Comment bien respirer par le nez pour éliminer le stress ?

Avertissement: Je ne suis pas médecin. Cet article présente un point de vue alternatif.

J'aimerais vous présenter la règle ultime pour apprendre comment bien respirer afin d'éliminer la fatigue et le stress, en quelques secondes à peine. J'imagine que vous avez hâte de découvrir cette fameuse règle qui, selon moi, est obligatoire pour assurer une régénération totale de son corps et de son esprit. En l'appliquant méticuleusement jour après jour, on retrouve toute son énergie et même décuplée ! J'ai dit adieu à la fatigue chronique, à l'épuisement nerveux et au stress physique et mental !

Comment bien respirer (par le nez) pour éliminer la fatigue et le stress ?

Technique de respiration pour réduire le stress

Pour se régénérer, le corps a définitivement besoin d'énergie. Oui, c'est l'énergie qui va permettre à son corps, et plus précisément aux milliards de cellules qui le composent, de faire leur travail correctement. Fonctionnement optimal des organes, élimination optimale des déchets métaboliques et des toxines accumulées, maintien d'un excellent système immunitaire, les cellules ont de quoi faire. Mais s'il n'y a pas d'énergie, ou pas assez, votre machine tombe en panne. C'est le début de la fatigue chronique.

Il faut absolument comprendre que l'énergie est le bien le plus précieux. Plus on vieillit, moins on en a. Plus on brûle ses réserves, plus vite la panne sèche arrive. Les personnes ayant touché le fond connaissent parfaitement cet état d'épuisement nerveux, où l'étincelle de vie a disparu. Il n'y a tout simplement plus d'énergie chez elles.

Il faut donc rapidement recharger les batteries. Cependant, l'énergie a un rival que vous connaissez bien, très bien même, c'est le stress. Qu'importe la forme qu'il prend dans le corps ou l'esprit, le stress diminue les réserves d'énergie, en fait, il les vole. Plus on est stressé, moins on a d'énergie. Moins on a d'énergie, plus on est stressé. C'est la spirale infernale menant tout droit au burn-out et à la dépression.

Mais, l'inverse est aussi vrai. Moins on est stressé, plus on a de l'énergie. Plus on a de l'énergie, moins on est stressé. C'est dans ce cycle vertueux qu'il faut se positionner pour commencer sa régénération. Et cela le plus vite possible.

Il y a plusieurs processus qui apportent de l'énergie chaque jour. Les deux principaux sont l'alimentation et la respiration. Ici, je vais me concentrer sur la respiration, car c'est la première et la plus importante source d'énergie. Vous pouvez arrêter de manger plusieurs semaines sans problème, mais vous ne pouvez vous arrêter de respirer plus de quelques minutes, sinon c'est la mort. Chaque seconde, c'est la respiration qui apporte la Vie à votre corps et à votre esprit.

La respiration, lien entre le corps et l'esprit

Comprenez bien que la respiration, ou disons le souffle, est le véhicule de l'énergie qui vous donne Vie. Appelez ça comme vous voulez : Prana, Chi, Ki, Dieu, Energie cosmique, qu'importe, c'est ce qui vous maintient en vie seconde après seconde. Sans respiration énergisante, pas d'énergie, pas de vie.

La respiration est un sujet essentiel, vous n'imaginez pas à quel point ! J'ai beaucoup de choses à vous dire sur ce domaine (j'ai d'ailleurs créé une formation entière sur la respiration) mais, ici, je vais vous révéler la plus importante d'entre toutes.

Allons-y !

Il y a deux façons de respirer. Pour faire simple, soit votre respiration génère du stress, soit elle génère de l'apaisement. Il existe une manière de respirer qui indique au corps et à l'esprit qu'il n'y aucun stress (quand vous respirez calmement par exemple), et une autre manière qui indique qu'il y a danger (quand vous respirez vite) et cela active ce qu'on appelle une réponse au stress.

Cette réponse au stress enclenche une série de processus internes tels que :

- Libération d'hormones de stress comme l'adrénaline à court terme et le cortisol à long terme qui mobilisent toutes les ressources du corps pour la fuite ou le combat.

- Libération de glucose par le foie dans le sang pour permettre au corps un effort intense qui devrait être soit la fuite soit le danger.

- Fuite minérale comme le sodium ou le magnésium et ceci pour « booster » le corps au maximum. Ces deux minéraux par exemple contribuent à la détente musculaire et nerveuse du corps. Mais, face à un stress, le corps s'en débarrasse rapidement car ce n'est pas le moment qu'il se détende puisque vous devez faire « face » à une fuite ou à un danger.

Et bien d'autres processus encore... Cette réponse au stress est naturelle et utile à certains moments. Mais si vous l'activez tous les jours, tout au long de la journée, vous finissez forcément quelques temps plus tard dans un état de fatigue intense, d'épuisement profond qui nécessitera une longue convalescence.

Pour en revenir à votre respiration, elle est le reflet de votre état de stress. Plus vous respirez vite et profondément, plus cela indique un stress intense à l'intérieur du corps. Plus vous respirez calmement, sans forcer, plus cela indique un apaisement du système nerveux global.

Pour faire le lien, plus vous respirez vite, plus vous activez votre réponse au stress, et plus vous êtes stressé, plus vous respirez vite. Vous ne vous en apercevez peut-être pas, mais le volume d'air et votre rythme respiratoire augmentent sensiblement. Cela peut même aller jusqu'à l'hyper-ventilation qui provoque des effets tels que hypoglycémie (envie de sucre), tête qui tourne (vertige), difficulté à respirer (souffle court), anxiété générale (agitation), etc.

Par contre, plus vous respirez calmement, plus vous désactivez votre réponse au stress. Le corps reste dans un état de calme et de paix. L'énergie est donc dans ce cas entièrement dirigée vers la régénération du corps et de l'esprit. Digestion physique et psychique, élimination des toxines, reconstruction des organes affaiblis, renouvellement des cellules, apaisement du système nerveux, etc.

Comment bien respirer pour se détendre et se calmer ?

Vous avez maintenant compris le principe global. Et ce qui est génial, c'est que vous pouvez contrôler votre respiration. En « maîtrisant » votre rythme respiratoire, vous contrôlez volontairement l'activation ou la désactivation de votre réponse au stress. Clairement, vous choisissez entre diriger votre énergie vers le stress (fuite ou combat) ou vers la régénération (corps et esprit).

Maintenant c'est le moment pour moi de vous dévoiler la fameuse règle pour vous régénérer complètement. Cette règle vous permet tout simplement de NE JAMAIS ACTIVER votre réponse au stress.

Vous l'aurez compris, il suffit pour cela de TOUJOURS respirer calmement et de ne jamais dépasser une certaine limite concernant votre rythme respiratoire. Si vous dépassez cette limite respiratoire, si vous respirez « trop vite », alors vous activez votre réponse au stress, et cela stoppe toute régénération. Si vous restez en dessous de cette limite, vous désactivez votre réponse au stress et vous restez dans votre zone de régénération où vous accumulez de nouveau, jour après jour, de l'énergie.

Mais quelle est cette limite à ne pas dépasser ? Comment savoir dans quelle zone je me trouve ? La règle est la réponse.

La règle absolue pour désactiver tout stress et vous régénérer complètement est de toujours respirer par le nez.

Réapprendre à respirer par le nez pour se relaxer et déstresser

Cette conclusion est le fruit de plusieurs années de formation de yoga, de recherches intenses en physiologie de la respiration et du stress, et surtout de nombreuses expérimentations dans la vie de tous les jours.

Le secret physiologique qui se cache derrière cette règle est tout simplement de maintenir l'équilibre gazeux parfait dans votre sang entre l'oxygène et le dioxyde de carbone (CO2). Je ne rentrerais pas dans le détail ici, car j'ai créé une formation pour apprendre à bien respirer avec des explications plus poussées. Pour l'instant, il est plutôt urgent de vous positionner dans une phase de régénération en désactivant votre réponse au stress.

Un grand sage disait autrefois : « La bouche est faite pour manger, le nez pour respirer ».

Ne faites pas l'erreur de prendre cette règle à la légère, cela a littéralement transformé ma vie et elle transformera aussi la vôtre. Cette simple mais puissante règle vous permettra tout simplement de désactiver tout stress physique. Vous ne franchirez jamais la limite si vous respirez toujours de manière calme par le nez.

Je vais vous donner des exemples concrets.

- Au repos, pourquoi respirer par la bouche ? Vous devez toujours respirer calmement par le nez. Cela indique un état d'apaisement, de calme absolu. Des milliers de personnes ont littéralement la mâchoire qui tombe au repos, regardez autour de vous, vous serez surpris. Cela augmente votre rythme respiratoire de manière nocive et inutile.

- Quand vous marchez c'est pareil, vous devez toujours respirer par le nez. Si vous êtes obligé d'ouvrir la bouche, c'est que vous marchez trop vite. Les gens stressés marchent vite, ils courent littéralement et ils sont obligés d'ouvrir la bouche pour respirer plus. Malheureusement, ils ne savent pas qu'ils sont en train d'activer leur réponse au stress. En ralentissant le pas, en respirant tranquillement par le nez, ils se positionnent dans une zone de régénération. Ce simple changement change tout !

- Quand vous courez pareil. Ah ah, j'en imagine déjà en train de se lever et de protester : « C'est impossible de courir la bouche fermée ». Evidemment que c'est possible, mais cela demande plus de patience et une meilleure condition physique. Vous voyez, quand quelqu'un court la bouche ouvert, le corps reçoit un message clair : « je dois fuir, on m'attaque ». L'énergie est dirigée vers la réponse au stress, activation du système nerveux sympathique, libération d'adrénaline, vous courez plus vite, puis vous vous sentez bien avec la libération d'autres hormones « agréables » qui compensent le stress interne. Oui vous aimez cette sensation, mais cela est causé par l'activation du stress dans votre corps. Vous croyez vous faire du bien en courant ainsi, malheureusement, vous vous épuisez plus vite que la musique. Si de nombreux coureurs finissent épuisés, en burn-out, ne cherchez pas plus loin.

Par contre, si quelqu'un décide de courir en respirant par le nez, c'est différent. Au début, il devra courir très lentement pour ne pas être obligé d'ouvrir la bouche sinon il activera sa réponse au stress. Effectivement c'est beaucoup plus dur. Pas de performance possible, mais vous restez toujours en mode « calme, sans stress ». Cela évite le sur-entraînement et toute blessure impromptue. Si vous souhaitez vraiment vous régénérer, vous allez devoir abandonner l'état d'esprit de performance pour un état d'esprit d'apaisement et de tranquillité.

- Quand vous faites de la musculation c'est pareil. Ah je les vois à la salle de sport (je faisais pareil avant et cela a contribué à beaucoup de fatigue). Des charges excessivement lourdes, des répétitions à n'en plus finir, des heures à soulever de la fonte, avec des respirations agitées la bouche grande ouverte. Résultat, grand, très grand stress sur le corps. Le corps va gérer pendant quelques années, jusqu'au jour où la fatigue chronique et les blessures s'inviteront. Il suffit de s'exercer sans viser la performance, le plaisir doit primer. Choisissez des charges adaptées pour respirer tranquillement par le nez sans stress.

Voilà donc de nombreuses situations où vous devez appliquer cette règle. Rien de bien compliqué, vous devez simplement fermer la bouche et respirer par le nez.

Les effets d'une mauvaise respiration (rapide et agitée)

Comprenez bien, quand vous respirez par la bouche, vous activez les mécanismes du stress, et cela engendre de nombreux effets secondaires : vieillissement prématuré à cause du stress oxydatif (perte de cheveux, cheveux blancs, rides, etc), accumulation de fatigue jusqu'à l'épuisement total, anxiété de plus en plus palpable jusqu'à la dépression, digestion de plus en plus fragile, déminéralisation accélérée, problèmes cardiaques ou respiratoires (asthme par exemple).

Les sportifs croient se faire du bien en s'exerçant tous les jours, en respirant à pleins poumons, en performant chaque jour. Malheureusement, ce sont des gens accros à l'adrénaline et surtout aux hormones « d'apaisement » qui suivent et viennent équilibrer ce stress interne. Ils se sentent bien en s'exerçant, mais cela ne dure pas. Il leur faudra leur nouvelle dose d'adrénaline dès le lendemain.

Les sédentaires ne sont pas épargnés. Ils regardent la télé, ils cuisinent, ils lisent, ils surfent sur le web, mais ils oublient de fermer leur bouche et de respirer par le nez. Mauvaise habitude, respiration bloquée et difficile à cause de chocs et blocages émotionnels anciens et de bien d'autres causes que nous verrons plus tard. Mais pour le moment, il est urgent de rétablir l'équilibre.

Certains ne pourront pas s'arrêter de respirer par la bouche car ils ont un état d'esprit de performance. Ils doivent tout donner à chaque fois. Du coup, ouvrir la bouche permet beaucoup plus d'échange gazeux. Mais cela est traduit par notre cerveau reptilien comme un danger (c'est lui qui gère tout le processus de respiration). Fuite ou combat, danger, stress, bref cette énergie est entièrement dédiée à la survie. Toute cette énergie vitale gâchée ne sera malheureusement pas disponible pour votre régénération.

Mais tout cela, c'est de l'histoire ancienne ! Maintenant en appliquant cette règle, vous pouvez rediriger votre précieuse énergie vers votre auto-guérison. Vous empêcherez alors le stress de vous la voler.

Attention, je ne dis pas d'arrêter toute activité physique, je dis qu'il est indispensable de respirer par le nez. Cela limite vos performances évidemment, mais cela vous garde en-dessous de la limite du stress. Au moment même où vous devez ouvrir la bouche pour respirer, soyez en sûr, vous commencez à activer votre réponse au stress.

Alors, maintenant, respirez par le nez, calmement, quand vous vous reposez, devant la télévision, en cuisinant, en marchant, en courant (oui c'est possible je le fais parfois même si je préfère largement une randonnée paisible, mais bon c'est une autre histoire), en faisant de la musculation (il suffit simplement de mettre votre ego de côté et de prendre des charges plus légères), etc. Si vous sentez que vous avez besoin de respirer plus, qu'il vous faut ouvrir la bouche pour subvenir à vos besoins, ralentissez votre rythme ou abaissez vos charges de musculation. Immédiatement, ajustez votre effort pour toujours et encore rester en-dessous de la limite à ne pas franchir.

Respirer pour prendre conscience de l'Instant Présent

Savez-vous ce qui se produit quand vous commencez à vraiment l'intégrer dans votre vie ? D'un coup, vous ralentissez, votre vie ralentit, vos pensées ralentissent et se calment, votre corps s'apaise, vous vous sentez plus calme, plus serein, vous commencez à vraiment apprécier ce qu'on appelle l'instant présent, vous quittez l'agitation du monde et de la société pour ; c'est une expression que j'ai apprise lors d'un voyage à Londres ; « take your time to smell roses on the road ». Traduction : « Prenez votre temps pour sentir les roses sur le chemin ». Concrètement, vous prenez votre temps pour apprécier chaque instant de cette magnifique vie.

Et tout ça, simplement en respirant par le nez, et NON par la bouche.

N'oubliez jamais cette règle de respiration qui est une forme de méditation en soi. Impossible de revivre l'enfer de l'épuisement nerveux, impossible de toucher à nouveau le fond du trou ! Maintenant, vous laissez le corps « être calme », vous laissez toute votre énergie à votre guérison et votre régénération physique et psychologique ! Laissez les autres performer, vous, agissez tranquillement.

Un proverbe oriental que j'aime beaucoup et qui résume bien l'esprit de ce guide : « Activez-vous tranquillement et reposez-vous activement ». Cela signifie que vous vous activez la journée sans aucun stress (car vous respirez calmement par le nez) pour rentrer chez vous le soir sans fatigue (vous avez conservé votre énergie).

Evidemment, cette règle ne vous transformera pas du jour au lendemain, quoi que... elle est si puissante. Elle incarne vraiment la règle la plus importante d'une série de règles que j'ai établi pour ma propre régénération. Toutes ces règles simples et efficaces, une fois établies dans votre quotidien, transforment littéralement votre vie. L'énergie afflue de nouveau, vos réserves énergétiques refont le plein, vous vous sentez bien, rayonnant et joyeux.

La respiration nasale (par le nez) est le sujet d'un des modules de ma formation pour réapprendre à respirer où je vous explique comment bien respirer au quotidien pour éliminer la fatigue, le stress, et l'anxiété.

Voila, cet article pour optimiser sa régénération physique et mentale par la respiration prend déjà fin.

Que l'énergie soit avec vous ! Et n'oubliez pas, fermez la bouche et respirez tranquillement par le nez, sauf pour parler bien sûr... lol

CADEAU: commencez dès maintenant ma formation sur la respiration avec +1h de vidéo gratuite pour découvrir les 7 erreurs à éviter pour préserver votre bien-être.

Lire aussi :

L'article précédent : Diminuer ou éliminer sa consommation de sucre ?

L'article suivant : Combien de pompes par jour pour maigrir ?

Publié dans: Bien respirer