Avis et réponse à Thierry Casasnovas sur l’hypoxie intermittente

Avertissement: Cette page ne présente qu'un point de vue alternatif. Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Salut, dans cette vidéo, je vais apporter des éléments complémentaires voir même des rectificatifs à la vidéo de Thierry casasnovas sur l'hypoxie intermittente, concept qui rejoint directement celui de ma méthode sur la respiration intermittente.

Sa vidéo sur l'hypoxie intermittente m'oblige à réagir car Thierry casasnovas fait la promotion d'un comportement respiratoire extrêmement dangereux pour le corps et pour l'esprit, et je vais vous expliquer précisément pourquoi dans cette vidéo.



Thierry Casasnovas sur la respiration

Avant de commencer, je tiens à préciser, que je respecte énormément le travail de Thierry Casasnovas.

C'est un éveilleur de conscience qui a aussi contribué indirectement à l'éveil de la mienne.

Son intention sous jacente pour une meilleure santé au naturel est vraiment inspirante et c'est clairement la bonne route à choisir pour un monde meilleur.

Bref, thierry tu as tout mon respect.

Cependant, le respect n'est pas tout accepter et ne rien dire.

En tant que coach en respiration, je dois rectifier plusieurs informations véritablement vitales pour les milliers de français qui le suivent.

Evidemment, les informations qui vont suivre ne représentent qu'un point de vue personnel parmi tant d'autres.

De plus, je ne suis pas médecin, mes informations ne cherchent pas à prescrire la médecine ou à remplacer une consultation chez votre médecin traitant que vous devez obligatoirement consulter en matière de santé.

Cette vidéo vous permettra d'avoir un point de vue supplémentaire pour vous faire une idée globale.

Avant d'aborder le côté négatif de sa vidéo sur la respiration, voyons tout d'abord le côté positif.

Evoluer et se renforcer grâce à la loi de l'hormèse

Thierry Casasnovas est un grand promoteur de la loi de l'hormèse, qui vise à augmenter notre capacité adaptative au stress.

Dit autrement, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Il a clairement raison sur un point: la sur exposition au stress vous épuise, et la sous exposition au stress vous affaibli, et comme il le dit, cela atrophie vos capacités d'adaptation au stress.

Partant de ce point, il encourage donc tous ses abonnés à s'exposer régulièrement à des facteurs stressants comme les cures de jus où le fait de boire que des jus de légumes...

Le jeune sec, où le fait de s'abstenir d'eau et de nourriture.

Avis et réponse à Thierry Casasnovas sur l'hypoxie intermittente

L'exposition au froid ou au chaud où le fait ne se baigner dans de l'eau glacé.

Et dans sa dernière vidéo, l'hypoxie intermittente, ou le fait de se priver temporairement d'oxygène pendant quelques secondes.

Toutes ces méthodes sont clairement puissantes pour régénérer le corps, à la seule condition de savoir comment les pratiquer et surtout à quelle dose.

Car c'est vraiment la dose qui fait le poison ou le médicament.

Et c'est là que thierry casasnovas dépasse parfois les limites, selon mon point de vue personnel.

Dans cette vidéo, je vais aborder uniquement le volet respiration car c'est celui que je maîtrise le plus en tant que coach en respiration et yoga thérapeute.

Je vais donc rebondir sur les informations de sa vidéo en listant les erreurs à ne surtout pas commettre.

Différence entre hypoxie et hypercapnie

Premièrement, Thierry Casasnovas fait la promotion de l'hypoxie cellulaire, qui correspond à une privation d'oxygène extérieure, comme le fait d'être en altitude, mais aussi à une privation au niveau cellulaire, en pratiquant des hyperventilations.

Il faut donc bien différencier les deux: hypoxie externe, l'environnement, et hypoxie interne, au niveau de la cellule.

Et malheureusement, l'hypoxie cellulaire est un immense stress pour vos cellules.

Cette privation d'oxygène au niveau cellulaire va générer une réaction de stress intense.

L'hypoxie cellulaire correspond toujours à une chute de la concentration en CO2, ce dont il fait la promotion avec les hyperventilations avec la méthode de respiration wim hof qui diminue le CO2 cellulaire.

Ce que vous devez savoir c'est que vos cellules doivent avoir suffisamment de CO2 pour s'oxygéner. C'est le co2 qui attire l'oxygène dans les cellules.

A cause des hyperventilations, il n'y a plus de CO2 et donc plus d'oxygène, c'est l'hypoxie cellulaire.

Comme je le disais, c'est un immense stress.

Le corps va libérer de l'adrénaline, mais aussi de bicarbonate au niveau des reins pour remplacer le CO2 qui manque à votre corps pour retrouver l'équilibre acido basique, l'équilibre entre oxygène et co2.

Dans la médecine chinoise, la libération d'adrénaline et de bicarbonate correspond à une utilisation excessive des reins et plus précisément à un épuisement des glandes surrénales.

Cela entraîne la déperdition de ce que les maitres taoistes appellent le jing, qui est l'essence vitale, bref votre niveau de vie.

Dit autrement, votre jing correspond à votre longévité.

Et plus vous videz ce jing en vous exposant régulièrement à des gros stress qui libèrent de l'adrénaline et du bicarbonate, plus vous diminuez votre durée de vie.

Le secret est donc de s'exposer à des stress qui ne libèrent pas d'adrénaline, ni de bicarbonate, bref à des stress qui ne réquisitionnent surtout pas les reins et les glandes surrénales.

Alors, Thierry Casasnovas a raison de promouvoir l'hypoxie externe, comme le fait de vivre en altitude.

Mais il ne faut surtout pas promouvoir l'hypoxie interne au niveau cellulaire car cela détruit la vie de l'individu.

Il faut plutôt promouvoir comme je le fais dans ma méthode, l'hypercapnie, qui est l'opposé de l'hypoxie.

L'hypoxie est le manque d'oxygène.

L'hypercapnie est l'augmentation du CO2.

En augmentant votre niveau de CO2 en interne, vous ne privez pas vos cellules d'oxygène, mais au contraire, vous les oxygénez au maximum.

Il en a d'ailleurs parlé avec la méthode du docteur buteyko, qui est une méthode basée sur l'hypercapnie, l'augmentation du CO2 en faisant des pauses respiratoires.

L'hypoxie externe, le fait de respirer moins d'oxygène en faisant une pause respiratoire, génère une hypercapnie interne, l'augmentation du CO2.

Cela entraîne une parfaite oxygénation cellulaire car vos cellules s'oxygènent mieux en présence de CO2.

Par contre, la méthode wim hof est clairement dangereuse et stressante, car c'est une méthode basée sur l'hypoxie cellulaire, qui génère un immense stress sur vos reins et en terme taoiste, cela vous vide de votre jing, de votre vie.

Cela me permet de faire la transition sur l'erreur numéro 2.

Danger de l'adrénaline et de la méthode de respiration wim hof

A un moment dans sa vidéo, thierry casasnovas parle de se sentir pleinement vivant, bourré d'énergie et de vie en pratiquant la respiration wim hof.

Il dit être accro à cette sensation de vitalité, d'énergie, mais malheureusement, je ne sais pas s'il le sait, mais il est tout simplement accro aux effets de l'adrénaline qui génère tous ces effets énergisants.

Mais ces effets sont une pure illusion, car comme nous l'avons vu, l'hypoxie généré par la méthode wim hof diminue votre essence vital, votre jing, votre vie, ce qui correspond à l'énergie des reins, à la libération d'adrénaline.

La vie dont il parle, cette effet d'être pleinement vivant, n'est qu'une énergie de stress, qui diminue votre longévité, votre jing.

L'adrénaline est une véritable drogue dont beaucoup de gens sont accro jusqu'à tomber dans l'épuisement des glandes surrénales.

Par contre, ces effets adrénaline n'existent pas dans la méthode buteyko, car elle ne déclenche pas de libération d'adrénaline, il n'y a donc pas d'effet illusoire d'être pleinement en vie.

La méthode buteyko vous permet de développer la véritable vie, la vraie vitalité, qui est une énergie beaucoup plus douce, tranquille et calme, sans cet effet wow avec un feu d'artifice qui explose, mais qui retombe malheureusement aussi rapidement avec tous les effets secondaires associés comme une humeur dépressive qui suit chaque pic émotionnel lié à l'adrénaline et à la drogue en général.

La méthode wim hof, c'est clairement les montagnes russes émotionnelles avec l'adrénaline au maximum et la méthode buteyko, c'est clairement l'apaisement et la régénération en profondeur pour cultiver le calme intérieur.

Même si à la base, on parle d'hypoxie externe, les deux protocoles sont complètement différents.

Pourquoi ?

Et bien simplement à cause de cette nuance entre l'hypoxie et l'hypercapnie.

L'objectif n'est surement pas de priver vos cellules d'oxygène, car vous privez vos cellules de la vie elle-même et c'est un stress immense.

L'objectif est plutôt d'augmenter votre concentration en CO2, ce qui vous oxygène encore plus et réjouie vos milliards de cellules sans stress.

Et pour ce faire, il y a des règles précises, un protocole exact à suivre, c'est justement ce que j'aborde dans ma méthode de respiration intermittente, qui est basé sur l'hypercapnie, l'augmentation du Co2, et non sur l'hypoxie cellulaire, la privation d'oxygène.

Certaines personnes me diront, mais pourtant il faut bien arrêter de respirer quelques secondes dans les deux cas.

Evidemment, mais la façon de le faire, va engendrer des résultats complètement différents.

Par exemple:

Dans la méthode buteyko, la rétention après une expiration augmente le niveau de CO2 sans adrénaline, on est donc dans l'hypercapnie sans stress.

Après, il y a la rétention après une inspiration qui augmente le niveau de CO2 mais avec adrénaline, on est donc dans de l'hypercapnie mais sous l'effet du stress.

Ce sont les rétentions d'apnée traditionnel qui ont des effets positifs mais aussi négatifs, car vous avez cette augmentation du CO2 mais aussi l'adrénaline associée à la rétention à poumons pleins.

Ce type de respiration est commun en cas de stress, la personne aspire rapidement de l'air et bloque sa respiration, ce qui créé une pression et un stress en interne, sur votre diaphragme déjà, mais aussi sur votre physiologie interne.

Et puis, vous avez l'hyperventilation qui diminue le niveau de CO2 et prive les cellules en oxygène.

Là, on est clairement dans de l'hypoxie interne qui génère encore plus de stress, car la survie de vos milliards de cellules est mise en danger.

On est pas du tout dans de l'hypoxie externe car il y a cette hyperventilation intense qui est absolument terrible pour votre vie, pour votre jing comme les médecins chinois disent.

Les symptômes de l'hyperventilation sont des tremblements, une oppression dans la poitrine, le diaphragme qui se contracte fortement au niveau du plexus, la tête qui tourne, etc...

Thierry Casasnovas parle de ces symptômes, et il dit que ce n'est pas grave, que ça passe.

Il dit même qu'il adore ces sensations... Et bien que dire ?

Faites très attention car selon le taoisme, vous êtes en train de vider votre jing, votre essence vital.

Et selon Buteyko, l'hyperventilation est la cause de toutes les maladies modernes.

Et selon ma propre expérience, en expérimentant régulièrement ces symptômes, vous êtes en train de vous diriger droit vers le burn-out et l'épuisement.

Vous ne créez donc pas la vie comme Thierry Casasnovas le dit, mais vous l'épuisez bêtement, vous diminuez votre jing, votre longévité pour jouir des effets puissants mais temporaires de l'adrénaline.

Donc pour faire un petit récapitulatif,

erreur 1: attention à la différence entre hypoxie et hypercapnie, la nuance détermine si vous êtes dans un stress positif qui vous renforce ou négatif qui vous détruit.

L'hypoxie interne c'est priver vos cellules d'oxygène, ce qu'il faut absolument éviter, l'objectif est d'oxygéner votre corps, pas de l'en priver.

L'hypercapnie c'est augmenter votre co2 et donc votre oxygénation, car plus vous produisez du CO2 en interne, plus vous attirez à vous de l'oxygène.

Erreur 2: attention au type d'énergie et de vitalité dont fait la promotion thierry casasnovas. L'énergie et la vitalité qu'il promet est clairement une énergie de stress temporaire, une énergie d'adrénaline qui épuise votre jing, qui épuise votre vie, votre longévité.

Comment faire le test du docteur Buteyko

Terminons maintenant avec l'erreur 3 qui concerne l'explication de la méthode buteyko.

Dans sa vidéo, thierry casasnovas montre le test du docteur Buteyko.

Son explication est complètement fausse et montre qu'il ne connait pas la méthode et qu'il n'a pas suivi la formation du docteur Buteyko.

Pour faire le test, vous ne devez surement pas inspirer à fond comme il fait avant l'expiration.

On ne fait pas ça...

Et pour l'expiration, vous ne devez surement pas expirer par la bouche comme il fait aussi.

On ne fait pas ça...

De plus, son temps d'apnée est faussé car il manque un petit élément qui change complètement le test.

Voici donc la bonne façon de faire le test buteyko.

Tout d'abord, vous devez comprendre le fonctionnement du test.

On cherche à mesurer le niveau d'oxygène cellulaire.

Comprenez bien que si vous faites une apnée après une expiration, pour rester en vie, vos cellules ne se basent pas sur l'oxygène contenu dans vos poumons, vu qu'il n'y en a pas, mais l'oxygène contenu dans vos cellules.

D'où l'importance de faire l'apnée après une expiration.

Et plus longtemps vous tenez l'apnée après expiration, plus cela indique une bonne oxygénation cellulaire.

Premièrement, cela doit être fait le matin au réveil pour avoir la meilleure indication possible sur son oxygénation cellulaire.

Vous vous mettez assis ou debout le dos bien droit.

Vous ne modifiez pas votre respiration.

Vous ne respirez pas profondément, vous laissez simplement aller et venir le souffle.

Vous ne faites qu'observer votre respiration pendant 1 minute.

Au bout d'une minute, après une expiration normale par le nez, sans souffler par la bouche, vous pincez votre nez avec vos doigts.

Pincer son nez est extrêmement important, car il y a deux points énergétiques au niveau des narines qui sont directement reliés au cerveau reptilien.

En bloquant ces deux points énergétiques, cela permet de véritablement déterminer l'apaisement de votre cerveau reptilien.

Car au final, c'est votre cerveau reptilien qui gère votre rythme respiratoire et donc votre oxygénation cellulaire.

Car je vous rappelle le concept même de ma méthode de respiration intermittente, moins vous respirez, plus vous vous oxygénez.

Moins vous respirez, c'est à dire plus calmement, plus vous accumulez du CO2.

L'augmentation du CO2 attire plus d'oxygène dans vos cellules.

C'est l'effet bohr, un effet physiologique qui dit que vos cellules ne s'oxygènent que s'il y a suffisamment de co2 à l'intérieur.

D'où l'intêret de l'hypercapnie, augmentation du co2, plutot que l'hypoxie, la privation d'oxygène.

Donc voila, vous observez 1 minute votre respiration, puis vous pincez votre nez après une expiration normale, et vous lancez votre chrono.

Vous vous arrêtez au tout premier signe d'inconfort physique ou psychologique.

En dessous de 20 secondes, vous êtes dans un état de stress aigu.

Entre 20 et 30, vous êtes dans la norme mondiale, qui correspond selon le docteur Buteyko à un état demi malade, c'est à dire que vous êtes stressé, mais que c'est encore gérable.

40 secondes représente la norme d'une santé normale, ce qui correspond à un état d'homéostasie du corps, un état d'équilibre de toutes les variables physiologiques.

Au delà de 60 secondes, vous êtes surement une personne qui pratique le yoga pranayama de manière efficace, bref vous êtes un yogi ou un sportif de haut niveau qui a développé son souffle au maximum.

La plupart des gens qui me contactent via ma méthode, on va dire 90% des gens, ont entre 15 et 25 secondes au test.

Ceux en dessous de 10 15 sont souvent déjà trop malades physiquement, trop inconscients psychiquement pour s'intéresser à la santé alternative.

Ceux en dessus de 40 secondes sont normalement en parfaite santé.

Mais il y a aussi ceux qui ont plus de 40 secondes et qui ont toujours beaucoup de problèmes de santé.

Ces gens là ont détruit leur métabolisme cellulaire et plus précisément leur thyroide.

Comment régénérer son métabolisme et sa thyroide en diminuant le stress ?

Cela me permet de faire la transition avec la 4ème erreur, le petit bonus de cette vidéo.

Cette 4eme erreur va vous révéler pourquoi l'approche extreme de thierry casasnovas peut vous détruire à long terme.

A force de réquisitionner constamment son système de réaction au stress, au force de solliciter la loi de l'hormèse de manière extrême et chronique comme le fait thierry casasnovas, le corps peut aussi s'adapter négativement.

Et oui, rappelez vous la loi de l'hormèse, trop de stress vous épuise.

Et la libération excessive d'adrénaline, hormone du stress à court terme, finit par faire basculer le corps dans un état de stress chronique, avec la libération de cortisol, hormone du stress à long terme.

Ce stress chronique, ce cortisol, va impacter directement votre thyroide, glande endocrinienne qui gère votre métabolisme énergétique.

Et devinez ce que régule aussi votre thyroide, et bien votre fréquence respiratoire, votre rythme respiratoire.

Et quand votre thyroide fonctionne à sous régime à cause du stress, on observe une chose surprenante, vous respirez moins, votre métabolisme cellulaire ne fonctionne plus ou mal, vos cellules ne s'oxygènent plus.

Cela explique pourquoi certaines personnes ayant une hypothyroidie peuvent souvent dépassé les 60 secondes au test buteyko.

Cela démontre les limites du test buteyko mais aussi les limites de sa méthode que je vous déconseille aussi de suivre car vous risquez une hypothyroidie.

Pourquoi ?

Et bien à vouloir constamment vous priver d'oxygène, et à vouloir constamment respirer moins, à vouloir constamment rester en hypoxie externe, vous forcez votre corps à diminuer son métabolisme.

Encore une fois, la dose fait le poison ou le médicament.

Mais rassurez vous, il y a évidemment une solution pour ne pas tomber dans ces extrêmes.

C'est ce qui différencie justement ma méthode de respiration intermittente de tous les autres protocoles et notamment celui du docteur buteyko.

Pour éviter de blesser votre métabolisme, il faut tout simplement ajouter au test buteyko, un deuxième test de métabolisme et plus précisément un test de thyroide pour vérifier le bon fonctionnement de votre thyroide et de votre oxygénation cellulaire.

Et pour cela, on doit remercier le docteur Broda Barnes, endocrinologue américain spécialiste de la thyroide qui a mis au point un test ultra simple pour tester votre thyroide.

Son test consiste simplement à prendre votre température sous la langue le matin au réveil avec un thermomètre à cadran numérique.

Selon lui, une température corporelle inférieure à 36.6 degrés indique un dysfonctionnement de votre thyroide.

Plus votre température corporelle est faible, plus votre thyroide dysfonctionne et plus cela indique un haut niveau de stress physiologique interne.

Le test buteyko est vraiment génial, mais le test buteyko plus celui de barnes, c'est encore mieux.

Clairement une personne en bonne santé a deux caractéristiques :

Premièrement, une oxygénation cellulaire correspondant à 40 secondes minimum au test buteyko.

Et deuxième, une température corporelle correspondant à minimum 36.6 degrés selon le docteur Barnes.

Et ces deux mesures doivent être prise le matin au réveil.

Toutes ces informations vont me permettre de conclure sur l'approche de thierry casasnovas.

Comment gérer le stress et la loi de l'hormèse parfaitement ?

Utiliser la loi de l'hormèse c'est bien, mais l'utiliser en permanence, c'est dangereux.

La solution parfaite est d'utiliser la loi de l'hormèse de manière intermittente en insistant beaucoup plus sur les phases de repos que sur les phases d'exposition au stress, surtout à notre époque.

Par exemple, au lieu de faire un jeune intermittent quotidien, on fait un petit jeune hebdomadaire ou même mensuel.

Au lieu de s'exposer au froid tous les jours avec des douches glacées, on le fait une fois par semaine ou tous les mois.

Au lieu de réduire constamment sa respiration comme le préconise Buteyko, ce qui risque de déréguler votre thyroide, on pratique plutot la respiration intermittente, en laissant la respiration aller et venir comme elle veut une grande partie du temps, mais en instaurant de temps en temps des techniques et des exercices pour optimiser votre respiration.

De plus, n'oubliez jamais, s'exposer au stress pour renforcer son corps c'est bien, mais s'exposer à des gros stress en libérant une quantité d'adrénaline, c'est dangereux car vous épuisez votre jing, votre essence vital, l'énergie des reins comme le disent les médecins taoistes.

La solution parfaite est de s'exposer au stress, mais sans produire d'adrénaline, sans épuiser votre jing, sans nuire à votre longévité.

Cela demande une approche beaucoup plus modérée, beaucoup plus douce et tranquille que celle que préconise Thierry casasnovas, qui a une légère tendance extrême.

Tendance que je comprends parfaitement, car avant de travailler sur ma respiration, j'étais exactement pareil, à fond les manettes, la tête dans le guidon, à chercher la performance constamment.

La respiration m'a clairement permis de quitter cet esprit de performance et de ralentir, et c'est précisément en ralentissant le rythme et en diminuant fortement le stress environnant que mon corps et mon esprit se sont régénérés.

Par exemple pour reprendre la vidéo sur l'hypoxie, on va éviter tout type d'hyperventilation et encore plus la technique de wim hof qui génère une quantité incroyable d'adrénaline, ce qui donne ce sentiment de toute puissance, mais une puissance illusoire et temporaire qui épuise votre système nerveux.

On va plutôt apprendre à respirer calmement, tranquillement, lentement, doucement, pour pratiquer une forme d'hypercapnie qui va accumuler progressivement et sans stress de plus en plus de co2 dans votre corps.

L'énergie que vous allez développer avec cette approche plus douce vous fait vous sentir beaucoup plus vivant, mais à long terme, avec une énergie beaucoup plus stable, robuste, ancré, et certainement pas une énergie volatile qui excite, qui stresse le corps, qui dynamise excessivement l'esprit, qui rend hyperactif et qui au final épuise votre vie.

Il faut que votre respiration vous fasse ralentir dans votre vie, tout en accumulant un grand potentiel énergétique en cas de stress ponctuel.

Trouver le juste milieu entre repos et stress, est véritablement un art, un dosage qui s'affine avec l'expérience et le temps.

Mais clairement, il ne faut surtout pas foncer tête baissé dans toutes les pratiques extrêmes d'exposition au stress, c'est à dire le jeune, l'alimentation basé majoritairement sur les fruits, l'exposition au froid ou encore l'hyperventilation et l'hypoxie.

Je vous rappelle qu'on vit déjà dans un monde très stressant qui sollicite déjà constamment notre capacité d'adaptation, il est donc inutile d'en rajouter encore plus...

Clairement, continuez à suivre Thierry Casasnovas, car son intention et sa motivation profonde pour une meilleure santé sont vraiment bonnes.

C'est un puit de connaissances et il faut clairement des gens et des leaders comme lui pour éveiller les consciences endormies de ce monde.

Mais restez vigilant, faites attention à certaines méthodes qu'il propose, que je trouve beaucoup trop extrêmes surtout pour l'individu stressé du 21ème siècle.

Attention à ne pas tomber dans les extrêmes qui peuvent nuire à votre santé.

Comme je l'ai dit, c'est la dose qui fait le poison.

Un minimum de stress oui, mais trop non.

Et certaines personnes se retrouvent perdues à ce stade, car elles me diront, mais comment savoir où j'en suis ? Comment faire pour me positionner correctement ?

Je n'arrive pas à écouter mon corps, j'ai besoin d'être guidé.

C'est pour cela que je vais vous laisser avec des tests pour déterminer si vous en faites trop ou pas, si vous êtes soumis à trop ou pas assez de stress.

Comment tester son niveau de stress ?

Premièrement, faites le test du docteur Barnes, prenez votre température sous la langue dès demain matin au réveil.

Selon le docteur Barnes, en dessous de 36.6 degrés, votre métabolisme et votre thyroïde sont clairement endommagés, vous en faites clairement trop et vous êtes trop stressé, ce qui cause une frilosité excessive.

Le jeune intermittent, l'exposition au froid, l'hyperventilation, et même l'alimentation basée sur les fruits, ne sont pas pour vous, en tout cas pas avec votre métabolisme actuel.

Je ferais une vidéo plus pointue sur le danger des fruits et des jus de légumes.

Contrairement à thierry casasnovas, je préconise dans ma méthode, l'arrêt temporaire des fruits, des jus de légumes, l'arrêt du jeune intermittent, l'arrêt de l'exposition au froid, l'arrêt de tout stress inutile, pour se focaliser plutôt sur une alimentation riche et nourrissante de type taoïste et une bonne respiration, qui est une respiration calme et détendue.

Vérifiez donc votre température pour savoir où vous en êtes et comment agir.

Et si vous avez une bonne température, cela indique un métabolisme opérationnel.

A ce moment, vous pouvez suivre sans problème les protocoles stressants suggérés par thierry casasnovas, mais attention, de manière très modérée pour bénéficier de loi de l'hormèse sans nuire à votre santé.

Encore une fois, son travail est excellent, il faut juste y appliquer un principe de modération et de précaution sur certaines méthodes qu'ils proposent.

D'ailleurs, restez vigilant par rapport à son approche, mais restez aussi vigilant par rapport au mien.

Votre approche est unique et sera la meilleure pour vous, c'est juste une question de dosage.

En tout cas, si vous voulez en savoir plus sur la respiration intermittente, je vous invite à suivre mon atelier vidéo gratuit où je vous explique ma méthode en détail.

On se retrouve donc tout de suite sur la page suivante.


❤ Ebook gratuit + bonus vidéo

La Respiration Intermittente: Pratiquez cette technique si vous êtes stressé, angoissé, anxieux ou fatigué (efficace dès la 1ère utilisation).


Lire aussi:

L'article précédent: Méditation Respiration: Comment respirer pour bien méditer?

L'article suivant: Danger des fruits & jus de légumes: Comment manger sainement?

Dans la même catégorie: Bien respirer