Dépression: symptômes physiques et psychologiques + TEST

Avertissement: Cette page ne présente qu'un point de vue alternatif. Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Les symptômes de la dépression sont nombreux. De plus, ils dépendent grandement de l’intensité de celle-ci. Du léger coup de blues à la souffrance intérieure profonde et intense, les ressentis et les expériences peuvent varier grandement.

Pour comprendre les symptômes d’une dépression au niveau psychique mais également au niveau physique, il faut comprendre un minimum le fonctionnement du corps. Avant de vous expliquer comment j’ai fait pour éliminer tous les symptômes de la dépression, je ne vais pas vous proposer un cours de physique/chimie/biologie/physiologie avancé, mais je vais vous décrire simplement ce qui se produit dans l’organisme.

Comprendre la dépression psychologique

Souvent, on complique les choses alors qu’elles sont vraiment très simples. Pour commencer, voyons à quoi fait référence une dépression. On peut le voir sous plusieurs angles.

D’abord, le mot « dépression » indique le sens opposé du mot « pression ». Plutôt que d’avoir une pression interne, nous vivons une dépression interne. Quand nous vivons une dépression, il nous manque clairement un élément qui fait pression en nous. Nous verrons ce que c’est plus tard.

Puis, le mot dépression détermine aussi une situation météorologique où une zone est de plus basse pression atmosphérique que le milieu environnant. Cela annonce souvent la formation d’un cyclone, d’une tempête. On pourrait presque faire le parallèle avec la tempête de souffrance intérieure car c’est ainsi que la plupart des dépressifs vivent leur situation psychologique. Aussi, lorsque nous faisons une dépression, nous sommes clairement une zone (individu) de plus basse pression que le milieu environnant (la société).

Symptômes physiques et psychologiques + TEST de dépression

La pression : l’élément en déséquilibre pour le dépressif

La personne dépressive est physiologiquement en déséquilibre totale. Elle a une grande carence en pression. Attention, il ne s’agit pas de la pression et du stress que l’on peut subir dans la vie quotidienne. Il s’agit en réalité d’une autre pression atmosphérique en déséquilibre dans le corps.

Deux variables sont mesurées en Torr dans l’organisme. Le Torr ou mmHg (millimètre de mercure) est une unité de mesure de la pression atmosphérique. Ces deux variables sont l’oxygène et le dioxyde de carbone, O2 et CO2. Il s’agit du couple énergétique le plus important du corps humain, le plus critique, le plus essentiel, le plus primordial. Les variables O2 et CO2 régulées par le processus de la respiration sont ce qui nous maintiennent en vie chaque seconde. Arrêtez de respirer quelques minutes et la mort s’en suit.

La dépression, physiologiquement parlant, n’est rien d’autre qu’un déséquilibre de pression atmosphérique du couple oxygène et CO2 dans l’organisme. Ce déséquilibre prend place dans tout le corps : au niveau des alvéoles pulmonaires, au niveau sanguin mais également au niveau cellulaire. Voila ce qu’est réellement la dépression.

Pour revenir aux symptômes de l’état dépressif, il suffit simplement de comprendre l’enjeu du couple O2 et CO2, de la respiration. La respiration nous apporte tout simplement la Vie, ce qu’on appelle l’énergie vitale. En effet, pour que nos milliards de cellules puissent fonctionner normalement, elles requièrent constamment, seconde après seconde, souffle après souffle, une BONNE PRESSION en oxygène mais aussi en CO2. Les symptômes de la dépression ne sont au final liés qu’à un manque d’énergie, une chute de pression atmosphérique en CO2/O2, bref une dépression énergétique.

Symptôme majeur de l’état dépressif : le vide énergétique

Quand l’énergie n’est plus au rendez-vous, quand vos cellules ne peuvent plus produire d’énergie vitale par manque de pression atmosphérique en CO2 et en O2, dit autrement par une mauvaise respiration, la liste des symptômes peut s’allonger facilement.

Physiquement, le manque d’énergie vitale va entraîner de la fatigue :

– mauvais fonctionnement des organes
– mauvaise digestion ou digestion lente/lourde
– problèmes de peau
– fatigue générale et chronique
– manque d’éclat dans les yeux
– disparition du sourire
– manque de désir d’agir, de bouger, de s’activer
– baisse de la libido
– problèmes d’érection

Psychiquement, le chute de pression énergétique va provoquer un grand vide intérieur :

– perte de la joie de vivre
– bonheur et bien-être en voie de disparition
– manque de désir de vivre
– stabilité psychique et émotionnelle fragiles
– pleurs et sanglots irrationnels
– attitude défensive devant le moindre danger psychique
– repli sur soi
– introversion à l’extrême
– vide affectif
– sentiment de vide psychique général
– pensées chaotiques et négatives
– manque de confiance en soi
– mauvaise estime de soi

Voila les principaux symptômes de la dépression psychique nerveuse qui n’est au final qu’une chute de la pression énergétique due à un déséquilibre de pression du couple O2 et CO2. Les symptômes ci-dessus peuvent varier d’intensité en fonction de l’ampleur du déséquilibre.

Comment éliminer tout ce mal-être intérieur (physique et psychique) ?

Le jour où j’ai compris que ma dépression était simplement un manque de pression atmosphérique en O2 et CO2 dans mon corps, ma vie a complètement changé. Vous comprenez facilement que la solution évidente est de remettre de la pression, c’est-à-dire de l’énergie interne ! Comme je vous l’ai expliqué sur la page "comment guérir la dépression naturellement", cela passera par la trilogie gagnante : l’état d’esprit, l’alimentation mais SURTOUT la respiration qui agit directement sur la pression de l’oxygène et du CO2 de manière positive si on respire bien ou de manière négative si on respire mal.

Eliminer tout ce mal-être intérieur qu’il soit physique ou psychique a été très simple pour moi. Je me suis basé du début à la fin sur un test d’énergie qui m’a permis de vérifier ma pression en oxygène et en CO2. Quand j’ai dépassé le score de 25 secondes au test, tous mes symptômes de dépression ont disparu vu que j’avais remis suffisamment de pression (énergie). Vous allez voir, c’est simple !

Le TEST énergétique de dépression

Ce test est absolument révolutionnaire. Il a été mis au point dans les années 1950 par un docteur ukrainien en physiologie du nom de Konstantin Buteyko, créateur de la méthode Buteyko. Lui et son équipe d’une centaine de médecins ont découvert que ce test permettait de mesurer la pression en CO2 dans le corps tout entier (poumons, sang, cellules).

Pourquoi mesurer uniquement la pression en CO2 ? C’est très simple ! La pression en oxygène est maximale dans les poumons et le sang. On peut le vérifier grâce à un oxymètre qui mesurera la saturation en oxygène dans le sang. Que vous soyez malade ou en parfaite santé, dépressif ou joyeux, jeune ou vieux, beau ou moche, riche ou pauvre, stressé ou apaisé, la saturation en oxygène dans le sang sera toujours de 95 à 99%, soit quasiment maximale ! Par contre, la pression en CO2 varie CONSTAMMENT dans les poumons, dans le sang et dans les cellules. Souffle après souffle, la pression atmosphérique en CO2 dans le corps est régulée par la respiration.

Cette équipe russe a découvert que la dépression n’a rien à voir avec l’oxygène, mais tout à voir avec le dioxyde de carbone (CO2). En effet, la norme physiologique et médicale indique une pression en CO2 d’environ 40 mmHg (Torr). Cela correspond à 40 secondes au test que vous allez bientôt faire. Le docteur Buteyko disait que : "en dessous de 40 secondes au test, la vie est vécue dans la souffrance". Effectivement, s’il manque de la pression énergétique (CO2) dans le corps, c’est la dépression physique et psychique. La souffrance s’en suit naturellement avec tous les symptômes que nous avons vu ci-dessus.

Faisons maintenant le test de dépression. Asseyez-vous dans un endroit calme et confortable, le dos bien droit. Observez pendant une minute votre respiration sans chercher à la modifier. A la fin d’une expiration (j’insiste : une expiration), vous vous pincerez le nez pour retenir votre respiration. En même temps, vous lancerez un chronomètre pour mesurer votre temps d’apnée. Attention toutefois, vous devez arrêter le chrono AU PREMIER SIGNE d’inconfort. Vous ne devez pas forcer pour faire une performance, mais repérer le premier signe où vous ressentez le désir d’inspirer à nouveau. Stoppez le chrono à ce moment précis et inspirez de nouveau. Votre inspiration ne doit pas être plus intense et profonde qu’avant, sinon vous avez trop forcé. Le temps que vous avez tenu représente votre score au test de pression atmosphérique en CO2.

Comme nous avons vu, la norme physiologique et médicale est de 40 secondes. En dessous, cela indique un déséquilibre de pression dans votre respiration, dit autrement, un manque de pression atmosphérique en CO2. Plus votre score est proche de 0, plus vous êtes malade physiquement et dépressif psychiquement. Ce sont les conclusions et observations de Buteyko et de son équipe médicale russe pendant des dizaines d’années et sur des dizaines de milliers de patients !

Concrètement, la première fois où je fis le test, mon score était de 9 secondes (la norme est de 40). Autant vous dire qu’à ce niveau, j’expérimentais tous les symptômes de dépression nerveuse que j’ai cité plus haut. Comme le dit le docteur Buteyko, ma vie était VRAIMENT vécue dans la souffrance… Puis, j’ai modifié mon alimentation, mon état d’esprit et SURTOUT ma respiration. En quelques mois, je dépassais le score de 20-25 secondes. A partir de ce moment là, TOUS mes symptômes de dépression disparurent quasiment pour ne laisser qu’un très léger fond d’anxiété, mais celui-ci ne pas empêché de ressentir à nouveau la joie, le bonheur, la Vie, la paix, la sérénité, etc. J’étais un nouvel homme !

Je ne me suis pas arrêté en si bon chemin et je continue toujours aujourd’hui à raffiner ma respiration pour augmenter mon score au test de pression en CO2. Certes, il y a la norme physiologique médicale moderne de 40 secondes, mais il y a aussi la norme russe, celle fixée par le docteur Buteyko et son équipe qui correspond selon eux à un état de parfaite santé physique et mentale : 60 secondes au test.

Quel est votre score à vous ? Découvrez maintenant la cause de votre dépression, la cause d’un manque de pression atmosphérique en CO2 dans l’organisme afin de comprendre pourquoi vous en êtes arrivé là et comment sortir du pétrin !

Je vous conseille aussi de suivre cet atelier respiration pour savoir comment bien respirer (vidéos gratuites), ce qui vous aidera à vaincre votre dépression et votre anxiété.


❤ Atelier vidéo gratuit

Apprendre à bien respirer avec la Respiration Intermittente pour sortir du stress, de l'angoisse, de l'anxiété et de la fatigue (7 erreurs à ne surtout pas faire).


Lire aussi:

L'article précédent: Origine et causes de la dépression nerveuse

L'article suivant: Comment surmonter un état dépressif sans médicament ?

Dans la même catégorie: Améliorer sa santé