Comment surmonter un état dépressif sans médicament ?

Avertissement: Cette page ne présente qu'un point de vue alternatif. Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.

Cet article a été créé dans le but de partager mon témoignage de guérison de la dépression. Avant de vous raconter mon histoire, j’aimerais préciser que je ne suis ni médecin, ni psychologue, ni psychiatre et encore moins psychothérapeute. Par contre, je connais parfaitement leur manière de procéder pour les avoir fréquenter pendant quelques temps, il y a bien longtemps de cela. Ce site se veut alternatif, c’est-à-dire, qu’il vous propose un chemin totalement différent de ce qu’on peut vous proposer « officiellement ».

Je n’aurais JAMAIS dit ça à l’époque, en plein coeur de la tempête psychique, mais guérir de la dépression profonde est facile, surmonter un état dépressif sans médicament est possible ! La seule condition est de savoir précisément quoi faire et par quel chemin passer. Malheureusement, personne n’a été là pour me le montrer à l’époque, mais vous avez de la chance, car je vais vous expliquer MON chemin à travers le récit qui va suivre. Vous découvrirez comment vous aussi vous pouvez vaincre cet état dépressif pour toujours. L’objectif est évidemment de vivre pleinement la vie qui nous est proposé chaque jour, de la vivre avec un regard neuf, empli de joie, de bonheur et d’Amour. Vous êtes motivé ? Alors on y va !

Comment sortir de la dépression sans médicament ?

Surmonter le mal-être intérieur sans médicament !

C’est à l’âge de 16 ans que tout a commencé… Alors que je sortais d’une enfance en apparence heureuse, un mal-être profond se préparait en arrière plan de ma conscience. Je n’étais pas encore suffisamment éveillé à l’époque pour comprendre l’ampleur de la situation qui se préparait. Puis, quasiment du jour au lendemain, ma stabilité psychique s’écroula littéralement. Je me rappelle encore précisément le jour où cela est arrivé. J’étais complètement surpris et désemparé.

En quelques jours, une souffrance intérieure profonde remonta à la surface et explosa littéralement pour ne laisser que des sanglots et de la souffrance. Rapidement, mon entourage décida de me soigner. Après une visite chez le médecin, je terminais dans le cabinet d’un psychiatre. En 10 minutes à peine, je ressortais avec une ordonnance pour des médicaments. Rapidement, mon état se stabilisa et je retrouvais exactement mon apparent bien-être d’avant, mais je sentais que l’on avait juste recouvert la marmite bouillonnante avec un couvercle. Certes, j’ai pu souffler grâce aux médicaments anti-dépresseurs, mais rapidement, je décidais d’arrêter. En effet, je me sentais vivre en surface de la vie, je ne ressentais plus mon intérieur, en terme ésotérique, je dirais que j’étais coupé de mon chakra du coeur. Je ne ressentais plus les émotions négatives, mais les positives passaient aussi à la trappe. Je décidais en secret d’arrêter par moi-même les médicaments.

Etat dépressif majeur, que faire ?

Rapidement, les symptômes de la dépression intense revinrent. Pour atténuer la souffrance intérieure, ce mal-être profond, je trouvais refuge dans le sport à outrance, l’alcool festif et la cigarette. Un cocktail explosif qui me permis de « supporter » tant bien que mal cet état dépressif. Cependant, en parallèle, j’étais obsédé par ma guérison naturelle. Je savais que je tiendrais pas longtemps avec un style de vie aussi malsain. Je devais absolument trouver LA solution à tous mes problèmes. En effet, non seulement j’étais dépressif, mais en plus, cela avait entraîné bons nombres de problèmes de santé : problèmes digestifs, anxiété permanente, prise de poids au niveau du ventre, hypertension, etc.

Pendant plusieurs années, en parallèle d’une vie quelque peu chaotique, j’expérimentais de nombreuses thérapies alternatives, des méthodes de guérison, des régimes alimentaires santé, des techniques spéciales de libération émotionnelle, de la méditation, etc. Tout cela entraîna toujours un léger mieux être, mais il restait en surface. Je sentais que la souffrance grondait toujours au fond de mon âme.

Puis, j’ai découvert le yoga et plus précisément la respiration. Rapidement, j’ai compris que la respiration était la clé qui allait me sortir de la dépression définitivement, naturellement et sans médicament.

Mon témoignage de guérison naturelle de la dépression

La respiration a été la cerise sur le gâteau, c’est vraiment elle qui m’a permis de vaincre une fois pour toute la dépression. Mais cela n’aurait jamais été possible sans certains préliminaires obligatoires. En effet, comme vous le découvrirez bientôt, pour guérir la dépression intense, il faut attaquer le problème sous plusieurs angles différents.

Premièrement, la guérison n’est possible que si notre esprit le permet. C’est une nuance qui m’a pris des années à bien comprendre et intégrer. Je voulais intensément guérir ma dépression, mais en même temps de manière naturelle, je luttais contre elle, je la repoussais, j’y résistais, je faisais tout pour l’éloigner. C’était un combat permanent, une lutte acharnée, une guerre mentale incessante, un conflit dans la tête ! Mes rêves (cauchemars) eux-même témoignaient de la violence du combat psychique : guerres, artilleries lourdes, monstres terrifiants, combats sanglants, etc.

Aujourd’hui, cela me fait bien rire, mais à l’époque, ce grand combat intérieur qui avait lieu dans ma tête me détruisait à petit feu. Puis un jour, j’étais tellement épuisé psychiquement, que je pris la décision d’arrêter le combat. Mentalement, je déposais les armes. Je me rappelle m’être dit intérieurement : « ok, tu as gagné, j’arrête le combat, fais ce que tu veux de moi« . Cela s’appelle lâcher prise…

Pour guérir la dépression, la vie m’a forcé à lâcher prise intérieurement, j’ai été contraint d’accepter la dépression comme faisant partie de moi à ce moment. Accepter et lâcher prise, ça parait si simple en théorie… Heureusement, cela m’est arrivé. J’ai accepté la souffrance, je l’ai vécu intensément sans résistance : sanglots, tremblements, frissons, cauchemars, pleurs, etc. A chaque fois que ça « remontait », je me disais intérieurement : "C’est ok, j’accepte, je ne veux plus lutter, bienvenue à toi madame la dépression". Ce qui s’est produit ensuite est simple : en quelques mois, l’instabilité psychique disparaissait complètement. J’étais enfin libre. (Par contre, le lâcher prise ne marche pas si on prend des médicaments. On doit vivre entièrement et extérioriser ses émotions refoulées).

Deuxièmement, j’ai du revoir entièrement mon alimentation. J’ai découvert qu’on m’avait prescris des médicaments anti-dépresseurs qui régule le niveau de sérotonine (hormone du bien-être). Devinez où est produit plus de 95% de la sérotonine ? Dans les intestins ! Mais ce n’est pas tout, les intestins produisent également 50% de la dopamine (hormone du bonheur). Clairement, si vous n’allez pas bien dans la tête, c’est que vous n’allez pas bien dans le ventre. En guérissant vos intestins, en recréant une flore intestinale saine, vous régulez vous-même la sérotonine et la dopamine, le bonheur est de retour naturellement.

Les causes majeures de ma dépression étaient les antibiotiques à répétition, le sucre industriel (comment arrêter le sucre) et l’eau du robinet (chlore). Tous les 3 ont un effet puissant sur les intestins : ils détruisent littéralement notre flore intestinal et nuisent à notre production d’hormones de bonheur et de bien-être. La guérison de mes intestins et la normalisation de ma flore intestinale m’ont vraiment permis de retrouver ma totale stabilité psychique et émotionnelle. Hippocrate, le père de la médecine, disait : "la maladie commence dans l’intestin". La dépression aussi… Je rajouterais : "La maladie et la dépression finissent aussi dans l’intestin". C’est bien là qu’on digérera tout : aliments comme émotions…

Enfin, après le lâcher prise psychique de l’esprit et la guérison physique de l’intestin, il m’a fallu faire un travail énergétique. Nous possédons toutes et tous une enveloppe énergétique invisible autour du corps. C’est ce qu’on appelle l’énergie vitale, ce n’est ni plus ni moins que la fréquence vibratoire de l’électricité statique qui traverse notre corps. Notre système nerveux fait circuler des impulsions électriques entre les neurones pour faire fonctionner les organes. Cela peut paraître ésotérique, mais c’est prouvé scientifiquement.

Après avoir guéri mon esprit et mon corps, il m’a donc fallu augmenter mon niveau d’énergie vitale, c’est-à-dire la charge électrique qui traverse mon système nerveux afin d’améliorer le fonctionnement de mon organisme et ainsi d’augmenter ma forme au quotidien. Cela n’a été possible que grâce à la respiration. Clairement, c’est la respiration qui m’a libéré définitivement de la dépression. C’était le coup final, le K.O. ! Attention, il ne faut pas utiliser la respiration CONTRE la dépression, vous seriez à nouveau en train de résister à une partie de vous-même. Avant, lâchez prise, acceptez la dépression, n’y résistez plus, puis apprenez à BIEN respirer pour augmenter votre énergie. La nuance est primordiale car si vous voulez apprendre à respirer pour vaincre la dépression, ce positionnement d’esprit en résistance ne fonctionnera jamais !

Que faire pour sortir de la dépression profonde ?

C’est très simple. Je vous invite à lire chacune des pages du site pour bien comprendre le chemin alternatif que je vous propose. Des informations sont diffusées un peu partout. Sur la page des symptômes de la dépression, vous découvrirez que le symptôme majeur de la dépression est le manque d’énergie vitale, la fatigue. L’énergie vitale est ce qui crée la « pression » positive intérieure. Sans énergie, c’est la DEpression.

Puis, sur la page des causes de la dépression, vous constaterez que la cause principale est encore le manque d’énergie vitale. Du coup, tout ce qui vole notre énergie et entraîne de la fatigue est une potentielle cause de l’état dépressif. Enfin, sur la page comment guérir la dépression, pour me répéter, vous ne serez pas surpris(e) d’apprendre que l’unique solution est d’augmenter son énergie vitale. Pour ce faire, nous agirons sur nos 3 corps : le corps psychique (l’esprit) en lâchant prise (non résistance/acceptation), le corps physique (l’intestin) en éliminant tous les aliments voleurs d’énergie et en privilégiant une nourriture « vivante », et enfin le corps énergétique (la respiration) en apprenant à BIEN respirer 24h sur 24 et pas seulement pendant quelques minutes d’exercices de respiration profonde ici et là, qui entre nous, n’auront aucun véritable effet.

Le lâcher prise, l’alimentation et la respiration, voici la trilogie qui m’a permis de guérir totalement ma dépression sévère de l’adolescence et de vivre aujourd’hui une vie heureuse et paisible. J’espère que mon témoignage vous a inspiré et insufflé du courage pour choisir le chemin de la régénération. La promesse est de vivre une vie vraiment heureuse et sereine. En tout cas, c’est tout ce que je vous souhaite !

Maintenant, lisez la page des symptômes de la dépression où vous trouverez également un test inédit (jamais vu sur Internet) pour déterminer votre degré de « chute de pression ».


❤ Atelier vidéo gratuit

Apprendre à bien respirer avec la Respiration Intermittente pour sortir du stress, de l'angoisse, de l'anxiété et de la fatigue (7 erreurs à ne surtout pas faire).


Lire aussi:

L'article précédent: Dépression: symptômes physiques et psychologiques + TEST

L'article suivant: Comment vaincre ses peurs en 3 étapes ?

Dans la même catégorie: Améliorer sa santé