditation et respiration: la meilleure technique

En respirant moins pendant votre méditation, votre cerveau s'oxygène beaucoup plus, donc votre esprit devient plus clair, plus lumineux, bref il fonctionne mieux.

En calmant votre souffle pendant la méditation, votre cerveau se dilate, mais aussi tout votre système nerveux et notamment ce qu'on appelle les chakras, qui correspondent aux glandes endocriniennes de votre corps.

Quand on parle d'ouvrir son coeur, d'ouvrir ses chakras, d'ouvrir son esprit, etc, tout cela n'est possible que grâce à l'effet dilatateur du CO2.

Et enfin, en respirant de moins en moins, vous allez shooter votre cerveau à la meilleure drogue qui existe au monde, le CO2 physiologique produit en interne par vos cellules.

Dit autrement, le CO2 va apaiser instantanément vos cellules musculaires mais surtout le plus important toutes vos cellules nerveuses, et donc votre cerveau, mais aussi votre deuxième cerveau, c'est à dire vos intestins, qui sont aussi tapissés de neurones.

Respirer moins vous garantie donc un mental plus calme mais aussi une digestion plus paisible !

Voila donc.

Vous venez donc de découvrir un des secrets les plus importants de la méditation.

Savez-vous qu'il existe un test pour déterminer votre niveau de CO2 actuel dans votre corps ?

En faisant ce test, vous pouvez déterminer exactement où vous en êtes dans votre niveau de sédation, d'oxygénation et de dilatation, dit autrement votre état d'apaisement intérieur ?

Vous pourrez ainsi découvrir votre niveau en méditation.

Vous pourrez savoir si vous êtes intérieurement stressé ou en paix.

Si vous voulez faire le test, il suffit de vous inscrire à mon atelier vidéo gratuit sur la respiration intermittente en cliquant sur le lien en dessous de la vidéo.

Vous recevrez le test par email.

On se dit donc à tout de suite sur la page suivante.


❤ Ebook gratuit + bonus vidéo

La Respiration Intermittente: Pratiquer cette technique va changer votre vie si vous êtes stressé, angoissé, anxieux et fatigué.


Lire aussi:

L'article précédent: TOC TIC: Comment s’en sortir et guérir naturellement?

L'article suivant: Avis et réponse à Thierry Casasnovas sur l’hypoxie intermittente

Dans la même catégorie: Apaiser son esprit